Un « parti ouvrier » contre les « Gilets jaunes »

DE LA MAUVAISE FOI EN GENERAL ET DE LA « TCI -POid 1 » EN PARTICULIER

L’article qui suit a été rédigé courant décembre. Nous avons bien fait d’attendre de la mettre sous presse car, ce 4 janvier, le bureau national du POid a fait un communiqué contre la répression des manifestations. Ce bureau national aura mis 8 semaines avant de prendre finalement position ! Mais, pas au point d’exiger l’amnistie générale de tous les manifestants gilets jaunes, syndicalistes, lycéens condamnés. Il est circonscrit aux « travailleurs, jeunes, militants »

Même si cela va sans dire, précisons tout de même que le débat est nécessaire sur le phénomène « gilet jaune ». Nous pouvons comprendre que des courants, des militants soient partagés ou pas d’accord avec cette mobilisation, craignent une « récupération » fascisante, ce que, nous, nous ne pensons pas. Les dirigeants du « Parti ouvrier » et une partie de ses membres investis sur les réseaux sociaux, quant à eux ne cherchent pas à débattre, ils assènent, invectivent, amalgament, prennent tout le monde de haut et, nous l’avons dit, se placent « du côté du manche ». Aussi pénible cela soit-il, on ne peut pas ne pas répondre à leur CAMPAGNE, d’autant plus qu’elle est menée au nom du Drapeau rouge, agité comme …un chiffon rouge.

Quelqu’un leur rappellera-t-il que le drapeau rouge, autrefois, a été utilisé contre les ouvriers berlinois en juin 1953, contre les conseils ouvriers hongrois en 1956, du côté des chars ? Non, le drapeau rouge n’est pas une marque de lessive qui laverait plus blanc, c’est « l’étendard sanglant levé», c’est le drapeau des révoltes et des révolutions, pas un « label » !

lire la suite

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.