Catherine Russell - Bring It Back

Puisant dans l’héritage de son père Luis Russell, la chanteuse s’inspire ici de son travail avec Louis Armstrong. Arrangés pour un orchestre de dix musiciens, ces joyaux de l’âge d’or du swing se combinent avec des blues éternels qui ont été chantés par Esther Phillips ou Little Willie John. Dans ce "BRING IT BACK" (Sorti depuis le 11 Février 2014) où chaque titre est un vibrant hommage à une tradition sans cesse renouvelée, Catherine Russell est entourée de l’équipe de son dernier album "STRICTLY ROMANCIN’" qui a reçu deux prestigieuses distinctions en France, le Prix du Jazz Vocal de L’Académie du Jazz et le Grand Prix du Hot Club de France.

Puisant dans l’héritage de son père Luis Russell, la chanteuse s’inspire ici de son travail avec Louis Armstrong. Arrangés pour un orchestre de dix musiciens, ces joyaux de l’âge d’or du swing se combinent avec des blues éternels qui ont été chantés par Esther Phillips ou Little Willie John. Dans ce "BRING IT BACK" (Sorti depuis le 11 Février 2014) où chaque titre est un vibrant hommage à une tradition sans cesse renouvelée, Catherine Russell est entourée de l’équipe de son dernier album "STRICTLY ROMANCIN’" qui a reçu deux prestigieuses distinctions en France, le Prix du Jazz Vocal de L’Académie du Jazz et le Grand Prix du Hot Club de France.

Originaire de New York, née dans une famille de musiciens, la chanteuse Catherine Russell a de qui tenir. Pianiste, compositeur et chef d’orchestre novateur, feu Luis Russell, son père, fut longtemps l’acolyte de Louis Armstrong. Pionnière du jazz vocal mais aussi bassiste et guitariste, sa mère, Carline Ray, se produisait avec l’International Sweethearts of Rhythm, Mary Lou Williams et Ruth Brown. Bon sang ne saurait mentir : Catherine a commencé très tôt une carrière professionnelle. Diplômée avec mention de l’American Academy of Dramatic Arts (École supérieure de musique, de danse et de théâtre), elle a accompagné des artistes aussi divers et talentueux que Carrie Smith, Steely Dan, David Bowie, Cyndi Lauper, Paul Simon, Jackson Browne, Michael Feinstein, Levon Helm ou Rosanne Cash.

En 2006, son premier album : Cat, (World Village/Harmonia Mundi), enthousiasma la critique et ouvrit la voie au suivant : Sentimental Streak (2008). Catherine a été invitée dans plusieurs émissions de télévision et de radio : « Late Night with Conan O’Brien », « Tavis Smiley Show » (PBS-TV), « Fresh Air » (NPR), « Piano Jazz », « Mountain Stage », « World Café » et « JazzSet ». Elle a reçu le prestigieux Prix allemand de la critique et le prix de la rédaction du magazine Living Blues. Son troisième album : Inside This Heart of Mine, s’est classé premier aux hit-parades radiophoniques JazzWeek et Roots Music Report, ainsi qu’aux classements de Billboard et I-Tunes. Son quatrième album : Strictly Romancin’, sorti en février 2012, a été distingué du Prix du Jazz Vocal de l’Académie française du jazz, du Grand Prix du Hot Club de France et d’un Bistro Award, catégorie « enregistrement exceptionnel ». La même année, Catherine remporta un Grammy® Award pour sa participation à l’album de la bande originale de la série télévisée primée Boardwalk Empire (HBO).

banniere-579001.jpg

Catherine Russell s’est produite avec un égal succès sur trois continents. Elle a enflammé de grands festivals de jazz dont Monterey, Newport, North Sea, JazzAscona, Montréal, Berne, Rochester International, Tanglewood, et donné des concerts à guichet fermé au Kennedy Center (Washington, D.C.), au Scullers (Boston), à The Dakota (Minneapolis), au Jazz at Lincoln Center (NYC), au Yoshi’s (San Francisco) et au Pasadena Pops (Los Angeles). Pour All Music Guide : « Russell s’est imposée dans la catégorie des chanteuses rétro à l’ancienne. »

Ses choix artistiques font la part belle aux trésors du répertoire, des années 1920 jusqu’à nos jours, et ses interprétations d’une vitalité éclatante rayonnent de coeur et d’humour. Un registre musical hors des sentiers battus, un swing acoustique étincelant et une approche vocale étonnante font de Catherine Russell une des plus grandes interprètes de la scène musicale populaire américaine.

Harmonia Mundi vous présente toute les semaines ses sorties musiques actuelles chez Mediapart, pour voir tous les articles [cliquez ici]

Pour suivre Jazz Village sur Facebook [cliquez ici]

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.