Billet de blog 14 août 2017

Un souffle, une ombre - une plongée lente dans un sale fait divers

Un historien s'intéresse aux protagonistes d'un horrible faits divers ayant conduit à la mort de trois adolescents. Rencontrant les uns après les autres, les membres des familles des victimes mais aussi des suspects, il s'approche petit à petit de la vérité, et voit se dessiner le drame dans toute sa cruauté.

Annie 974
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Un souffle, une ombre en pocket © Christian Carayon

Un polar se conduit bien souvent au travers des yeux d'un flic, d'un juge ou d'un avocat, ou encore d'un privé, d'un journaliste ou d'un écrivain. Tous des enquêteurs à leur manière. Une dernière catégorie bien souvent oubliée de fouineurs fait ici avec brio son apparition : le chercheur. Et pour le récit qui nous intéresse le chercheur en histoire.
Bien que le statut de chercheur ne soit qu'un prétexte à l'historien pour fouiller dans un passé qui le hante - il connaissait certains des jeunes assassinés - son angle d'attaque, rencontrer ceux qui ont connus les victimes à commencer par leur parents, lui permet d'avoir petit à petit une meilleure vision de qui étaient ces jeunes, et comment on en est arrivé là. Tout se fait en douceur, au fil des rencontres. L'historien  n'enquête pas vraiment. En tout cas, pas comme le ferait un policier ou un privé. Il cherche à comprendre les individus, il s’imprègne du contexte, des relations entre les uns et les autres, et cette récolte de portraits construit peut à peu l'image bien plus grande qui débouche sur le drame. L'historien s'il collectionne les témoignages, comble les trous à l'aide de sa propre imagination.Il échafaude des hypothèses, les teste, en échafaude d'autres, jusqu'à celle qui colle à toutes ses observations.
Ce roman, je l'ai vécu comme un voyage. Un peu comme on explore une caverne. Tout est-là, mais on le voit pas trop clair. Il faut s'approcher, sonder l'ombre pour apercevoir  les galeries, les emprunter, chercher une sortie... qui est en fait une entrée vers autre caverne où d'autres découvertes seront faites. Dans ce roman, les personnages se dessinent à travers les récits de ceux qui les racontent. On reçoit la même matière que l’historien qui est le narrateur à la première personne du singulier. Il nous entraine dans sa quête, plus de 30 ans après les faits, sur les ruines d'une enquête judiciaire ratée, se jetant sur le premier coupable qui semblait faire l'affaire, mais qui avait été rapidement innocenté.

Alors que tout se passe plus ou moins tranquillement - sans que j'aie envie de lâcher le livre en ce qui me concerne - le dénouement final est peut-être un peu rapide. Il y a des déductions qui à mon sens ne vont pas de soi, et qui pourtant font l'épine dorsale des derniers chapitres. Un petit bémol par rapport à tout le reste fort bien brossé. Un auteur à suivre, assurément !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Le RN et l’Algérie : le mythe colonial au mépris de l’histoire
À quelques jours des 60 ans de l’indépendance de l’Algérie, le maire de Perpignan, Louis Aliot (RN), met à l’honneur l’Organisation armée secrète (OAS) et les responsables du putsch d’Alger pendant un grand week-end d’hommage à «l’œuvre coloniale».
par Lucie Delaporte
Journal — International
Mais jusqu’où ira la Cour suprême des États-Unis ?
Après l’abrogation du droit constitutionnel à l’avortement aux États-Unis, une question traverse le pays : d’autres droits, comme le mariage homosexuel et même les relations sexuelles entre personnes de même sexe, sont-ils désormais menacés ? Éléments de réponse.
par Patricia Neves
Journal — Politique
Avoir un vrai scrutin proportionnel ? Il n’est jamais trop tard pour l’adopter
Malgré l’absence de majorité absolue à l’Assemblée, une réforme du mode de scrutin aux législatives serait toujours utile. Celui qui est en vigueur continue à produire des effets problématiques, tandis qu’un passage à la proportionnelle pourrait procurer des avantages supplémentaires. 
par Fabien Escalona
Journal — Énergies
Gaz russe : un moment de vérité pour l’Europe
L’Europe aura-t-elle suffisamment de gaz cet hiver ? Pour les Européens, le constat est clair : la Russie est déterminée à utiliser le gaz comme arme pour faire pression sur l’Union. Les risques d’une pénurie énergétique ne sont plus à écarter. En première ligne, l’Allemagne évoque « un moment Lehman dans le système énergétique ».
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
Pacification en Algérie
Témoignage d'un militaire engagé en Algérie ayant participé à la pacification engagée par le gouvernement et ayant rapatrié les Harkis de la D.B.F.M en 1962
par Paul BERNARDIN
Billet de blog
Les taiseux d'Algérie
Dans un silence fracassant, excusez l'oxymore, les Algériens ont tu l'Algérie et sa guerre d'indépendance. Ils ne pouvaient plus en parler, des générations entières ont grandi dans le silence de leur père et de leur grand-père. Une mémoire calfeutrée derrière les non-dits omniprésents.
par dchraiti
Billet de blog
France-Algérie : une autre commémoration est-elle possible ?
L’Algérie hante la France, tel un spectre chiffonné, sûrement autant que les Français obsèdent les Algériens. Malgré le travail déjà fait, il y a tant de vérités enfouies, tant de paroles non entendues qui font défaut et empêche de construire un récit collectif. Et surtout tant de rendez-vous à ne plus manquer. Pour participer à cette libération de la mémoire et de nos imaginaires, le Club vous propose un travail collectif pour honorer cette 60e année de paix.
par Le Club Mediapart
Billet de blog
Glorification de la colonisation de l’Algérie et révisionnisme historique : le scandale continue… à Perpignan !
Louis Aliot, dirigeant bien connu du Rassemblement national et maire de Perpignan, a décidé de soutenir politiquement et financièrement la 43ème réunion hexagonale du Cercle algérianiste qui se tiendra au Palais des congrès de cette ville, du 24 au 26 juin 2022. Au menu : apologie de la colonisation, révisionnisme historique et glorification des généraux qui, pour défendre l’Algérie française, ont pris les armes contre la République, le 21 avril 1961.
par O. Le Cour Grandmaison