Un été en France VUE D'ICI 2/5: Le port du Guilvinec

Des sujets, des couleurs et des lumières qui rappellent les peintures de Rembrandt. Stéphane Lavoué (à la photographie) et Catherine Le Gall (au son) sont installés dans le port du Guilvinec, au sud de la Bretagne, pour rencontrer ceux que la pêche fait encore vivre.

En Bretagne, la pêche artisanale disparaît lentement. La faute aux réglementations, aux gros armateurs, à l'épuisement des ressources. Que reste-t-il de ces hommes qui partaient dès quatre heures du matin en mer, de ces femmes qui attendaient les cargaisons à la criée ? Après une première série intitulée L'Équipage – 12 portraits de gens vivant autour du port du Guilvinec proposés l'an passé sur la France VUE D'ICI –, Stéphane Lavoué et Catherine Le Gall ont entamé une série sur Les travailleurs de l'ombre, ceux qui sont sur les chantiers, dans les filatures, les coopératives. Car dans cette économie-là, un marin en mer, c'est quatre emplois à terre.

Les travailleurs de l'ombre © Stéphane Lavoué et Catherine Le Gall / La France VUE D'ICI Les travailleurs de l'ombre © Stéphane Lavoué et Catherine Le Gall / La France VUE D'ICI
On  retrouve dans cette série, dont la publication a débuté il y a trois mois, l'expression des personnages et la maîtrise des clairs-obscurs qui font écho aux toiles des grands peintres flamands. Un regard et un savoir-faire dont Stéphane Lavoué (connu aussi pour ses portraits de Zidane, Poutine, Nabilla ou des sociétaires de la Comédie-Française…) a révélé quelques secrets à la fin du mois de juin, dans onze récits de séances de pose diffusés sur Arte et que l'on peut retrouver ici.

Les travailleurs de l'ombre © Stéphane Lavoué et Catherine Le Gall / La France VUE D'ICI Les travailleurs de l'ombre © Stéphane Lavoué et Catherine Le Gall / La France VUE D'ICI
Ce travail fait partie du projet La France VUE D'ICI, initié il y a deux ans par le rendez-vous photographique de Sète, ImageSingulières et Mediapart. Le travail au long cours d'une trentaine de photographes et de journalistes est rassemblé sur un site (à voir ici) et, en mars prochain, sera aussi décliné en livre et expositions. Aujourd'hui, quelque cinquante reportages sont en cours ou terminés, certains complétés par du son ou de l'image. 

(À suivre)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.