L'hypothèse

Dans "Souvenirs d'enfance et de jeunesse", Ernest Renan décrit la consomption de "jeunes conscrits bretons" avec une étonnante acuité.  Peut-être pour faciliter un ultime rebond poétique, Renan n'a pas tout dit.

Ce mot ne se redécouvre pas par hasard mais par approches successives. 

Consomption : 

  • Au sens médical du terme, désigne l'évolution d'une personne âgée ou très malade qui, comme une petite bougie blanche, brûle doucement jusqu'à s'éteindre, la mèche carbonisée, la cire totalement fondue.
  • Bien qu'en bonne santé clinique, se consumer progressivement, violemment parfois, brûler de l'intérieur avec cette formule de Renan : "C'est la lente consomption".

Puisque la conscription était temporaire et pour s'accorder une pirouette à visée poétique en fin de paragraphe, Renan n'envisagea pas l'hypothèse d'une consomption complète

 
Après que tout ait été pensé, ressassé, ressenti,
 un matin  -   l'éveil 
 le constat d'une consomption absolue 

Évanescence, ni saut en parachute ni écrasement au sol.
Simplement
L'être (s')est entièrement consumé.

Le passé a traversé le seuil du présent, 
tout comme le futur si peu incertain le franchira. 
L'heure d'un bleu profond.

Cette croûte de lave n'est pas le passé, 
nos Bretons aiment leur village. 
Le retour à Ithaque est l'apanage du héros. 

Modeste gompa.
Une non-vie vulgaire
bannit toute résonance.

47 mois 18 jours
Ne les écoute pas
Bételgeuse toujours irradie

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.