Rebecca Zlotowski: tous c’est-à-dire tous

La réalisatrice et scénariste française Rebecca Zlotowski commente une image, capturée au cours des insurrections à Beyrouth, «d’une femme que rien ne prédestinait à la violence, qui assène un grand coup de pied dans les couilles d’un garde armé du ministère de l’éducation nationale». Une image qui a fait symbole. 

REBECCA ZLOTOWSKI

Réalisatrice et scénariste française, Rebecca Zlotowski est née en 1980, à Paris. Elle intègre l’ENS Fontenay-Saint-Cloud, en 1999, puis La Fémis (section scénario), après une agrégation de Lettres modernes, en 2003.

 Elle réalise son 1er long métrage en 2011, Belle Epine, avec Lea Seydoux, sélectionné à la Semaine de la critique du Festival de Cannes, récompensé par le prix Louis-Delluc. Suivront Grand Central, en 2013, sélectionné à Un Certain regard, au Festival de Cannes, puis Planetarium, avec Natalie Portman et Emmanuel Salinger, en 2016, présenté à la Mostra de Venise. En 2019, elle présente Une fille facile, avec Zahia Dehar, à la Quinzaine des réalisateurs, au Festival de Cannes, et la série Les Sauvages, dont elle écrit l’adaptation avec Sabri Louatah.

 Elle fut la porte-parole de la SRF, elle est une des porte-paroles du collectif féministe 50/50 et  plaide pour des états généraux au CNC sur les abus de pouvoir sexuels sur les plateaux et dans l’industrie du cinéma.

 JOANA HADJITHOMAS et KHALIL JOREIGE

 Mariés à la ville, Joana Hadjithomas et Khalil Joreige sont nés en 1969 à Beyrouth où ils ont grandi, pendant la Guerre du Liban. Ils collaborent depuis le début des années 1990 sur des vidéos, des films, des photographies et des installations. Que ce soit dans le cinéma, l'écriture ou l'installation, leur travail questionne la fabrication d'images et de représentations, la construction d'imaginaires et l'écriture de l'histoire. Leur travail tente de révéler les non-dits de celle-ci.

 Les deux artistes tissent des liens formels, conceptuels et thématiques à travers des photographies, des installations vidéo et des films. Mais chaque discipline ne s’exclut jamais les autres : leur travail dans le cinéma débouche sur des projets dans les arts plastiques, et vice-versa. Comme l'écrit Jean-Michel Frodon, leur travail «non seulement met continuellement en question les distinctions entre les arts visuels, la vidéo et le cinéma, le film de fiction et le documentaire, mais surtout se développe en étant constamment reformulé par ces distinctions»

 Ils ont réalisés des films documentaires pour le cinéma : The Lebanese Rocket Society : l’étrange histoire de l’aventure spatiale libanaise, en 2013, ou encore Ismyrne, en 2016. Mais aussi des films de fiction : Autour de la maison rose, en 1999, mais aussi Je veux voir, avec Catherine Deneuve, en 2008, présenté dans la sélection Un Certain regard, au Festival de Cannes.

 En 2016, ils présentent Se souvenir de la lumière au Jeu de Paume, à Paris.

En 2017, ils sont lauréats du Prix Marcel Duchamp et présentent, à cette occasion, Unconformities au Centre Pompidou. 

La leçon des images: Rebecca Zlotowski © Centre Pompidou

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.