Billet de blog 19 févr. 2016

Dans la lumière des trous noirs

Parfois, on hésite à croire en l'homme et l'humanisme vacille. Et puis… "Celui qui ne peut plus éprouver étonnement ni surprise est pour ainsi dire mort : ses yeux sont éteints. " A. Einstein

ARySQUE
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Détail de la toile L'Espace-temps. Infra : photo d'un détail d'une vitrine d'A. Kiefer présentée lors de l'exposition de 2016 au centre Pompidou. © ARySQUE

"Celui qui ne peut plus éprouver étonnement ni surprise est pour ainsi dire mort : ses yeux sont éteints. " A. Einstein 

Je n'attendais que cela : une bonne nouvelle à mettre sous mes pinceaux, un truc qui me transporte avec assez de passion pour que je décolle enfin ! Mais vieillir, c'est un peu revenir de loin… (Justement là ? Dans cet espace-temps? Avec le temps, le temps devient palpable.) 

Bref, je ne sais pas si les temps stagnaient ou si les minutes s'allongaient, mais depuis quelques temps, à force de constater les sempiternelles répétitions du pire, chaque jour à la radio alors que je gardais une oreille dans la mémoire, je désespèrais des hommes. Ils étaient dépassés par leurs propres moyens, englués dans leurs rancœurs et leurs vaines ambitions, apprentis-sorciers autant que majestés des mouches.

Et puis voilà : un matin, la nouvelle est tombée et j'en bondissais du lit :  des types avaient capté les ondes gravitationnelles, confirmant par l'expérience, ce qu'un esprit génial — celui d'Albert Einstein, scientifique doué de poésie, bref, un surhomme — avait découvert un siècle auparavant .
Fichtre ! Moi qui désespérais des hommes, je me suis sentie excitée comme une gosse, comme le chercheur qui racontait qu'il n'avait pas dormi de la nuit en apprenant que des confrères avaient réussi cela ! Nom de Zeus ! Quelle merveille que l'esprit humain, quelle merveille que la vie !!

Hasard savoureux.
En privé, j'ai beaucoup parlé de Spinoza ces derniers temps. Peut-être parce que, quand on désespère des hommes, on se met à chercher dieu et que la seule réponse qui me satisfasse à la question de dieu est celle de Spinoza. 
Et voilà que résonnaient ces autres mots d'Einstein  : "je crois au dieu de Spinoza qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains." 

Alors allez savoir pourquoi, en même temps qu'à l'immensissime Albert Einstein, j'ai voulu rendre hommage au peintre Anselm Kiefer qui ne cesse de me musarder. Je les crois tous deux très voisins: éblouis de mystère.

L'Espace-temps, Technique mixte sur et sous toile, 110 x 80 cm. Infra : photo d'un détail d'une vitrine d'A. Kiefer,présentée lors de l'exposition 2016 au centre Pompidou. © ARySQUE

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Extrême droite
Hauts fonctionnaires, cadres sup’ et déçus de la droite : enquête sur les premiers cercles d’Éric Zemmour
Alors qu’Éric Zemmour a promis samedi 22 janvier, à Cannes, de réaliser « l’union des droites », Mediapart a eu accès à la liste interne des 1 000 « VIP » du lancement de sa campagne, en décembre. S’y dessine la sociologie des sympathisants choyés par son parti, Reconquête! : une France issue de la grande bourgeoisie, CSP+ et masculine. Deuxième volet de notre enquête.
par Sébastien Bourdon et Marine Turchi
Journal — Outre-mer
Cette France noire qui vote Le Pen
Le vote en faveur de l’extrême droite progresse de façon continue dans l’outre-mer français depuis 20 ans : le Rassemblement national (RN) de Marine Le Pen est le parti qui y a recueilli le plus de voix au premier tour en 2017. Voici pourquoi cela pourrait continuer.
par Julien Sartre
Journal — Santé
À l’hôpital de Saint-Denis : « On est des bonnes poires, nous les soignants ? »
Malgré un record de contaminations en Seine-Saint-Denis, une baisse des malades graves du Covid semble se dessiner dans le service de réanimation de l’hôpital de Saint-Denis. Dans cette cinquième vague, celle des non-vaccinés, les personnels soignants ont multiplié les heures supplémentaires, au risque d’un épuisement général.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Le Covid vu par des enfants : « Je m’enferme dans les toilettes pour enlever mon masque »
Alors que le nombre de classes fermées pour cause de Covid n’a jamais été aussi élevé, comment les enfants eux-mêmes vivent-ils ce moment ? Éléments de réponse en paroles et en images.
par Joseph Confavreux et Berenice Gabriel

La sélection du Club

Billet de blog
Entre elles - à propos de sororité
Sororité, nf. Solidarité entre femmes (considérée comme spécifique). Mais du coup, c'est quoi, cette spécificité ?
par Soldat Petit Pois
Billet de blog
Malaise dans la gauche radicale - Au sujet du féminisme
L'élan qui a présidé à l’écriture de ce texte qui appelle à un #MeToo militant est né au sein d'un groupe de paroles féministe et non mixte. Il est aussi le produit de mon histoire. Ce n’est pas une déclamation hors-sol. La colère qui le supporte est le fruit d’une expérience concrète. Bien sûr cette colère dérange. Mais quelle est la bonne méthode pour que les choses changent ?
par Iris Boréal
Billet de blog
Traverser la ville à pieds, être une femme. 2022.
Je rentrais vendredi soir après avoir passé la soirée dehors, j'étais loin de chez moi mais j'ai eu envie de marcher, profiter de Paris et de ces quartiers où je me trouvais et dans lesquels je n'ai pas souvent l'occasion de passer. Heureusement qu'on m'a rappelé, tout le trajet, que j'étais une femme. Ce serait dommage que je l'oublie.
par Corentine Tutin
Billet de blog
La parole des femmes péruviennes
Dans un article précédent, on a essayé de comprendre pourquoi le mouvement féministe péruvien n'émergeait pas de manière aussi puissante que ses voisins sud-américains. Aujourd'hui on donne la parole à Joshy, militante féministe.
par ORSINOS