Le 11 mai, le 11 mais...

Germaine et Lucien quelques jours avant le déconfinement...

After "American gothic"... French gothic... © Grant Wood After "American gothic"... French gothic... © Grant Wood

 

– Dis Germaine, c’est lundi 11 mai le grand jour ?

– Oui Lucien, c’est-y-pas formidable ? 

– Dis-moi Germaine, on est restés huit semaines dans notre trou cloitrés comme des rats, pour ne pas attraper ce fichu Corona…

– Oui, c’est ce qu’on appelle être confinés Lucien.

– On est restés enfermés pour ne pas le virus choper, et voilà que le 11 on peut à nouveau s’aérer.

– Oui Lucien, c’est que qu’on appelle le déconfinement du 11 mai.

– On sort le 11 mais on ne sera pas immunisés puisqu’on aura été confinés et qu’on n’aura pas le virus attrapé. Donc ma petite Germaine, on se déconfine pour l’attraper et être immunisés. Si on est contaminés on sera testés pour savoir si on est immunisés ou si on se reconfine pour ne pas transmettre à ceux qui ne sont pas immunisés comme ils ne seront plus confinés. Peut-être ma petite Germaine qu’on n’aura aucun symptôme, alors on ne sera pas testés et comme on sera contagieux quand même on pourra contaminer tous ceux qui ne seront pas immunisés mais heureux d’être déconfinés le 11 mai mais tu me suis ma petite Germaine ? Quand on aura fini de les contaminer, si on n’est pas dépistés ma petite Germaine, quand tous les autres contaminés seront détectés, vu qu’on ne sait pas si on est immunisé quand on a été contaminé, on sera de nouveau confinés sans savoir si on a déjà été contaminés… Qu’en penses-tu ma petite Germaine ?

 

CQFD

Bérangère Rozez

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.