VGBIO
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Il était une fois le climat

Suivi par 79 abonnés

Billet de blog 8 sept. 2015

VGBIO
végane écologiste insoumise
Abonné·e de Mediapart

L’élevage émet plus de gaz à effet de serre que les transports

Ce que nous mangeons a un impact considérable sur le climat et donc l'état de la planète, quelques chiffres, l'élevage est responsable : de 14,5 % des émissions de gaz à effet de serre selon la FAO, bien plus selon d'autres études de 80 % de la déforestation en Amazonie Le 5è rapport du GIEC recommande une diminution importante de la consommation de viande.

VGBIO
végane écologiste insoumise
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le 5è rapport du GIEC recommande une diminution importante de la consommation de viande, ce serait aussi efficace que de diviser par 2 le parc automobile mondial.

 En 2006, un rapport de la FAO, Livestock's long shadow, a révélé que l’élevage produisait une quantité importante de gaz à effet de serre (GES), environ 18 % des émissions d'origine humaine. Dans un rapport postérieur, Tackling climate change through livestock (FAO, 2013), des calculs fondés sur des données plus précises établissent à 14,5 % la contribution de l'élevage dans les émissions de gaz à effet de serre d'origine anthropique, dont 9,3 % pour les seuls bovins. C'est légèrement plus que le secteur des transports (IPCC, 2014).

Si l’élevage contribue lourdement aux émissions de gaz à effet de serre, la première cause en est l’énorme gaspillage qui consiste à produire de la nourriture pour des animaux … qui servent de nourriture aux humains ! Cette nourriture est produite souvent à l’autre bout du monde, de manière intensive, et importée. C’est le cas du soja, d'ailleurs presque exclusivement OGM,  et dont la culture repose sur une déforestation intensive de l’Amazonie. L’élevage est responsable de 9 % des émissions de dioxyde de carbone (CO2) à l’échelle mondiale parce que la production de la nourriture animale (soja notamment) implique engrais et équipements agricoles, et parce que la déforestation massive liée à cette production fait disparaître d’immenses puits de carbone naturels.

 Ces émissions de GES se répartissent comme suit. 45 % est attribuable à la production et au transport des aliments (dont 9 % imputables à la déforestation liée à l'extension des cultures et des pâturages). 39 % proviennent de la fermentation gastrique des ruminants. 10 % résultent du stockage et de l'utilisation du lisier. 6 % sont causés par le transport, l'abattage des animaux et au stockage des produits animaux.

Les émissions sont dues majoritairement à l'élevage des ruminants. Produire 1 kg de protéines sous forme de viande de bœuf émet en moyenne 300 kg d'éq. C02, contre moins de 50 sous forme de viande de porc, de poulet ou d'oeufs. 


Source : GIEC.
NB : les "bovins laitiers" produisent du lait mais aussi de la viande.

Un rapport de 2011 conjecture que, entre 2005 et 2050, la demande de viande augmentera de 73 % et celle de lait de 58 % (FAO, 2011).

une autre étude parue récemment aux USA avance même le chiffre de 51% des émissions:

http://www.goodplanet.info/actualite/2009/11/02/reevaluation-de-l-impact-de-l-elevage-sur-le-changement-climatique/

"L’élevage serait responsable de 51% des émissions de gaz à effet de serre, d’après le WordlWatch Institute, qui affirme que les données officielles sont sous-évaluées, car elles ne tiennent pas compte de certains facteurs ou n’attribuent pas certaines émissions à l’élevage.

La FAO ne prendrait pas suffisamment en compte le méthane, l’usage des terres et la respiration des animaux. En effet, les animaux d’élevage rejettent du méthane, un puissant gaz à effet de serre. De plus, comme la place manque pour nourrir les animaux, on la gagne en coupant les forêts. Enfin, selon cette étude, la respiration des bovins et autres ovins rejette plus de CO2 que ce que la photosynthèse peut absorber naturellement ; cet excès se chiffrerait à 8,7 milliards de tonnes de CO2 soit 3,7% des émissions de gaz à effet de serre. Le débat est donc relancé selon eux : « si nous avons raison, cela signifie que pour inverser le changement climatique remplacer les produits d’élevage fera partie des meilleures stratégies à adopter. » 

l'étude est ici:

http://www.worldwatch.org/files/pdf/Livestock%20and%20Climate%20Change.pdf

voici un schéma très parlant, qui montre bien la nécessité impérieuse de végétaliser notre alimentation pour ne pas contribuer à la détérioration du climat et de la planète! pensez y..........

