Stéphane Guitline
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Iles de France

Suivi par 53 abonnés

Billet de blog 17 mars 2008

Mort du cancre

Stéphane Guitline
Professeur de Lettres
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Il y aurait sans doute mieux à faire pour saluer l’arrivée de Mediapart que d’annoncer une disparition, mais je me dois de rapporter cette triste réalité : en banlieue, et plus précisément ici, à Montfermeil, le cancre est une espèce en voie d’extinction. Ce constat peut prêter à sourire, mais il est plus inquiétant qu’il n’y paraît : il est un indice de l’état du système. Qu’on ne croie pas pour autant que les élèves en difficulté aient disparu, que les « nuls » aient été rayés de la carte scolaire, que la paresse soit en danger. Simplement, le cancre se fait rare, menacé par son avatar moderne, le décrocheur. Il faut s’attendre à ce que le cancre rejoigne dans leur inactualité les photos de Doisneau, le poème de Prévert, ou les Quatre Cents Coups de Truffaut. Et il y a beaucoup à craindre de la disparition de ce franc-tireur et partisan du moindre effort.
Alors que le cancre tentait d’échapper au système, à coup d’excuses longuement mitonnées dans le loisir de longues journées de paresse, d’anti-sèches savamment élaborées, de stratégies d’évitement complexes, le décrocheur n’oppose qu’indifférence et passivité. L’un jouait son rôle, l’autre ne joue pas le jeu. Il ne vient en classe que pour échapper aux sanctions qui menacent les absentéistes, mais il ne sait pas ce qu’il vient y faire. Il ne triche pas, ne manifeste guère d’hostilité, est le plus souvent prêt à reconnaître ses fautes, à condition de ne pas avoir à les corriger. Il ne fait rien, et le flot de la parole pédagogue se brise sur sa surdité volontaire. Il est ailleurs, mais où ? Il demeure insensible aux enjeux de la scolarité, y compris à ceux de l’orientation, et renvoie parents et enseignants à d’angoissants questionnements : que faire pour ce kamikaze qui ne défend aucune cause ?
Le cancre est ou était une manière de preuve par l’absurde de la validité du système, il y remplissait un office à la fois folklorique et symbolique. Le décrocheur ne s’y intègre pas, il le refuse et le réfute en totalité. Alors que l’un marche « de côté », de travers (et l’origine du mot, le cancer –crabe- latin, souligne bien cette manière de progresser à l’oblique), l’autre marche à côté, à l’écart. Inaccessible aux menaces et objurgations, indifférent au « Pense à ton avenir ! » conjuratoire, il suscite chez les adultes qui s’intéressent à lui un profond sentiment d’impuissance.
Il n’est pas loin, le moment où tous regretteront le bon vieux temps du cancre.

Stéphane Guitline, professeur de Lettres à Montfermeil depuis 1993

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Entreprises
Un scandale financier luxembourgeois menace Orpea
Mediapart et Investigate Europe révèlent l’existence d’une structure parallèle à Orpea, basée au Luxembourg, qui a accumulé 92 millions d’actifs et mené des opérations financières douteuses. Le géant français des Ehpad a porté plainte pour « abus de biens sociaux ».
par Yann Philippin, Leïla Miñano, Maxence Peigné et Lorenzo Buzzoni (Investigate Europe)
Journal — Exécutif
Macron, la gauche Majax
Pour la majorité présidentielle et certains commentateurs zélés, Emmanuel Macron a adressé un « signal à la gauche » en nommant Élisabeth Borne à Matignon. Un tour de passe-passe qui prêterait à sourire s’il ne révélait pas la décomposition du champ politique orchestrée par le chef de l’État.
par Ellen Salvi
Journal
Élisabeth Borne à Matignon : le président choisit la facilité
Trois semaines après sa réélection, Emmanuel Macron a décidé de nommer Élisabeth Borne comme première ministre. À défaut d’élan ou de signal politique, le chef de l’État a opté pour un profil loyal, technique et discret, dans la veine de son premier quinquennat.
par Dan Israel et Ilyes Ramdani
Journal — France
Le documentaire « Media Crash » de retour sur Mediapart
Après quelque 150 projections-débats dans des cinémas partout en France, « Media Crash » est désormais disponible sur Mediapart, avec des bonus. Le film a suscité l’inquiétude des dizaines de milliers de spectateurs qui l’ont déjà vu, face à la mainmise sur l’information de quelques propriétaires milliardaires, aux censures qu’il révèle et à la fin annoncée de la redevance.
par Valentine Oberti et Luc Hermann (Premières lignes)

La sélection du Club

Billet de blog
« Grand remplacement » : un fantasme raciste qui vient de loin
La peur d’un « grand remplacement » des « Blancs chrétiens » est très ancienne en France. Elle a connu une véritable explosion à l’ère coloniale, face à la présence, pourtant quantitavement faible, des travailleurs africains en métropole. Alain Ruscio montre ici que ce fantasme raciste fut un filon politique et un calcul abondamment exploités du XIXe siècle à nos jours.
par Histoire coloniale et postcoloniale
Billet de blog
Migrations environnementales #1 : la sécheresse dans la Corne de l’Afrique
Le manque d’eau pourrait, selon l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), concerner 40 % de la population mondiale avant 2050 et pousser à la migration jusqu’à 700 millions de personnes. Dans la Corne de l'Afrique, le réchauffement climatique entraîne déjà des déplacements de population.
par BPI - Migrants, réfugiés, exilés
Billet de blog
Le radeau de la Méduse ou le naufrage du vieux monde
[Rediffusion] Les connivences du pouvoir politique et financier aux affaires du vieux monde témoignent chaque jour de leur mépris pour les populations et la démocratie. Partout la nostalgie impérialiste de la domination s'impose comme sauvetage de la mondialisation sauvage. Ne laissons pas le saccage et la peur nous plonger en eaux troubles et relisons plutôt Le radeau de la Méduse du génial Géricault.
par jean noviel
Billet de blog
La Méditerranée pour tombeau, pièce journalistique n°1
Changer la compréhension du monde par le partage d’enquêtes sur le terrain. À La Commune CDN d'Aubervilliers, la pièce d'actualité n°17 est aussi la pièce journalistique n°1. Etienne Huver et Jean-Baptiste Renaud ont enquêté sur la route migratoire la plus dangereuse du monde. À l’heure de la solidarité ukrainienne, la Méditerranée n’en finit pas de tuer et nous regardons ailleurs.
par guillaume lasserre