Lila dit ça

Chimo vit dans une banlieue hostile. Il a 19 ans. Un jour apparaît Lila, qui a 16 ans et qui est blonde.

Ainsi commence la 4ème de couverture. ... Elle est le soleil et le diable ...

Qui est Chimo ? Un écrivain talentueux se dissimule-t-il derrière ce pseudo ? Je le crois, et j'ai mon idée, mais je ne le dirai pas si celui que je soupçonne s'y oppose. L'écrivain que je soupçonnais m'a répondu : il n'est pas l'auteur. Je le crois, maintenant il pourrait le dire à son âge presque vénérable.

C'est un des plus beaux romans d'amour (le seul ? que j'ai lu) des 20 dernières années. Il jette aussi un regard sans complaisance sur nos difficultés actuelles. Si vous le trouvez, lisez-le, relisez-le !

"Elle s'arrête, elle commence par me dire ça ... Ma bougie va s'éteindre dans quatre cinq minutes et il fera noir et aussi du vent ...". Ainsi commencent la première et la dernière pages. Je ne dirai rien de l'histoire. Roman d'amour, roman de misère, roman érotique, etc

L'écriture "de banlieue" ? est superbe ; le rythme de la phrase, envoûtant, l'organisation du récit, maîtrisée, l'utilisation de l'étrange et du quotidien rappellent ...

Chimo, si tu me lis, si tu n'est pas celui que je soupçonne, ou un autre écrivain connu, tu dois continuer à écrire. Ton talent est impératif !

Lila dit ça, Chimo, Plon, 1996

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.