LA LETTRE ET LE NÉANT

La Lettre de La Commune, nouvelle série, n° 83 – mardi 15 janvier 2019

Macron a donc jeté sa dernière boule puante sous forme de lettre aux français, sur fond de violence étatique de plus en plus extrême. Avec 32 questions qui résument sa perfidie et sa triste bouffonnerie. S’y reflète le néant de sa pensée, l’écume de ses jours. Nous n’allons pas ici commenter cette missive qui entend fonctionner comme un piège à c…. Nous avons tous idée de ce qui se cache sous cette bouteille à la mer (toxique).

Cette lettre de Macron survient juste après son éloge du « sens de l’effort » et sur « seul le travail donne du sens à la vie ». Inversion des termes puisque seul la vie peut donner du sens au travail et autres efforts. Or, comme chacun sait, le travail qui ne devrait jamais être un trepalium 1 n’est en rien orienté vers la vie mais vers le Capital concentré dans un nombre toujours plus réduit de possédants et vers les guerres, puisque celles-ci sont rentables. Quoi qu’il en soit, de même que Valls s’est peu à peu dévoilé comme le franquiste infiltré au PS qu’il a toujours été, Macron se dessine sans cesse lui-même comme pétainiste 2 , peut-être sans même le savoir. Tout comme ce maréchal-nous-voilà, Macron s’était présenté sous la couverture du livre « Révolution » dont le contenu était « contre-révolution ». Autres temps, autre contexte, même technique…Conclusion : Macron, démission ! Oui mais, le remplacer par qui ? Personne !

lire la suite

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.