Sur les quais

Cette édition participative accompagne le projet cinématographie de Claire Simon. Plus qu'un projet, il faudrait parler de triptyque: une fiction d'abord (Gare du Nord avec Nicole Garcia et Reda Kateb, sortie le 4 septembre), un documentaire (Géographie humaine) et un webdocumentaire (en ligne sur Mediapart ici). Dans cette édition, nous vous proposons de raconter vous aussi votre Gare du Nord, en texte, images ou son.

Cette édition participative accompagne le projet cinématographie de Claire Simon. Plus qu'un projet, il faudrait parler de triptyque: une fiction d'abord (Gare du Nord avec Nicole Garcia et Reda Kateb, sortie le 4 septembre), un documentaire (Géographie humaine) et un webdocumentaire (en ligne sur Mediapart ici). Dans cette édition, nous vous proposons de raconter vous aussi votre Gare du Nord, en texte, images ou son.

On n'y prend garde quand on y passe, mais la Gare du Nord est la plus grande gare d'Europe, la troisième au monde : 500 000 personnes chaque jour. Quasiment la population de Lyon ou de Toulouse sur un espace pas plus grand qu'une place. Il faut dire qu'elle concentre tous les moyens de transport ferroviaire : métro, RER, trains de banlieue, grandes lignes, TGV et Eurostar. « Je ressens la Gare du Nord comme une immense sphère qui tournerait très lentement et qui imperturbablement perdrait et gagnerait ses habitants éphémères, ceux qui y arrivent en pensant à l'avenir, et ceux qui la traversent en ne regardant qu'en arrière, vers une France perdue, écrit Claire Simon dans sa note d'intention. Tout ce monde infini et instable se croise, s'ignore et parfois se salue.»

Dans Gare du Nord (le film, voir ici), Claire Simon fait se croiser, se saluer et s'aimer Ismaël et Mathilde. Dans Géographie humaine (le documentaire, voir ici) Claire Simon suit les déambulations de son ami Simon Mérabet, le hasard de ses rencontres avec ceux qui acceptent de raconter le chemin de leur vie. On y croise aussi les dragueurs, les travailleurs, les précaires, autant d'immersion dans un lieu qui donna à la réalisatrice matière à sa fiction. Enfin, avec le webdocumentaire (bientôt en ligne sur Mediapart), la réalisatrice a imaginé « une scène digitale, capable par son arborescence, ses fragments, ses pages comme des vagues toujours différentes, de faire le portrait de la France mondiale qui traverse chaque jour la gare »

La gare du Nord est un endroit « où l'on voit la France d'aujourd'hui, rêvée par ceux qui y sont venus ou qui y sont nés, qui y vivent, qui y travaillent, qui y voyagent », dit encore la réalisatrice. C'est « une place publique où les citoyens, qui se trouvent là par obligation ou par désœuvrement, prennent la température du monde ».

Par vos billets, vos vidéos, vos récits ou vos témoignages, c'est ce monde que nous vous proposons d'enrichir ici. Et vous, qu'avez-vous vu Gare du Nord ?  

 

  • Cette édition est ouverte à tous. Pour poster un billet, il suffit d'abord de "devenir rédacteur", puis de "poster un article" ou poster une vidéo" (en haut de la colonne de gauche, sur la page d'accueil de l'édition)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.