© L214

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France

Affaire Pellerin : la fuite judiciaire qui menace l’Élysée et le ministère de la justice

Le député Emmanuel Pellerin, visé en septembre dernier par une enquête en lien avec sa consommation de cocaïne, a été prévenu des investigations en cours, pourtant censées rester secrètes. L’élu des Hauts-de-Seine affirme que l’information lui a été transmise par Thierry Solère qui lui aurait dit la tenir du ministère de la justice. Le conseiller politique du président de la République et Éric Dupond-Moretti démentent.

par Pascale Pascariello et Antton Rouget

Journal — France

Le député Pellerin : la cocaïne en toute impunité

Député des Hauts-de-Seine de la majorité présidentielle, l’avocat Emmanuel Pellerin a consommé de la cocaïne avant et après son élection à l’Assemblée en juin dernier, d’après une enquête de Mediapart. Confronté à nos éléments, il a reconnu cet usage illégal. Saisie en septembre dernier, la justice n’avait pourtant pas souhaité enquêter.

par Pascale Pascariello et Antton Rouget

Journal

TotalEnergies est visée par une enquête préliminaire pour mensonges climatiques

Selon nos informations, la multinationale pétrolière est l’objet d’une enquête ouverte par le parquet de Nanterre à la suite d’une plainte au pénal pour « pratiques commerciales trompeuses ». Ce délit ouvre la voie à des sanctions pour « greenwashing ». Une première en France.

par Mickaël Correia

Journal

TotalEnergies : l’heure des comptes

TotalEnergies sait que ses activités sont nocives pour le climat depuis 1971. Pourtant, le géant pétrolier continue d’émettre autant de gaz à effet de serre que l’ensemble des Français·es. En pleine crise énergétique, TotalEnergies a annoncé début 2022 un bénéfice record de 14 milliards d’euros. Retrouvez ici nos articles et nos enquêtes sur une des multinationales les plus polluantes au monde.

par La rédaction de Mediapart

La sélection du Club

Billet de blog

SOS solidarité pour famille intégrée en péril

Le recours contre l'OQTF du 6-12-22 a été rejeté. Cette famille, avec trois jeunes enfants est menacé de mort dans son pays, risque l'expulsion. Conséquence immédiate : logés au CADA (hébergements demandeurs d'asile) de Cebazat, ils seront à la rue le 31 janvier et si le 115 ne répond pas ce jour-là ou ne propose rien... SOS solidarité rapide et concrète dans ce billet. A vous de jouer.

par Georges-André

Billet de blog

Appel contre l’immigration jetable et pour une politique migratoire d’accueil

Nous appelons à la mobilisation contre le nouveau projet de loi du gouvernement, qui s’inscrit dans une conception utilitariste et répressive des personnes étrangères en France. S'il était adopté, il accentuerait encore le fait qu'elles sont considérées comme une population privée de droits, précarisée et livrée à l’arbitraire du patronat, de l’administration et du pouvoir.

par association GISTI

Billet de blog

Loi sur l’immigration : la nouveauté sera de rendre la vie impossible aux immigrés

Le ministre de l’intérieur, comme ses prédécesseurs, veut sa loi sur l’immigration destinée notamment à expulser plus efficacement les étrangers faisant l’objet d’une OQTF. Mais pourquoi, une fois de plus, le gouvernement ne s’interroge-t-il jamais sur les causes profondes de cette immigration ?

par paul report

Billet de blog

Nous, les banni·e·s

À travers son nouveau podcast « Nous, les banni·e·s », La Cimade a décidé de donner la parole aux personnes étrangères qui subissent une décision de bannissement. Pour illustrer la violence des interdictions de retour sur le territoire français (IRTF), 5 témoins partagent leurs histoires, de leur départ vers la France jusqu’aux difficultés d’aujourd’hui.

par La Cimade