Les Français sont davantage contaminés par les pesticides que les Allemands, les Américains ou les Canadiens

Les Français sont davantage contaminés par les pesticides que les Allemands, les Américains ou les Canadiens. C’est à lire ou à entendre ici ou là et c’est le résultat d’une enquête menée par l’InVS. Cela fait des années que des associations et des chercheurs dénoncent les conséquences de l’utilisation intensive des pesticides sur la santé publique.

 Les effets cancérogènes sont connus comme le lien avec la maladie de Parkinson. Une étude des professeurs Nalbone, Cicolella et Laot-Cabon parue dans la revue Santé Publique en janv-fév 2013 intitulée Perturbateurs endocriniens et maladies métaboliques : un défi majeur en santé publique   rend compte  d’une conséquence moins connue l’explosion de l’obésité et du diabète. En France, la proportion d’obèses a doublé entre 2000 et 2008 (14,5% de la population) tout comme l’incidence du diabète . «  Il n’est pas exagéré de décrire la situation comme une catastrophe pour la santé, pour la société, et pour les économies nationales… » soulignait Margaret Chan directrice de l’OMS lors d’une conférence des 19/20 septembre 2011. Or, un certain nombre de pesticides comme les organophosphorés incriminés dans cette enquête et l’atrazine  sont des PE (perturbateurs endocriniens) au même titre que les phtalates ou le bisphénol A.  Ces PE bouleversent l’approche de la toxicologie classique qui est : la dose fait le poison. « Trois paramètres majeurs caractérisent le changement de paradigme toxicologique des PE : la période et la durée d’exposition, l’impact des faibles doses généralement plus important que celui des doses élevées, l’effet combiné( cocktail ) des PE très complexe à évaluer, consécutif à un eimprégnation multiple des polluants. La période de latence est grande entre exposition et pathologie et les effets sont potentiellement transgénérationnels[…] »

Les données expérimentales et épidémiologiques sont aujourd’hui suffisantes pour prendre en considération la pollution chimique et éradiquer l’utilisation des PE  « La future stratégie nationale française sur les perturbateurs endocriniens, prévue pour juin 2013, devra reprendre cet objectif ! » déclaration de  F. Veillerette, porte-parole de Générations Futures.

 C’est bien le moins que l’on puisse exiger!

 http://www.generations-futures.fr/pesticides/pesticides-les-francais-plus-exposes-a-certains-pesticides-que-les-americains-les-canadiens-ou-encore-les-allemands/#.UX93f0wDXqY.facebook

http://www.sudouest.fr/2013/04/29/un-niveau-alarmant-d-exposition-aux-pesticides-en-france-1039657-4696.php

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.