Eric  Dubois
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

La poésie, qu'est-ce ?

Suivi par 63 abonnés

Billet de blog 26 avr. 2017

La revue culturelle Le Capital des Mots recherche des auteurs ...

La revue de poésie sur le Net "Le Capital des Mots, Magazine" que j'anime, existe depuis Novembre 2007. Des centaines d'auteurs, des milliers de textes. Parmi les auteurs publiés: Max Alhau, Jacques Ancet, Catherine Andrieu, Marie-Claire Bancquart, Emmanuel Berland, Laurence Bouvet, France Burghelle-Rey, Charlélie Couture, Michel Cosem,Charles Dobzynski, Chantal Dupuy-Dunier, Laurent Fels ...

Eric  Dubois
Ecrivain,blogueur,revuiste,responsable de l'association Le Capital des Mots, chroniqueur.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

© Gilles Bizien

La revue culturelle en ligne "Le Capital des Mots, Magazine" que j'anime, existe depuis Novembre 2007. Des centaines d'auteurs, des milliers de textes. Parmi les auteurs publiés: Max Alhau, Jacques Ancet, Catherine Andrieu, Marie-Claire Bancquart, Emmanuel Berland, Laurence Bouvet, France Burghelle-Rey,  Charlélie Couture, Michel Cosem,Charles Dobzynski, Chantal Dupuy-Dunier, Laurent Fels, Bernard Fournier, Jean Gédéon, Matthieu Gosztola,  Jean-Pierre Lesieur, François-Xavier Maigre, Linda Maria Baros, Henri Meschonnic, Colette Nys-Mazure, Jeanine Salesse, Dana Shishmanian, Dominique Sorrente, Alain Suied, François Teyssandier... Je ne peux pas citer tout le monde...

Auteurs connus, moins connus ou méconnus voire débutants ...

 La revue recherche des auteurs ...

Pour me contacter barbatux (at) yahoo (.) fr . Vous pouvez m'envoyer 2/3 textes ( poèmes, nouvelles, articles ) avec une brève notice bibliographique dans une pièce jointe format Word ou .doc . Une photo ( portrait ou autre, format Jpeg ) est bienvenue.  Merci d'avance.

ERIC DUBOIS

Poète.

Dernier livre paru : "Chaque pas est une séquence" ( Editions Unicité, 2016 )

Initiateur de Dis un poème ! sur Facebook.


Responsable de la revue de poésie en ligne et association « Le Capital des Mots ». Blogueur : « Les tribulations d'Eric Dubois ». Chroniqueur dans l'émission « Le lire et le dire » sur Fréquence Paris Plurielle (106.3 fm Paris) depuis 2010. Attaché de presse du webmagazine Levure Littéraire. Membre de l'Union des Poètes & co.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Violences sexuelles
Violences sexuelles : Damien Abad nommé ministre malgré un signalement adressé à LREM
L’ancien patron des députés LR, Damien Abad, a été nommé ministre des solidarités en dépit d'un signalement pour des faits présumés de viols adressé à LREM et LR par l’Observatoire des violences sexistes et sexuelles en politique. Deux femmes, dont Mediapart a recueilli les témoignages, l’accusent de viol, en 2010 et 2011. Il conteste les faits.
par Marine Turchi
Journal — Politique
Pap Ndiaye fait déjà face au cyclone raciste
La nomination de Pap Ndiaye au ministère de l’éducation nationale a fait remonter à la surface le racisme structurel de la société française et de sa classe politique, une vague qui charrie avec elle la condition noire et la question coloniale. La réaction de l’exécutif, Emmanuel Macron en tête, donnera une première indication sur la tonalité du quinquennat.
par Ilyes Ramdani
Journal
En Italie, la post-fasciste Giorgia Meloni cherche à faire oublier ses racines
Elle espère devenir l’an prochain la première femme à présider le Conseil en Italie. Héritière d’un parti post-fasciste, ancienne ministre de Berlusconi, Giorgia Meloni se démène pour bâtir un parti conservateur plus respectable, en courtisant l’électorat de Matteo Salvini. Une tentative périlleuse de « dédiabolisation ».
par Ludovic Lamant
Journal
Mario Vargas Llosa, Nobel de l’indécence
L’écrivain péruvien de 86 ans, entré à l’Académie française en fin d’année dernière, vient de déclarer sa préférence pour Bolsonaro face à Lula. Cette nouvelle prise de position politique reflète un parcours intellectuel de plus en plus contesté, marqué par des soutiens à des figures d’extrême droite en Amérique mais aussi de la droite dure en Espagne. Une enquête du n° 20 de la « Revue du Crieur », disponible en librairie. 
par Ludovic Lamant

La sélection du Club

Billet de blog
Greenwashing et politique : le bilan environnemental d'Emmanuel Macron
[Rediffusion] Talonné dans les sondages par Marine Le Pen, le président-candidat Macron a multiplié dans l'entre-deux-tours des appels du pied à l’électorat de gauche. En particulier, il tente de mettre en avant son bilan en matière d’environnement. Or, il a peu de chances de convaincre : ses actions en la matière peuvent en effet se résumer à un greenwashing assumé.
par collectif Chronik
Billet de blog
Villages morts, villes vivantes
Nouvelle édition de « Printemps silencieux » (Wildproject). La biologiste américaine Rachel Carson avait raison bien avant tout le monde. Dans de nombreux villages de France, les oiseaux sont morts. Carson nous dessille les yeux au moment où une nouvelle équipe ministérielle veut accélérer la transition écologique. (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Le stade grotesque (la langue du néolibéralisme)
[Rediffusion] Récemment, je suis tombée sur une citation de la ministre déléguée à l’industrie, Agnès Pannier-Runacher... Il y a beaucoup de façons de caractériser le capitalisme actuel. À toutes définitions politiques et économiques, je propose d'ajouter la notion de grotesque.
par leslie kaplan
Billet de blog
Quand Macron inventait « l'écologie de production » pour disqualifier les pensées écologistes
[Rediffusion] Au cours de son allocution télévisée du 12 juillet 2021, Emmanuel Macron a affirmé vouloir « réconcilier la croissance et l'écologie de production ». Innovation sémantique dénuée de sens, ce terme vise à disqualifier les pensées écologistes qui veulent au contraire poser des limites, sociales et écologiques, à la production. Macron, qui veut sauver la croissance quoi qu'il en coûte, n'en veut pas.
par Maxime Combes