Grippe A/H1/N1: d'où viennent les épidémies mondiales?

Les grandes épidémies que nous avons connues font depuis toujours l'objet de spéculations et nous nous posons toujours la même question depuis la nuit des temps: d'où viennent-elles, et qu'est-ce qui en est responsable? Depuis longtemps aussi, si la question est claire, les réponses brouillent souvent des pistes pas forcément si confuses que cela, au départ en tous cas.

Les grandes épidémies que nous avons connues font depuis toujours l'objet de spéculations et nous nous posons toujours la même question depuis la nuit des temps: d'où viennent-elles, et qu'est-ce qui en est responsable? Depuis longtemps aussi, si la question est claire, les réponses brouillent souvent des pistes pas forcément si confuses que cela, au départ en tous cas. Epidémie la plus spectaculaire, la plus dévastatrice, évidemment la grande peste de 1348 et 1349! Elle tua une bonne partie de la population européenne, un tiers à la moitié selon les lieux: celle-ci s'est en effet répandue des ports de commerce du sud de l'Europe vers le nord, en suivant alors les routes terrestres du commerce, perdant peu à peu une partie de son intensité. C'est très probablement un bateau de commerce génois qui est à l'origine de cette peste... par une attaque chimique, ce bateau ayant été bombardé par une arme chimique, c'est à dire par un cadavre atteint de la peste, par des tartares ou des musulmans. Ces épidémies perdurent en Europe jusqu'au 18e siècle: arrivée en France par le port de Marseille, la dernière grande épidémie est aussi venue de Marseille en 1720. La diffusion est aujourd'hui bien connue, comme est aussi assez bien connu le nombre de victimes en de nombreux lieux: par les textes (journal d'un bourgeois de Paris au 15e siècle, de Samuel Pepys au 17e siècle à Londres...), mais aussi par le comptage méticuleux des ventes de cierges à Lyon au 14 e et 15e siècle, lecture des registres paroissiaux à partie du 16e siècle etc...). On est même arrivé à remonter ainsi aux sources de la peste, en Asie. Le mode de transmission est aussi bien connu: les grandes épidémies sont précédées d'épizooties: dans le cas de la peste, le transmetteur se révèle être le rat, transporté malgré lui dans les cales de bateau, ou dans les chariots avec les marchandises transportées. Les rats arrivés à bon port, si on peut dire, ce sont les puces qui prennent le relais , et la bactérie atteint ainsi directement l'Homme. Les routes du commerce sont donc indirectement le vecteur de diffusion de cette épidémie, on peut ajouter aussi les troupes qui se déplacent (guerre de cent ans aux 14 e et 15e siècles en France, guerre de Trente ans en Allemagne au 17e siècle...). Les réactions de l'époque n'ont pourtant aucun rapport avec les causes de cette épidémie: les raisons invoquées ont été les empoisonnements par les juifs (de nombreux pogroms ont eu lieu) , la colère de dieu (cf les fameuses procession de flagellants). Même passé le moyen-âge, le réactions ne deviennent guère plus rationnelles: Samuel Pepys évoque un élixir miracle, d'autres préfèrent s'habiller tout en blanc ce qui est particulièrement malvenu, le blanc attirant... les puces. Quels rapports alors avec notre fameuse grippe H1 N1? Quelques hypothèses. D'abord, nos peurs: si j'ai évoqué d'abord la peste, c'est que dans nos esprits elle est toujours présente. Cette peur nous l'avons aussi connue avec une grippe précédente, la grippe aviaire (H5 N1) depuis 2003: une grippe, comme pour nous rappeler quelques souvenirs, qui prend sa source en Asie. Et elle est aussi d'abord une épizootie, les oiseaux étant, selon les cas, les victimes de cette grippe, ou bien de simples vecteurs de diffusion. Peu de personnes ont été touchées par cette grippe, mais la peur s'est répandue dans de nombreux pays. En France, de nombreux médias (les JT en particulier l'ont martelé) ont répandu l'idée que cette grippe s'est diffusée avec les oiseaux migrateurs. Ce ne semble pas du tout être la cas: le virus est apparu dans les élevages industriels de volailles en Asie (en Thaïlande), et s'est répandue ainsi. Les élevages en Asie sont nombreux, industriels, de type hors sol comme chez nous ou sous une forme familiale mais proche de l'Homme. On a retrouvé finalement assez peu d'oiseaux migrateurs atteints et volontairement nos politiques ont fait l'impasse sur la transmission possible par le élevages industriels, au point de recommander le confinement des élevages en plein air! Dès décembre 2005, la revue «The Ecologist» mettait d'ailleurs clairement en cause ce type d'élevage, aussi bien en Asie qu'en Europe. La grippe H1 N1 n'a pas, semble-t-il d'origine asiatique : mais une nouvelle fois le discours sur ses origines a dès le départ été biaisé: très vite des élevages de porcs au Mexique, (appartenant à une multinationale américaine) ont été mis en cause, d'où le nom de grippe porcine. Puis, cette hypothèse a vite été remise en cause, j'ai entendu plusieurs fois (radio, TV) que cette appellation de grippe porcine était erronée. La revue «L'Ecologiste» dans son édition française et l'association GRAIN (juillet 2009) remettent à nouveau clairement en cause les élevages industriels, d'Amérique du nord cette fois. Pour eux, les origines de ce virus sont un «cocktail génétique» de plusieurs souches virus, grippe aviaire, grippe humaine, grippe porcine proprement dite (spécifique au porc). Le rapprochement de ces grandes épidémies nous rappelle donc, l'importance des grandes concentrations humaines, en Asie ou en Europe, la diffusion par les routes du commerce (qui n'ont pas attendu la mondialisation). Et enfin et peut-être surtout la proximité de humains et des animaux qui devrait faire en sorte de nous intéresser beaucoup plus à leur sort: la grippe H1 N1 est probablement issu d'élevages de type concentrationnaire et cela devrait nous faire réfléchir, et changer quelques-uns de nos comportements... plutôt que chaque fois vouloir brouiller la réalité avec un miroir déformant.

 

"L'Ecologiste» dans son édition française de juillet septembre 2009 "The Ecologist", décembre 2005, dans son édition anglaise http://www.grain.org/accueil/

Deux sites intéressants http://www.influenza-h5n1.org/ http://www.novethic.fr/novethic/planete/economie/commerce_international/l_elevage_industriel_origine_epidemie_grippe_aviaire/98419.jsp Et celui de l'OMS http://www.who.int/fr/

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.