nadja
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

«La Mort est dans le pré»

Suivi par 217 abonnés

Billet de blog 30 avr. 2013

Les Français sont davantage contaminés par les pesticides que les Allemands, les Américains ou les Canadiens

nadja
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Les Français sont davantage contaminés par les pesticides que les Allemands, les Américains ou les Canadiens. C’est à lire ou à entendre ici ou là et c’est le résultat d’une enquête menée par l’InVS. Cela fait des années que des associations et des chercheurs dénoncent les conséquences de l’utilisation intensive des pesticides sur la santé publique.

 Les effets cancérogènes sont connus comme le lien avec la maladie de Parkinson. Une étude des professeurs Nalbone, Cicolella et Laot-Cabon parue dans la revue Santé Publique en janv-fév 2013 intitulée Perturbateurs endocriniens et maladies métaboliques : un défi majeur en santé publique   rend compte  d’une conséquence moins connue l’explosion de l’obésité et du diabète. En France, la proportion d’obèses a doublé entre 2000 et 2008 (14,5% de la population) tout comme l’incidence du diabète . «  Il n’est pas exagéré de décrire la situation comme une catastrophe pour la santé, pour la société, et pour les économies nationales… » soulignait Margaret Chan directrice de l’OMS lors d’une conférence des 19/20 septembre 2011. Or, un certain nombre de pesticides comme les organophosphorés incriminés dans cette enquête et l’atrazine  sont des PE (perturbateurs endocriniens) au même titre que les phtalates ou le bisphénol A.  Ces PE bouleversent l’approche de la toxicologie classique qui est : la dose fait le poison. « Trois paramètres majeurs caractérisent le changement de paradigme toxicologique des PE : la période et la durée d’exposition, l’impact des faibles doses généralement plus important que celui des doses élevées, l’effet combiné( cocktail ) des PE très complexe à évaluer, consécutif à un eimprégnation multiple des polluants. La période de latence est grande entre exposition et pathologie et les effets sont potentiellement transgénérationnels[…] »

Les données expérimentales et épidémiologiques sont aujourd’hui suffisantes pour prendre en considération la pollution chimique et éradiquer l’utilisation des PE  « La future stratégie nationale française sur les perturbateurs endocriniens, prévue pour juin 2013, devra reprendre cet objectif ! » déclaration de  F. Veillerette, porte-parole de Générations Futures.

 C’est bien le moins que l’on puisse exiger!

 http://www.generations-futures.fr/pesticides/pesticides-les-francais-plus-exposes-a-certains-pesticides-que-les-americains-les-canadiens-ou-encore-les-allemands/#.UX93f0wDXqY.facebook

http://www.sudouest.fr/2013/04/29/un-niveau-alarmant-d-exposition-aux-pesticides-en-france-1039657-4696.php

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Gouvernement
Le malentendu Pap Ndiaye
Insulté par l'extrême droite et critiqué par certains partisans de Macron, le ministre de l'éducation nationale est en réalité un modéré, loin des caricatures indigénistes et des procès en wokisme. Mais, entouré de proches de Jean-Michel Blanquer et du président, Pap Ndiaye aura du mal à s’imposer.
par Joseph Confavreux et Ellen Salvi
Journal — Climat
Face à la sécheresse, organiser collectivement la solidarité
La sécheresse est en train de dévaster l’Inde et le Pakistan. Ce type d’épisode, de plus en plus fréquent, ne se limite plus aux pays en voie de développement. En France, une vingtaine de départements font déjà l’objet de mesures de restriction d’eau.
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Journal — Asie
Au Pakistan, la température frôle les 50 °C et accable les plus pauvres
Classé en 8e position parmi les pays les plus à risques face au changement climatique, le Pakistan vient de subir une vague de chaleur quasi inédite. D’Islamabad à Karachi, des millions de personnes ont fait leur possible pour assurer le quotidien dans des conditions extrêmement difficiles.
par Marc Tamat
Journal — Gauche(s)
Parlement : ce que peut espérer la Nupes
Et si la gauche devenait la première force d’opposition au Palais-Bourbon en juin prochain ? Un scénario plausible qui pourrait, dans une certaine mesure, transformer le paysage politique, explique Olivier Rozenberg, spécialiste de la vie parlementaire.
par Pauline Graulle

La sélection du Club

Billet de blog
Accès au droit des étrangers : régularisons l’administration !
Des élus de la République, des responsables associatifs, des professionnels du droit et autorités administratives intervenant dans le 20e arrondissement, et à Paris, sonnent la sonnette d'alarme. La prise de rendez-vous dématérialisée auprès des préfectures en vue de déposer des demandes de titres de séjour est devenue quasi impossible. « La déshumanisation et le dévoiement des services publics sont à leur comble ! » 
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Couple binational : le parcours du combattant
Si on m’avait dit auparavant, qu’en 2021 je serais mariée, j’aurais éclaté de rire ! Pourtant, par amour, on est capable de tout.
par Amoureux Au ban public
Billet de blog
A quoi sommes-nous sensibles ?
La mort des non Occidentaux semble invisible. Qu’ils soient Syriens, Afghans, Nord Africains, du Moyen Orient, d’Asie... Ils sont comme fantomatiques, presque coupables d’effleurer notre champ de vision.
par Bruno Lonchampt
Billet de blog
Mineur·es en danger à la rue, il est urgent de les protéger !
« Les droits de l’enfant ne se discutent pas, encore moins au profit d’affichages politiciens de “lutte contre l’immigration”. » Face au nombre croissant d’enfants migrants en grand danger faute de prise en charge, une soixantaine d'associations locales de terrain et d'organisations nationales tirent la sonnette d’alarme. Ils demandent que « la présomption de minorité soit inscrite explicitement dans la loi. »
par Les invités de Mediapart