Billet de blog 11 févr. 2014

Découvrez Saulem Ai, le nouvel album des Violons Barbares sur scène au Quai Branly

Violons Barbares, c’est la preuve par trois que la culture dont chacun est dépositaire peut s’enrichir sans crainte des apports de l’autre, des autres… Cela implique bien sûr écoute, respect et volonté de partage, qualités dont sont manifestement pourvus Dandarvaanchig Enkhjargal (Mongolie), Dimitar Gougov (Bulgarie) et Fabien Guyot (France). Car cette disparité géographique improbable s’estompe alors, pour devenir source d’enrichissement et de création. Leur nouvel album : Saulem Ai est déjà disponible et ils seront en concert le 09 Mars au Quai Branly.

harmonia mundi
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Violons Barbares, c’est la preuve par trois que la culture dont chacun est dépositaire peut s’enrichir sans crainte des apports de l’autre, des autres… Cela implique bien sûr écoute, respect et volonté de partage, qualités dont sont manifestement pourvus Dandarvaanchig Enkhjargal (Mongolie), Dimitar Gougov (Bulgarie) et Fabien Guyot (France). Car cette disparité géographique improbable s’estompe alors, pour devenir source d’enrichissement et de création. Leur nouvel album : Saulem Ai est déjà disponible et ils seront en concert le 09 Mars au Quai Branly.

Dans cet album, ils en apportent la preuve par la cohérence et l’harmonie du projet artistique qui émerge de ces trois entités culturelles aux horizons multiples. A partir de 5 cordes mélodiques et 11 sympathiques, d’un dispositif percussif et d’une richesse d’interprétation instrumentale et vocale parfaitement maîtrisée, le trio façonne un espace d’une grande originalité où chacun peut donner libre court à sa créativité. Ainsi alimentée, la chaudière tourne à plein régime : une synergie rythmique étonnante, présente et renouvelée dans chacun des morceaux, une capacité à mettre en symbiose tradition et apports contemporains, une aptitude à nous faire voyager dans une palette d’émotions contrastées, alliant à la foi énergie, sensibilité et subtilité des variations, une relation chaleureuse au public dans le cadre de leurs prestations publiques, toujours saupoudrée d’un zeste d’humour toujours bienvenu…

Initiée lors d’un concert donné il y a quelques années dans le cadre des rencontres de violon traditionnel en Île-de-France, la démarche de Dimitar, Fabien et Dandarvaanchig donne ici pleinement son sens à la notion de Musiques Vivantes, en nous offrant dans ce superbe voyage la complicité de vastes étendues musicales faites de découverte, de tolérance et d’ouverture.

Présentation rédigée par Alain Bormann

© worldvillagevideo

Les Musiciens 

Dandarvaanchig Enkhjargal, morin khoor, chant diphonique : Né à Ulan Bator, Mongolie, il grandit en traversant la taïga avec sa famille et leurs troupeaux de chevaux. Il étudie la musique au conservatoire d’Ulan Baator et devient disciple du célèbre maître du morin khoor Professeur Jamjan. Depuis 1989, il vit en Europe (Allemagne) et donne de nombreux concerts avec des musiciens issus de la World Music.

Dimitar Gougovgadulka, chant : Né en Bulgarie, Dimitar baigne depuis son enfance dans les musiques traditionnelles. Disciple du grand maître de la gadulka Atanas Vultchev et membre de l’orchestre de l’ensemble Philip Koutev, il part vers la France en 2000 et s’installe à Strasbourg où il crée les groupes Boya et Violons Barbares. Il écrit et arrange des chants pour des voix de femmes et anime des stages de musique des Balkans.

Fabien Guyot, percussions de barbarie, chant : Après un parcours en musique classique au CNR de Nice, il se tourne vers les percussions digitales perses et maghrébines pour finalement ouvrir son horizon sonore à tout ce qui serait susceptible de bruiter...Percussionniste au sein du collectif strasbourgeois L'Assoce Pikante (Shézar, Grand Ensemble de la Méditerranée, Hijâz Car), il participe actuellement sur scène aux projets Violons Barbares, Furieuz Casrols (trio de percussions recyclées), Les Cavaliers de l'Aurès (Houria Aichi et L'Hijâz Car) ou l'Electrik GEM (big band méditerranéen électrifié).

