Fukushima et la maladie du nucléaire: le cancer

Selon l’agence Kyodo (共同通信社), il apparaît dans une étude américaine publiée ce lundi dans online U.S. science journal, la preuve statistique de l’existence d’un risque accru de développer un cancer chez les enfants de Tamano dans la préfecture de Fukushima.

Selon l’agence Kyodo (共同通信社), il apparaît dans une étude américaine publiée ce lundi dans online U.S. science journal, la preuve statistique de l’existence d’un risque accru de développer un cancer chez les enfants de Tamano dans la préfecture de Fukushima.

(Radiation dose rates now and in the future for residents neighboring restricted areas of the Fukushima Daiichi Nuclear Power Plant)

Le risque de développer un cancer durant la vie a augmenté chez les filles âgées d’un an et vivant dans la région proche de la centrale de Fukushima Daiichi.

Cette évaluation est basée sur une étude effectuée d’août à septembre 2012 par des chercheurs japonais et menée pendant un an et demi après la catastrophe nucléaire du 11 mars 2011. L'étude s’est portée sur l'exposition au rayonnement d'environ 460 habitants vivant près du complexe nucléaire sinistré.

L'évaluation des risques pour la santé indique que les doses reçues après 2012 ont augmenté le taux d'incidence pour développer un cancer au cours de la vie chez les filles de 1 an par 1,06 points de pourcentage, ceci à Tamano près de Soma dans la préfecture de Fukushima, selon cette même étude publiée par les « Proceedings of the National Academy of Sciences ».
 
L'étude a concerné à la fois les résidents, hommes et femmes âgés de 3 à 96 ans dans le village de Kawauchi , le quartier Haramachi de Minamisoma et de la zone de Tamano, tous situés entre 20 et 50 km de la centrale.

L'étude indique que l'augmentation du taux d'incidence pour développer un cancer au cours de la vie était relativement plus élevé dans la zone de Tamano que les deux autres zones étudiées quel que soit le groupe d'âge.

Tout l'article ici

 

 

dolk-fukushima-2.jpg

Œuvre trouvée ici

             ________________________________________________

Fuku2.jpg

Hier soir sur FR3 passait "Pièces à convictions" à 23h10, une heure de grande écoute donc...

Si ce n'était pas la vôtre, choisissez votre moment pendant les six jours à venir grâce au "replay"

http://pluzz.francetv.fr/videos/pieces_a_conviction_,97626630.html

Présenté par : Patricia Loison

L'émission : Près de trois ans après l'accident à la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi, les scientifiques du monde entier voient se profiler une catastrophe sanitaire. Au Japon, les premiers cas de cancers sont apparus, touchant exclusivement des enfants et des adolescents de 0 à 18 ans. Une contamination terrifiante, qui s'étend bien au-delà du Japon et pourrait avoir des conséquences dramatiques sur la santé des populations. En effet, chaque jour, des centaines de tonnes d'eau hautement contaminée se déversent dans le Pacifique, puis sur les plages californiennes. Les chercheurs, qui tentent d'alerter les autorités, redoutent une véritable catastrophe humaine et écologique si les poissons du Pacifique continuent à être consommés sans aucun contrôle.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.