Billet de blog 28 janv. 2016

Les âmes sentinelles

ARySQUE
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

En allant voir Kiefer à Pompidou, je cherchais des repères dans Paris déconstruit. Technique mixte sur papier. 38x56cm © ARySQUE

On a beau dire, on a beau faire, beau déblayer les trottoirs couverts de fleurs et de bougies, décorer de lumières les rues avant les fêtes, quelque chose a changé. 

Quelque chose s’est enfui après le 13 novembre et pas seulement à cause des morts.

C’est vrai : je peine à retrouver Paris depuis que des minots sont morts dans leur candeur. Ce fait-là, cette tuerie de l’insouciance, c'était le point de départ, le choc… Mais le pire était à venir : la victoire des bornés et des paniqués attendait au coin de la rue et ceux qui triomphent du débat — avant de remporter les urnes ! — dégueulent d'arrogance ! 

J’ai mal à gauche, mal au centre et mal aussi, à droite. Point de sursaut d’humanisme, point de réveil d’un idéal républicain: rien, nib, nada, nichtsExit le 11 janvier: ce fut le repli, la fermeture et surtout l’anathème.

Emmanuel Todd n’avait peut-être pas tort de nous désespérer.

Et puis.

Il y a quelques jours, en allant voir Kiefer à Pompidou, je cherchais des repères dans Paris déconstruit. Je glanais en chemin des pigeons repliés en plein vent, en attendant le soir. Les gris du ciel, tristes comme un 13 novembre, envahissaient les toits. Hiver pâle et douleurs maintenues sous couvert.

Et puis j’ai vu Kiefer à Pompidou.

J’ai posé mon âme ailleurs, l'ai suspendue à mes yeux éblouis. Autre espace, autre temps dans ces matières et dans ces formes, dans le minuscule et le gigantesque. Et c’était ici et c’était maintenant : la même douleur, le même nihilisme, les mêmes espoirs timides, toutefois.

J’ai vu Kiefer à Pompidou et pris de la hauteur : les pieds sur terre et le cœur en bannière, je retrouve peu à peu le geste désireux. 
Une page tourne… et virevolte peut-être.

 « Elle est retrouvée.

Quoi ? — L’Eternité.

C’est la mer allée

Avec le soleil.

Ame sentinelle,

Murmurons l’aveu

De la nuit si nulle

Et du jour en feu.

Des humains suffrages

Des communs élans

Là tu te dégages

Et voles selon.

(…) »

Arthur Rimbaud, L’Eternité, Poésies, mai 1872

Wake up little Susie. Collage sur papier. 30x39cm © ARySQUE

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Le « wokewashing », la nouvelle stratégie des majors pétrolières
La justice raciale, le féminisme et les droits LGBT+ sont de plus en plus mobilisés par les géants pétroliers pour convaincre des bienfaits de leurs activités fossiles. Une pratique récente baptisée « wokewashing » et qui n’a qu’un seul objectif : retarder l’action climatique pour continuer à nous abreuver de pétrole.
par Mickaël Correia
Journal — France
Un chirurgien de l’AP-HP cherche à vendre aux enchères la radio d’une blessée du 13-Novembre
Le chirurgien Emmanuel Masmejean a mis en vente sur un site d’enchères pour 2 700 dollars la radio d’une survivante du Bataclan, sur laquelle on voit une balle de Kalachnikov. Après l’appel de Mediapart, il a retiré le prix dans son annonce. L’AP-HP qualifie la publication du professeur Masmejean de « problématique, choquante et indécente ».
par Matthieu Suc
Journal
Le PS et les quartiers populaires : vingt ans de trahison
Le Parti socialiste poursuit sa lente dislocation dans les quartiers populaires. En Île-de-France, à Évry-Courcouronnes et Aulnay-sous-Bois, les désillusions traduisent le sentiment de trahison.
par Hervé Hinopay
Journal — Libertés publiques
« Une gestion exclusivement policière de la crise sanitaire »
« La logique aurait voulu que les autorités adoptent une approche sanitaire et sociale » pour lutter contre l’épidémie de Covid-19, pointe la professeure de droit public Diane Roman, qui regrette que, « désormais, tout se résolve en termes de mesures policières ».
par Jérôme Hourdeaux

La sélection du Club

Billet de blog
Malaise dans la gauche radicale - Au sujet du féminisme
L'élan qui a présidé à l’écriture de ce texte qui appelle à un #MeToo militant est né au sein d'un groupe de paroles féministe et non mixte. Il est aussi le produit de mon histoire. Ce n’est pas une déclamation hors-sol. La colère qui le supporte est le fruit d’une expérience concrète. Bien sûr cette colère dérange. Mais quelle est la bonne méthode pour que les choses changent ?
par Iris Boréal
Billet de blog
Entre elles - à propos de sororité
Sororité, nf. Solidarité entre femmes (considérée comme spécifique). Mais du coup, c'est quoi, cette spécificité ?
par Soldat Petit Pois
Billet de blog
Traverser la ville à pieds, être une femme. 2022.
Je rentrais vendredi soir après avoir passé la soirée dehors, j'étais loin de chez moi mais j'ai eu envie de marcher, profiter de Paris et de ces quartiers où je me trouvais et dans lesquels je n'ai pas souvent l'occasion de passer. Heureusement qu'on m'a rappelé, tout le trajet, que j'étais une femme. Ce serait dommage que je l'oublie.
par Corentine Tutin
Billet de blog
La parole des femmes péruviennes
Dans un article précédent, on a essayé de comprendre pourquoi le mouvement féministe péruvien n'émergeait pas de manière aussi puissante que ses voisins sud-américains. Aujourd'hui on donne la parole à Joshy, militante féministe.
par ORSINOS