© Dimitar Gougov

Ils sont en tournée dans toute la France

21/02 Hirson (02) Festival Jazz d'Hirson
28/02 ATP / Bourse Suisse Aux Spectacles - Biglen (Switzerland, CH-3507) Kulturfabrik Bigla
09/03 Musée du Quai Branly - Paris
18/03 Gauchy (02)
28/03 Tournée des Régionales d'Alsace - Schiltigheim (67) Le Brassin
28/03 Tournée des Régionales d'Alsace - Schiltigheim (67) Le Brassin
29/03 Romans (26) Cité de la Musique
12/04 Festival Eurofonik - Nantes (44)
3/05 Vitteaux (21) Festival Printemps de l'Auxois
16/05 ATP / Bourse Suisse aux Spectacles - Wald (Switzerland) Kultur Wald, Windeggsaal (Friedhofstr)
17/05 ATP / Bourse Suisse Aux Spectacles - Walzenhausen (Switzerland CH-9428) Walzenhauser Bahn
14/06 Espace Treulon avec Didier Lockwood - Bruges (33)
21/06 Fête de la musique - Tassin la demi Lune (69)
28/06 Tournée des Régionales d'Alsace - Wissembourg (67) Remp'Art Festif
13/09 Festival Un été à Bourges - Bourges (18))
27/09 Festival Notes d'Equinoxe - Délémont (Suisse)
21/11 Folk & Foosl, Stadthalle - Montabaur (Germany, 56410)
22/11 Folk & Fools, Stadthalle - Montabaur (Germany, 56410)

Toutes les informations sur les Violons barbares sur leur site

Harmonia Mundi vous présente toute les semaines ses sorties musiques actuelles chez Mediapart, pour voir tous les articles CLIQUEZ ICI

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Husain, Shahwali, Maryam... : ces vies englouties au large de Calais
Qui sont les vingt-sept hommes, femmes et enfants qui ont péri dans la Manche en tentant de rallier la Grande-Bretagne ? Il faudra des semaines, voire des mois pour les identifier formellement. Pour l’heure, Mediapart a réuni les visages de dix de ces exilés, afghans et kurdes irakiens, portés disparus depuis le naufrage du 24 novembre.
par Sarah Brethes (avec Sheerazad Chekaik-Chaila)
Journal — Genre
À l’École polytechnique de Montréal, un « attentat antiféministe »
Le 6 décembre 1989, un homme armé d’une carabine semi-automatique entre dans les locaux de l’École polytechnique de Montréal et tue 14 étudiantes. Considéré comme le premier meurtre antiféministe de masse, « Poly » a bouleversé les Québécois et les Québécoises, et marqué un tournant dans l’histoire du pays.
par Aurélie Lanctôt (La Déferlante)
Journal — Éducation
Suicide de Dinah, 14 ans : « On veut comprendre pourquoi le collège n’a rien fait »
Près d’un mois après le suicide de Dinah, 14 ans, ses parents ont déposé plainte pour « harcèlement » et accusent le collège de non-assistance à personne en danger. Plusieurs témoins dénoncent la passivité de l’établissement. La direction dément tout dysfonctionnement.
par David Perrotin
Journal
Étudiants précaires : une petite prime et des bugs
Plutôt que de réformer le système des bourses, le gouvernement a décidé d’accorder une prime inflation de 100 euros aux étudiants boursiers. Les serveurs du Crous n’ont pas tenu le choc, les bugs se sont multipliés et nombre d’étudiants n’ont pas pu faire leur demande dans les délais.
par Khedidja Zerouali

La sélection du Club

Billet de blog
Précarité = Adelphité
Nous exclure, nous isoler, nous trier a toujours été admis; nous sacrifier n’a jamais été que le pas suivant déjà franchi par l’histoire, l’actualité nous a prouvé que le franchir à nouveau n’était pas une difficulté.
par Lili K.
Billet de blog
Ne vous en déplaise, Madame Blanc
Plusieurs médias se sont fait l’écho des propos validistes tenus par Françoise Blanc, conseillère du 6ème arrondissement de Lyon du groupe « Droite, Centre et Indépendants » lors du Conseil municipal du 18 novembre dernier. Au-delà des positions individuelles, cet épisode lamentable permet de cliver deux approches.
par Elena Chamorro
Billet de blog
Exaspération
Rien n’est simple dans la vie. Ce serait trop facile. À commencer par la dépendance physique à perpétuité à des tiers, professionnels ou non. Peut-être la situation évoluera-t-elle un tant soit peu lorsque les écoles de formation aux métiers du médico-social et du médical introduiront la Communication NonViolente (CNV) et le travail en pleine conscience dans leurs modules ?
par Marcel Nuss
Billet de blog
SOS des élus en situation de handicap
Voilà maintenant 4 ans que le défenseur des droits a reconnu que le handicap était le 1er motif de discrimination en France, pourtant les situations de handicap reconnues représentent 12% de la population. Un texte cosigné par l’APHPP et l’association des élus sourds de France.
par Matthieu Annereau