Suicide d'un faucheur volontaire

Je relaie l'info reçue ce jour dans ma boite mail:

Faucheurs en deuil

Pierre Azelvandre s'est suicidé ce mois d'avril. Il avait été condamné début 2011 à de lourdes peines par la Cour d'appel de Colmar pour avoir neutralisé un essai de vigne OGM mené par l'Inra. C'était le 7 septembre 2009. Quelques jours plus tard, le tribunal administratif de Strasbourg annulait l’essai. En suivant, en novembre 2009, le tribunal correctionnel condamnait symboliquement le tailleur volontaire au sécateur engagé à une peine symbolique : un euro ! Mais l'Inra avait fait appel et la cour d'appel de Colmar avait chargé la barque : un mois de prison avec sursis, 2000 euros d’amende, 50 015,77 euros de dommages et intérêts et 2500 euros de frais de justice. Une barque trop lourde pour un homme dont l'action avait fait polémique. Mais il n'y a toujours pas de vigne transgénique dans le vignoble français.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.