Billet de blog 18 août 2019

Au service surnaturel de Sa Majesté

"Au service surnaturel de Sa Majesté" est un livre à part. Il mêle un certain nombre de genres, le premier étant le fantastique, mais on y enquête à la façon d'un thriller, non sans humour, et on y voyage grâce à des lettres qui tracent la chronique d'une vie.

Annie 974
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

© Daniel O'Malley

"Au service surnaturel de Sa Majesté" fait partie de ces rencontres fortuites qu'on ne regrette pas.
C'est l'été. Vous flânez nonchalamment dans des rayons dégorgeant de bouquins, et votre regard qui jusqu'ici frôlait l'indigestion s'arrête soudain. Votre curiosité est piquée. Vous vous approchez d'un pas décidé. Votre main s'empare de la chose. Le titre vous tape dans l’œil. La quatrième de couve vous met en appétit. Vous ne lâchez plus l'objet de vos désirs jusqu'à la caisse et vous l'avalez en quelques jours chrono. Voilà le sort qui a été réservé à ce livre de Daniel O'Malley, en attendant de me procurer le second.

Nous sommes en compagnie d'une amnésique, dans un monde où le surnaturel se collectionne dans une officine - la Checquy - cultivant, comme toute officine, le secret, et dirigée par une Cour dont la hiérarchie se décline par le nom des pièces d'échec. Reine, Roi, Tours, Fous et Cavaliers forment cette Cour, soutenue par les Pions.

Notre amnésique a hérité du corps d'une Tour, de ses pouvoirs surnaturels, et de certains de ses savoir-faire. Pour ce qui est de ses connaissances, son ex-elle lui a laissé des lettres et des rapports, pour qu'elle puisse continuer à être la Tour Myfanwy Thomas aux yeux de tous les autres.

Nous voilà donc partis à la découverte de la Checquy et du complot, qui a conduit à la disparition de l'ancienne version de la Tour Thomas et l'emmergence de la nouvelle, successivement au travers des écrits de l'une et des yeux actuels de l'autre. Le tout, non sans humour, ce qui ne gâche rien.

Moi qui suit amatrice de romans policier, j'avoue que c'est un peu sous cet angle que j'ai en premier abordé l'histoire. Mais ce n'est pas forcément le choix de l'auteur, car au bout du compte, c'est le côté surnaturel qui domine. L'histoire progresse en même temps que la Tour Thomas prend possession de ses pouvoirs et les développe. La recherche de l'ennemi patauge des deux côtés : protagoniste et lecteur.

L'enquête est loin d'être classique et plus les pages s'accumulent et plus on a envie de connaitre la suite. La montée en puissance est par conséquent également narrative et fonctionne parfaitement. J'ai fini par me laisser totalement embarquée, et j'avoue m'être laissée surprendre. Et ça c'est inestimable aujourd'hui, tant les écrits sont codifiés.

Alors, je ne vous garantis pas que vous serez surpris. Mais moi je l'ai été.
Sur tous les bouquins que j'ai pu piquer comme ça sur un coup de coeur à l’œil dans un étalage, jusqu'ici, un seul m'a laissé froide au point que je n'ai même pas fini le premier chapitre.
Mais ils n'ont pas été nombreux non plus, ceux qui m'ont laissé cette impression de m'être fait balader de la sorte. Et c'est une sensation délicieuse.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Un chirurgien de l’AP-HP cherche à vendre aux enchères la radio d’une blessée du 13-Novembre
Le chirurgien Emmanuel Masmejean a mis en vente sur un site d’enchères pour 2 700 dollars la radio d’une survivante du Bataclan, sur laquelle on voit une balle de Kalachnikov. Après l’appel de Mediapart, il a retiré le prix dans son annonce. L’AP-HP qualifie la publication du professeur Masmejean de « problématique, choquante et indécente ».
par Matthieu Suc
Journal — Gauche(s)
Le Titanic Hidalgo fait escale à Aubervilliers
Dans une salle à moitié vide, la candidate socialiste à la présidentielle a estimé que le combat n’était pas perdu, même si la voie est « ardue et semée d’embuche ». En interne, certains la jugent déjà sans issue.
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle
Journal
Le PS et les quartiers populaires : vingt ans de trahison
Le Parti socialiste poursuit sa lente dislocation dans les quartiers populaires. En Île-de-France, à Évry-Courcouronnes et Aulnay-sous-Bois, les désillusions traduisent le sentiment de trahison.
par Hervé Hinopay
Journal
Le ministère du travail abuse de la précarité pour ses propres salariés
Plusieurs agents contractuels n’ont récemment pas été payés comme ils l’auraient dû. La CGT dénonce l’augmentation de la précarité au sein de l’institution censée veiller à la bonne application du droit du travail, et lutter contre l’explosion des contrats courts.
par Dan Israel

La sélection du Club

Billet de blog
Traverser la ville à pieds, être une femme. 2022.
Je rentrais vendredi soir après avoir passé la soirée dehors, j'étais loin de chez moi mais j'ai eu envie de marcher, profiter de Paris et de ces quartiers où je me trouvais et dans lesquels je n'ai pas souvent l'occasion de passer. Heureusement qu'on m'a rappelé, tout le trajet, que j'étais une femme. Ce serait dommage que je l'oublie.
par Corentine Tutin
Billet de blog
Malaise dans la gauche radicale - Au sujet du féminisme
L'élan qui a présidé à l’écriture de ce texte qui appelle à un #MeToo militant est né au sein d'un groupe de paroles féministe et non mixte. Il est aussi le produit de mon histoire. Ce n’est pas une déclamation hors-sol. La colère qui le supporte est le fruit d’une expérience concrète. Bien sûr cette colère dérange. Mais quelle est la bonne méthode pour que les choses changent ?
par Iris Boréal
Billet de blog
Romani Herstory : réinscrire les femmes roms dans l’Histoire
Objets de tous les fantasmes, les femmes roms se voient sans cesse privées du droit à la parole. Les archives Romani Herstory montrent pourtant que beaucoup de ces femmes ont marqué nos sociétés de leur empreinte. (Texte d'Émilie Herbert-Pontonnier.)
par dièses
Billet de blog
La parole des femmes péruviennes
Dans un article précédent, on a essayé de comprendre pourquoi le mouvement féministe péruvien n'émergeait pas de manière aussi puissante que ses voisins sud-américains. Aujourd'hui on donne la parole à Joshy, militante féministe.
par ORSINOS