Kai Littmann
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Eurojournalist(e)

Suivi par 181 abonnés

Billet de blog 31 janv. 2019

(30) Frantisek Zvardon meets... Bernard Reumaux

Pendant tout le mois de janvier, des personnalités commentent les photos sensationnelles du photographe Frantisek Zvardon – den ganzen Monat Januar über werden Prominente die sensationellen Fotos des Fotografen Frantisek Zvardon kommentieren.

Kai Littmann
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le Rhin - la voie vers la mer et le monde... © (c) Frantisek Zvardon / EJ 2019


Aujourd'hui / heute : Bernard Reumaux

C’est par le Rhin que l’Alsace est devenue mienne. Le jour où, par la grâce du fleuve des bateliers et des poètes, j’ai compris que cette terre corsetée s’ouvrait naturellement au grand large. Corridor vers la mer, le Rhin ouvre au vaste monde. Il explique la familiarité avec laquelle, de Bruges à Lübeck, de Gdansk à Amsterdam et à Londres, nous poussons la porte d’une taverne dans ces ports mythiques. Nous y sommes chez nous, dans un univers nourri de rêves et de démesure, de rires et de terreurs. Sait-on que l’on jure à Ostende (Verdamm !) comme en Alsace ? La pulsion maritime de l’Alsace révèle un besoin vital de dépassement, d’universalité. Et pourtant le Rhin est le grand absent de l’imaginaire régional. Les deux départements, bientôt fusionnés, vont même gommer son nom ! Dans les cénacles transfrontaliers, on est toujours frappé par la pauvreté symbolique des échanges, trop souvent réduits à la simple juxtaposition d’infrastructures. D’où le peu d’enthousiasme des populations. Car il y manque l’essentiel : une perception commune d’un horizon plus vaste que le territoire de nos clochers et de nos zones industrielles. Cet horizon, c’est celui de la dynamique fleuve-mer-monde qui doit nous porter, Alsaciens et Badois, non pas tant à nous regarder dans les yeux (le premier qui rira…), mais à voir ensemble plus loin. Laissons-nous emporter par le Rhin !

Dank des Rheins wurde das Elsass meins. Und zwar an dem Tag, an dem ich verstand, dass sich diese enge Region dank des Flusses der Schiffsführer und der Dichter ganz natürlich hin zu den Weiten des Meeres öffnet. Als Korridor zum Meer öffnet der Rhein den Blick auf die große, weite Welt. Das erklärt auch, warum wir die Tür einer Taverne in so mythischen Häfen von Brügge bis Lübeck, von Danzig bis Amsterdam und London mit der gleichen Vertrautheit aufstoßen. Wir sind auch dort zuhause, in einem Universum aus Träumen und Maßlosigkeit, aus Gelächter und Schrecken. Wussten Sie, dass man in Ostende genauso flucht wie im Elsass (Verdamm !)? Dieser Hang zum Maritimen im Elsass verrät ein lebensnotwendiges Bedürfnis danach, seine Grenzen zu verschieben, nach Universalität. Und seltsamerweise spielt der Rhein in den regionalen Träumen nur eine untergeordnete Rolle. Die beiden Departements, die schon bald zusammengelegt werden sollen, werden selbst seinen Namen streichen! In den grenzüberschreitenden Kreisen staunt man immer wieder über die schwache Symbolik des Austauschs, der sich oft darauf beschränkt, einfach nur die Infrastrukturen übereinander zu stülpen. Was auch die geringe Begeisterung der Bevölkerung für die Sache erklärt. Denn es fehlt das wichtigste: eine gemeinsame Wahrnehmung eines Horizonts jenseits unserer Dorfkirchen und Industriegebiete. Dabei ist es dieser Horizont Fluss-Meer-Welt, der uns tragen sollte, Elsässer und Badener. Nicht so sehr, um uns dabei gegenseitig in die Augen zu schauen (der erste, der lacht, hat verloren...), sondern um gemeinsam weiter zu blicken. Lassen wir uns gemeinsam vom Rhein an neue Ufer tragen!

Bernard REUMAUX, Editeur et Président de l’Académie d’Alsace des Sciences, Lettres et Arts

Bernard REUMAUX, Verleger und Präsident der Akademie des Elsass für Wissenschaft, Literatur und Künste

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Le passe vaccinal définitivement adopté sous les invectives
Avec 215 voix « pour » et 58 « contre », le projet de loi « renforçant les outils de gestion de la crise sanitaire » a été adopté par le Parlement dimanche, lors d’un ultime vote des députés. Après de nouveaux débats houleux sur l’utilité et la proportionnalité de sa mesure principale : le remplacement du passe sanitaire par un passe vaccinal.
par Joseph Confavreux
Journal — France
Mélenchon à Nantes : un show pour satelliser ses adversaires
Dans une salle entourée d’écrans projetant des images de l’espace, le candidat insoumis à la présidentielle a évoqué sa ligne en matière de politique spatiale et numérique. Il a aussi beaucoup parlé d’écologie et, un peu, d’union de la gauche.
par Pauline Graulle
Journal
La Gauche révolutionnaire rattrapée par la vague #MeToo
Ce mouvement d’inspiration trotskiste, qui opère depuis Rouen, affronte une sérieuse crise interne avec la remontée à la surface de violences sexuelles supposément commises par l’ancien dirigeant du mouvement, au début des années 2010. L’affaire arrive devant la justice.
par Manuel Sanson (Le Poulpe)
Journal — France
Élèves handicapés : les vilénies de Zemmour, le tollé, et après ?
Les adversaires d’Éric Zemmour ont fait part samedi de leur indignation après ses propos sur « l’obsession de l'inclusion » scolaire, qui serait « une mauvaise manière faite aux autres enfants ». Une « obsession » qui manque pourtant cruellement de moyens en France. Et jusque-là, de propositions à la hauteur.
par Caroline Boudet

La sélection du Club

Billet de blog
La lutte continue !
La lutte continue ! Mais il ne suffit pas de l’énoncer, il faut la faire vivre. Ce n’est que dans la continuité de la mobilisation que nous parvenons à obtenir des avancées, si petites soient-elles. En cette année de présidentielle, les citoyens ont tout intérêt à profiter de cette période pour se rendre visibles et audibles pour faire avancer leurs revendications et apostropher un gouvernement réfractaire aux avancées socio-économiques à destination des petits salaires.
par aeshloi2005
Billet de blog
De la grève, de l'unité syndicale et de sa pertinence
Attention : ce billet n'est pas anti-syndicaliste. Il sera peut-être qualifié comme tel par des gens qui ne savent pas lire. Je laisse volontiers ceux-là dans leur monde noir et blanc. Je suis syndiqué et j'invite tout le monde à l'être. Sans syndicats nous mourrons. On n'aimerait juste pas mourir avec. 
par Jadran Svrdlin
Billet de blog
Absence ou absentéisme : le management néolibéral par les mots
A propos des enseignants non remplacés, absentéisme ou absence ? Un glissement lexical qui traduit la volonté néolibérale d'utiliser insidieusement le discours pour modifier les représentations du travail et augmenter les exigences faites aux travailleuses et travailleurs.
par Paul DEVIN
Billet de blog
Lettre ouverte à Jean-Michel Blanquer en 31 points
Le vendredi 14 janvier 2022, vous avez déclaré « je ne suis pas parfait, je fais des erreurs… ». La liste des erreurs est longue. Une lettre d'une professeur de Lycée Pro, qui décline la longue liste des excuses qui serait nécessaire à Blanquer, bien plus que ce que le mouvement des derniers jours lui a arraché du bout des lèvres.
par Samy Johsua