L’ « Affaire » de Signes: adresse au préfet

«J'ai l'honneur de vous faire part de l'émotion ressentie le 2 janvier 2011, à Signes au cours de la réunion commémorative des fusillés de La Limatte»: Lettre restée sans réponse à ce jour.

«J'ai l'honneur de vous faire part de l'émotion ressentie le 2 janvier 2011, à Signes au cours de la réunion commémorative des fusillés de La Limatte»: Lettre restée sans réponse à ce jour.

 

 

 

Pierre-Yves CANU Toulon le 4 janvier 2011

 

 

 

 

Monsieur le Préfet du Var

Préfecture

83 000 Toulon

 

 

 

 

Monsieur le Préfet

 

 

J'ai l'honneur de vous faire part de l'émotion ressentie le 2 janvier 2011, à Signes au cours de la réunion commémorative des fusillés de La Limatte. La Présidente de l'ANACR, association dont je fais partie en qualité d'ancien résistant , a tenté d 'exprimer la déception des résistants en raison de la non application par nos différents gouvernements du programme du CNR préconisé au moment de la Libération.

 

Les observations formulées sur l'abandon de ce programme ne pouvaient laisser indifférent votre représentant. Or celui-ci , au lieu de rester à l'écoute de l'opinion exprimée par ceux et celles qui avaient participé à la Libération du Territoire au mépris des dangers, n'a pas cru devoir écouter leur voix, alors que l'on venait de commémorer la mort de 11 d'entre eux , résistants et maquisards. Il a préféré quitter la tribune officielle.

 

Je me permets , Monsieur le Préfet, de m'étonner de ce départ . Votre Honoré Prédécesseur dans l'Histoire , Jean Moulin , a toujours fait face.

Je regrette surtout qu'un dialogue ne se soit pas instauré entre vous, représentant de l'Etat et nous , représentants d'une partie des citoyens qui ne désirions qu'honorer nos morts et être fidèles à leurs engagements..

 

Je vous prie d'être assuré, Monsieur le Préfet, de mes sentiments de civilité républicaine.

 

 

Pierre-Yves Canu

croix de guerre pour fait de Résistance

membre de Libération Nord

membre du réseau COHORS ( Cavaillès)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.