BRUT DE COLÈRE

La Lettre de La Commune, supplément au n° 73 – dimanche 18 novembre 2018

A BAS LA TAXE CARBONE – ANNULATION DES HAUSSES – A BAS LA RECUPERATION  ET LES AMALGAMES – COMPTONS D’ABORD SUR NOS PROPRES FORCES.

Lorsque surgit un mouvement de révolte spontané, le pouvoir, mais aussi, les Bureaucrates de tout poil veulent y voir des mains manipulatrices, de troubles instigateurs.
Ceux qui tonnent à longueur de temps contre le « complotisme » décrètent soudain que « c’est l’extrême droite » (ce qui revient à lui faire trop d’honneur, soit dit en passant) comme ce fut dans le passé « le complot international » téléguidé par Moscou, ou des « gauchistes, alliés objectifs du pouvoir ».
Il y a aussi ces appareillons qui courent après, ne serait-ce que pour « ne pas laisser le terrain à l’extrême-droite » et qui entendent « élargir » la colère à tous les problèmes sociaux. Or, la colère qui prend corps naît sur le creuset du rejet profond de Macron mais aussi du syndicalisme asservi, tel que l’illustrent les chefs de confédérations au travers de la « concertation », c’est-à-dire du « dialogue Macronal ».

Lire la suite

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.