Grippe A/H1N1 - petites réflexions arithmétiquement perfides

Grippe A/H1N1 - petites réflexions arithmétiquement perfides
Il y a quelques jours, dans le métro, je repensais à ce que j'avais entendu à la radio quelques minutes avant: les centres de vaccination bondés, les longues files d'attente, …, et une capacité de 100.000 vaccinations par jour.
Et là deux chiffres se mettent à cogner à la porte de ma petite cervelle: 100.000 vaccinations par jour et 90 millions de doses de vaccins achetés.
Et je me dis, bon, 90 millions, ça veut dire 45 millions d'individus à vacciner soit les 3/4 de la population. Arrondissons à la moitié, soit 30 millions de vaccinés potentiels.
Alors si on en vaccine 100.000 personnes par jour, ça veut dire qu'il faut 10 jours pour UN million de gens, donc 30 jours pour TROIS millions, donc 300 (trois cents) jours pour la moitié de la population (et encore je ne suis pas allée jusqu'au 45 millions).
Toute étonnée du résultat je recompte, une fois, deux fois, et encore une fois.
Mais non, pas d'erreur: au rythme de 100.000 personnes par jour il faudra(it) 300 jours pour vacciner la moitié de la population française.
A raison de 6 jours par semaine, il faudra(it) donc 50 semaines.
Et, principe de précaution ou pas, dangerosité du vaccin ou pas, adjuvant ou pas, bourrage de crane ou pas, sincérité ou pas, 50 semaines ça fait quand même quasi un an.
Donc les derniers volontaires ne seront vaccinés que dans un an.
Pour une pandémie aussi grave que celle qu'on nous vend tous les jours, l'empressement est assez faible, non?
PS : heureusement que nous avons un Président qui s'occupe de tout. Il a compris que la capacité "vaccinatoire" était insuffisante, il a fait triplé les moyens, c'est en tout cas l'annonce que j'ai entendu ce matin.
Ouf, on aura juste besoin d'attendre quatre mois, heureusement qu'elle semble assez gentille cette grippe.
PS2 : je m'étonne juste un peu de n'avoir pas beaucoup vu d'articles mettant en évidence la contradiction entre le discours catastrophiste bachelotien et la réalité du rythme de la campagne de vaccination.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.