mot de passe oublié
onze euros les trois mois

Restez informé tout l'été avec Mediapart

Plus que quelques jours pour profiter notre offre d'été : 11€ pour 3 mois (soit 2 mois gratuits) + 30 jours de musique offerts ♫

Je m'abonne
Le Club de Mediapart mar. 30 août 2016 30/8/2016 Édition de la mi-journée

Les Agences Régionales de Santé sont en odre de marche. Pour quoi faire?

Les ARS seront compétentes dans les cinq domaines suivants :

-la promotion de la santé et de la prévention,
-la veille et de la sécurité sanitaire,
-l’organisation des soins hospitaliers et ambulatoires,
-les pratiques soignantes et les modes de recours aux soins des personnes,
-l’accompagnement médico-social.


Même si l'organisation et la "gouvernance" des ARS relèvent de la loi HPST et des décrets d'application, derrière cette énumération apparemment banale, ce n'est pas une réforme ... mais une révolution dont le déroulement sera à suivre Région par Région, compte tenu des différences démographiques, de l'état des lieux de l'offre de soins et de l'accueil médico social

 

Les Agences Régionales de Santé sont des établissements publics de l’État à caractère administratif. Elles sont placées sous la tutelle des ministres chargés de la santé, de l’assurance maladie, des personnes âgées et des personnes handicapées.
Ceci fait craindre un accroissement de l'emprise des pouvoirs publics sur les acteurs de la santé et ...surtout , derrière les objectifs de progrès de santé publique de la loi, une volonté centralisée de réduction des côuts , notamment du secteur hospitalier et une remise à niveau des relations avec la médecine libérale

Les ARS sont dotées d’un conseil de surveillance et dirigées par un directeur général.

Une Conférence Régionale de la Santé et de l’Autonomie est chargée de participer par ses avis à la définition des objectifs et des actions de l’agence. Deux commissions de coordination des politiques publiques de santé associent les services de l’État, les collectivités territoriales et leurs groupements et les organismes de sécurité sociale. Ces commissions sont compétentes pour assurer la cohérence et la complémentarité des actions dans les domaines de la prévention, de la santé scolaire, de la santé au travail et de la protection maternelle et infantile et dans les domaines de la prise en charge et de l’accompagnement médico-social.
Des délégations territoriales dans tous les départements, constituent un relais de proximité pour les politiques menées par l’agence, en lien étroit avec les acteurs territoriaux et en premier lieu les Préfets et ses Services de département.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires

Vous avez dit CARSAT ???

Au 1er juillet 2010, les CRAM, après le transfert d'une partie de leur personnel vers les ARS, vont changer de nom et s'appelleront CARSAT..... je vous laisse deviner la signification.............................non allez, Caisse Assurance Retraite et de Santé Au Travail.... tiens y aura plus le "régional".....à suivre de près !!!!
Sinon Carsat, ça fait un peu marque de voiture.... : Fiat Carsat ou Opel Carsat.... marque de voiture....

http://www.skytopic.com/4887512331-la-cram-change-de-nom

Cet été, Mediapart vous accompagne partout !

onze euros les trois mois

À cette occasion, profitez de notre offre d'été : 11€/3 mois (soit 2 mois gratuits) valable jusqu'au 4 septembre et découvrez notre application mobile.
Je m'abonne

L'auteur

Jacques Pouzet

Ingénieur conseil-Retraité
Deauville - France

L'édition

suivi par 18 abonnés

Hôpital, patients, santé et territoires

À propos de l'édition

L'avant-projet de loi HPST, dite loi Bachelot, doit être présenté en conseil des ministres le 15 octobre. Il fait suite et reprend dans une très large mesure les conclusions du rapport

de la commission Larcher sur l'hôpital. Les grandes lignes de la réforme ont été tracées par la ministre en juin: «créer les communautés hospitalières de territoire; lancer le contrat de service public; réformer la gouvernance de l’hôpital; moderniser sa gestion; rendre plus attractives les carrières des praticiens hospitaliers et permettre à notre médecine de conserver son excellence.»

«L'arbre sera jugé à ses fruits»... Oui, mais quand? et par qui?

Cette édition se propose d'en discuter les options avec les praticiens et les usagers.