Billet de blog 9 août 2017

Annie 974
Abonné·e de Mediapart

Ragnar Jónasson, peintre d'une Islande en cul de sac

Après l'incontournable Indriðason, puis le remarquable Þórarinsson, voici un nouvel auteur Islandais proposé en langue française : Ragnar Jónasson, avec un premier volume Snjór. Un voyage intimiste dans la vie hivernale d'un bourg Islandais coupé du monde par la neige, où il ne se passe jamais rien. Ou presque...

Annie 974
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Snjór - Couverture

Ari Thór est un jeune policier dont la première affectation est une ville perdue au nord de l'Islande : Siglufjördur. Outre qu'il est précisé que l'unique accès se fait via un tunnel étroit, l'endroit semble représenter l'idée que l'on peut se faire d'un bout du monde... habité. Une bourgade peuplée de personnes qui se connaissent toutes et où les nouveaux venus peinent à se faire une place. Ari Thór jeune recrue nouvellement arrivée en fera rapidement les frais. L'histoire commence doucement par ce déracinement, puis survient "l'accident" : un vieil homme qui se tue en tombant dans un escalier. L'écriture est tranquille, néanmoins rythmée, et se lâche difficilement, tant l'auteur parvient à vous faire rentrer dans son univers glacé.
Car pour l'essentiel, l'intrigue se déroule en hiver, avec une neige abondante et une nuit omniprésente. Tout pour déprimer un jeune homme de la ville. Comme Ari Thór, on est coincé à Siglufjördur, et on passe de personnage en personnage, chacun ayant à son heure l'attention de l'auteur, qui construit son univers par petites touches.

Dans cet univers hostile où il ne doit bousculer personne, Ari Thór mènera l'enquête à sa manière, et verra ce que personne avant lui n'avait vu. Difficile de savoir où on va vraiment, puisque notre jeune héro, garde ses découvertes pour lui. Quand la lumière se fait dans sa tête, nous on doit attendre... la confrontation.
Dans la veine des polars Islandais, le héro n'est pas un surhomme qui comprend tout tout de suite. C'est un collecteur patient d'indices qui petit à petit arrive à trouver du lien. Quelqu'un qui continue de creuser  quand on lui dit d'arrêter, parce qu'il a flairé quelque chose. Un obstiné de plus. Et celui-là, il est jeune. Il fait des erreurs grossières. Gageons qu'avec l'âge, il deviendra redoutable et redouté. S'il réussit à rester flic...
En attendant, un roman de plus à l'atmosphère intimiste qui donne envie de découvrir l'Islande et ses villages reculés. Ce voyage en hiver est pour moi très réussi, et je ne tarderai pas à me procurer  le deuxième volume, qui se déroule avec le même personnage 5 ans plus tard...

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Viols, tortures et disparitions forcées : en Iran, dans le labyrinthe de la répression
Pour les familles, l’incarcération ou la disparition d’un proche signifie souvent le début d’une longue recherche pour savoir qui le détient et son lieu de détention. Le célèbre rappeur Toomaj, dont on était sans nouvelles, risque d’être condamné à mort.
par Jean-Pierre Perrin
Journal — Outre-mer
Karine Lebon, députée : « Ce qui se passe à La Réunion n’émeut personne »
La parlementaire de gauche réunionnaise dénonce le désintérêt dont les outre-mer font l’objet, après une semaine marquée par le débat sur les soignants non vaccinés et le non-lieu possible sur le scandale du chlordécone. 
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle
Journal
Loi « anti-squat » : le gouvernement se laisse déborder sur sa droite
En dépit de la fronde des associations de mal-logés et l’opposition de la gauche, l’Assemblée a adopté la proposition de loi sur la « protection des logements de l’occupation illicite » à l’issue d’un débat où le texte a été durci par une alliance Renaissance-Les Républicains-Rassemblement national.
par Lucie Delaporte
Journal — Asie et Océanie
Après les inondations, les traumatismes de la population du Pakistan
Depuis 2010, des chercheurs se sont intéressés aux effets dévastateurs des catastrophes naturelles, comme les inondations, sur la santé mentale des populations affectées au Pakistan. Un phénomène « à ne surtout pas prendre à la légère », alerte Asma Humayun, chercheuse et psychiatre à Islamabad.
par Nejma Brahim

La sélection du Club

Billet de blog
Et pan ! sur la baguette française qui entre à l’Unesco
L’Unesco s’est-elle faite berner par la Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie française ? Les nutritionnistes tombent du ciel. Et le pape de la recherche sur le pain, l’Américain Steven Kaplan s’étouffe à l’annonce de ce classement qu’il juge comme une « effroyable régression ». (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
L’aquaculture, une promesse à ne surtout pas tenir
« D’ici 2050, il nous faudra augmenter la production mondiale de nourriture de 70% ». Sur son site web, le géant de l’élevage de saumons SalMar nous met en garde : il y a de plus en plus de bouches à nourrir sur la planète, et la production agricole « terrestre » a atteint ses limites. L'aquaculture représente-elle le seul avenir possible pour notre système alimentaire ?
par eliottwithonel
Billet de blog
Pesticides et gras du bide
Gros ventre, panse,  brioche,  abdos Kro, bide... Autant de douceurs littéraires nous permettant de décrire l'excès de graisse visible au niveau de notre ventre ! Si sa présence peut être due à une sédentarité excessive, une forme d'obésité ou encore à une mauvaise alimentation, peut-être que les pesticides n'y sont pas non plus étrangers... Que nous dit un article récent à ce sujet ?
par Le Vagalâme
Billet de blog
La vie en rose, des fjords norvégiens au bocage breton
Le 10 décembre prochain aura lieu une journée de mobilisation contre l’installation d’une usine de production de saumons à Plouisy dans les Côtes d’Armor. L'industrie du saumon, produit très consommé en France, est très critiquée, au point que certains tentent de la réinventer totalement. Retour sur cette industrie controversée, et l'implantation de ce projet à plus de 25 kilomètres de la mer.
par theochimin