L'homme et la ville

L'homme et la ville, Henri Laborit, 1971, nouvelle édition 2011, Flammarion, Champs classiques

P 209 : 

"Or, malgré l'orgueil qu'il éprouve ..., l'Homme est toujours entre les mains de l'évolution, et l'étape que nous allons franchir ... l'implacable nécessité : ou il disparaîtra, ayant saccagé la biosphère qui lui est nécessaire encore pour survivre, ..., ou il devra subir un changement radical de sa mentalité."

"choisir une autre route pour aller plus loin."

Quelqu'un d'aussi important que Laborit écrivait ceci en 1971, 1971, il y a 44 ans. Qui en entend encore l'écho lointain ? Quelque autre vieux con comme moi ?

Depuis, Claude Allègre a même été ministre de l'éducation ! (........................., c'est même à ça qu'on les reconnait !)

Et Laborit espérait ! (pour des raisons, de "niveaux d'organisation" qui sont dans le livre) ... il a bien fait de mourir en 1995 !

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.