Une Histoire Quotidienne Régionale (L'Est Républicain du mercredi 25 septembre 2013)

Encore un lendemain de fête. Cette année, quelques kilogrammes des 280 tonnes de mirabelles, sorties de ses vergers pour alimenter surtout les étals de la grande distribution, se sont retrouvé sur la table de l'Elysée, mais aussi dans les cantines du Sénat et de l'Assemblée nationale. L'objectif de cette régulation imposée du marché est bien évidemment de maintenir les prix.

Encore un lendemain de fête. Cette année, quelques kilogrammes des 280 tonnes de mirabelles, sorties de ses vergers pour alimenter surtout les étals de la grande distribution, se sont retrouvé sur la table de l'Elysée, mais aussi dans les cantines du Sénat et de l'Assemblée nationale. L'objectif de cette régulation imposée du marché est bien évidemment de maintenir les prix. Qualifiée d'"exceptionnelle" par la ministre, cette réponse, qui vient, quoi qu'on en pense, écorner le principe du " tout temporaire" consistera à présenter, à partir de mars 2014, pendant deux ans "au minimum" dans la Grande Nef du musée messin, une vingtaine de chefs d’œuvre du XXe siècle.Une telle mésaventure peut aussi arriver à un particulier. Mais on peut l'éviter. Un forfait tout compris peut être trompeur donc il est préférable de lire son contrat avant tout déplacement. Armé d'un stylo, il avait alors sauté sur une surveillante, mais trois agents pénitentiaires étaient aussitôt intervenus et l'avaient maîtrisé. 

De son côté, la Fédération française (480 000 licenciés) pourra difficilement avoir plus de cartes en main pour promouvoir sa discipline. Une vie d'action parfaitement résumée, entre action et compassion, attrait et répulsion, amour et haine. Mais toujours où le monde bouge et où les enfants saignent. Ravagée, sur le fil du rasoir, elle ne tient debout que grâce à quelques remontants et diverses valises Vuitton rescapées de son infortune. C'est un petit litige de la vie quotidienne qui est en train de prendre des dimensions kafkaïennes. Sauf que celui-là est plus généreux. Concrètement, il vise à lutter, entre autres, contre les dégradations, les phénomènes de nuisances, les incivilités, à prévenir et à prendre en charge les publics errants sous l'emprise de l'alcool, à mutualiser les compétences à organiser la coordination et la prise en charge des personnes vulnérables, souffrant de troubles du comportement, à prévenir la prostitution, à conforter l'aide aux victimes, à garantir les dispositifs de lutte contre les violences familiales, à maintenir et enrichir les instances de gouvernance du Contrat Local de Sécurité, etc... La signature d'une convention officialisant cette attribution est programmée ce mercredi à Mazerulles, où se trouve l'atelier de formation d'ébénistes d'art et de restaurateurs du patrimoine de l'école.

Pour la suite, malgré un petit risque d'averses ou d'orages locaux, les conditions resteront encore assez clémentes jusqu'à samedi. Celles-ci alimenteront les tables locales car il n'a pas prévu d'aller jusqu'à Rungis.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.