Billet de blog 18 sept. 2014

La Méditerranée au troisième millénaire

ARySQUE
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.


Laméditerranéedutroisièmemillénaire

En 2013, ils étaient 60 000, entassés dans des barcasses de fortune qui traversaient la Méditerranée ou y sombraient. Sur les huit premiers mois de l'année 2014, ils sont déjà 130 000 à avoir tenté leur chance sur les flots de la Grande bleue. Selon Frontex, de janvier à juillet 2014, le nombre de migrants en Méditerrannée aurait ainsi augmenté de 500 % par rapport à la même période en 2013.

96 % de ces migrants — morts ou vifs à leur arrivée — partent des côtes libyennes, pays qui n'a jamais signé la Convention de l'ONU relative au statut des réfugiés. Erythréens, Syriens, Somaliens, Libyens, etc., ils fuient pour la plupart des zones de conflit si brutaux qu'ils partent en étant très conscients de la mort probable qu'ils encourent pendant le voyage. Probable certes, mais bien moins certaine que celle qui les guette dans leur pays en guerre.

Malgré les efforts déployés par l'opération Mare Nostrum, le nombre de morts a quadruplé cette année : avec les 500 victimes (dont des dizaines de gosses) du récent meurtre de masse commis par des passeurs dans la nuit de dimanche à lundi, le nombre de victimes recensées atteint le chiffre record de 2 900 morts en moins de neuf mois. C'est plus que pendant les printemps arabe et c'est déjà quatre fois plus que pendant toute l'année 2013.

Vue l'ambiance géopolitique, il y a fort à parier que ces flux migratoires augmenteront, offrant toujours plus d'occasions aux passeurs de couler des vies pour se remplir les poches. Seulement voilà : le coût de l'opération Mare Nostrum dépasse les 9 millions d'euros par mois et l'Union européenne tient bien serrés les cordons de sa bourse. On raconte en Italie qu'elle envisagerait d'allouer pour cette opération, 300 millions d'euros… en 7 ans ! En juillet dernier Amnesty International pointait du doigt une politique migratoire européenne pour le moins contestable : alors qu'elle consacre 700 millions d'euros aux réfugiés et demandeurs d'asile, elle en dépense 2 milliards pour surveiller ses frontières. Dans le même temps, les murs érigés en Turquie mais aussi en Bulgarie découragent les migrants d'emprunter les voies terrestres, pourtant moins périlleuses.
Au troisième millénaire, ce ne sont plus les déchets qui posent le plus de problèmes en Méditerranée, ce sont les corps gonflés des noyés en pagaille…

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Violences sexuelles
À LREM, des carences systématiques
Darmanin, Hulot, Abad : depuis 2017, le parti d’Emmanuel Macron a ignoré les accusations de violences sexuelles visant des personnalités de la majorité. Plusieurs cas à l’Assemblée l’ont illustré ces dernières années, notamment au groupe, un temps présidé par Gilles Le Gendre. 
par Lénaïg Bredoux, Antton Rouget et Ellen Salvi
Journal
Des candidats de la majorité préfèrent s’afficher sans Macron
Contrairement à 2017, où la plupart des candidats macronistes avaient accolé la photo du président de la République à côté de la leur, nombre d’entre eux ont décidé cette année de mener campagne sur leur propre nom. Face à la gauche et à l’extrême droite, certains veulent éviter d’agiter « le chiffon rouge ».
par Ellen Salvi
Journal — Migrations
En Ukraine, la guerre a déplacé des milliers d’orphelins et d’enfants placés
Les enfants représentent, avec les femmes, la majeure partie des déplacés internes et des réfugiés ukrainiens. Dans l’ouest de l’Ukraine, des orphelins de la guerre et des enfants placés tentent de se reconstruire une vie, loin de leur maison et de leurs habitudes.
par Nejma Brahim
Journal
Fusillades dans les écoles : le cauchemar américain
Une nouvelle fusillade dans une école élémentaire a provoqué la mort d’au moins 19 enfants et deux enseignants. L’auteur, âgé de 18 ans, venait d’acheter deux armes à feu de type militaire. Le président Joe Biden a appelé à l’action face au lobby de l’industrie des armes. Mais, à quelques mois des élections de mi-mandat, les républicains s’opposent à toute réforme. 
par François Bougon et Donatien Huet

La sélection du Club

Billet de blog
Violences faites aux femmes : une violence politique
Les révélations de Mediapart relatives au signalement pour violences sexuelles dont fait l'objet Damien Abad reflètent, une fois de plus, le fossé existant entre les actes et les discours en matière de combat contre les violences sexuelles dont les femmes sont victimes, pourtant érigé « grande cause nationale » par Emmanuel Macron lors du quinquennat précédent.
par collectif Chronik
Billet de blog
En finir avec la culture du viol dans nos médias
[Rediffusion] La culture du viol est omniprésente dans notre société et les médias n'y font pas exception. Ses mécanismes sont perceptibles dans de nombreux domaines et discours, Déconstruisons Tou(rs) relève leur utilisation dans la presse de masse, dans la Nouvelle République, et s'indigne de voir que, depuis près de 10 ans, ce journal utilise et « glamourise » les violences sexistes et sexuelles pour vendre.
par Déconstruisons Tours
Billet de blog
Pour Emily et toutes les femmes, mettre fin à la culture du viol qui entrave la justice
[Rediffusion] Dans l'affaire dite du « viol du 36 », les officiers de police accusés du viol d'Emily Spanton, alors en état d'ébriété, ont été innocentés. « Immense gifle » aux victimes de violences masculines sexistes et sexuelles, cette sentence « viciée par la culture du viol » déshumanise les femmes, pour un ensemble de collectifs et de personnalités féministes. Celles-ci demandent un pourvoi en cassation, « au nom de l’égalité entre les hommes et les femmes, au nom de la protection des femmes et de leur dignité ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Amber Heard et le remake du mythe de la Méduse
Depuis son ouverture le 11 avril 2022 devant le Tribunal du Comté de Fairfax en Virginie (USA), la bataille judiciaire longue et mouvementée qui oppose Amber Heard et Johnny Depp divise l'opinion et questionne notre société sur les notions fondamentales de genre. La fin des débats est proche.
par Préparez-vous pour la bagarre