Billet de blog 23 nov. 2011

Tempête dans un vert jadot

Le Père Vert Pépère
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L'écologie politique vit un de ces jours d'agitation où la fine fleur du monde politico-médiatique en fait des tonnes sur des péripéties de la vie d'un mouvement politique où le droit à exprimer son point de vue ne saurait être contesté à quiconque. Ce qui a provoqué cette tempête médiatique sont les dernières interventions d'Eva Joly et les réactions que cela a suscité.

Notons au passage que tous ces commentateurs entretiennent la confusion entre pouvoir législatif et pouvoir exécutif et de fait aux élections qui amènent à ces 2 formes de pouvoir. En quoi un accord sur les élections législatives devraient amener un-e candidat-e à ne pas exprimer des divergences avec un autre candidat aux présidentielles?

Eva Joly a donc exprimé hier soir sur France 2 son choc devant le fait que le PS a tenté de retirer un paragraphe de l'accord PS / EELV suite à l'intervention d'une entreprise. Ce sont des faits qui n'ont nullement été cachés. Areva et le PS n'ont aucunement caché cette façon de faire. EELV a fait le nécessaire pour que ce paragraphe soit réintroduit dans l'accord. Il est évident que ceux qui sont condamnables sont cette affaire sont à chercher du côté d'Areva et du PS, et aucunement du côté d'EELV et de sa candidate aux présidentielles, Eva Joly.

Ce qui a fini de mettre le feu aux poudres est l'interview d'Eva sur RTL ce matin. Contrairement à ce qui fut relayé par les médias tout au long de la journée, Eva Joly n'a pas dit qu'elle n'appelerait pas à voter Hollande au 2nd tour de la présidentielle, elle a simplement refusé de répondre à la question en rétorquant: "est-ce que vous poseriez à cette question à François Hollande?". Elle a d'ailleurs mis les choses au point dans le courant de la journée.

Cette non réponse, visant à refuser d'entrer dans le jeu des commentateurs pour qui le 1er tour est joué, a donc été repris par le monde médiatico-politique et interprétée comme un non. Malheureusement, un certain nombre de figures de l'écologie politique se sont laissés prendre à ce petit jeu. La palme de la réaction la plus étonnante revient néanmoins à Jean-Marc Ayrault qui demande si Eva Joly est indépendante. Ben oui, M. Ayrault, et c'est la moindre des choses. Et c'est d'autant plus étonnant de la part d'un soutien de François Hollande, ce dernier ne se gênant pas pour manifester son indépendance vis-à-vis des positions de son propre parti. Ce qui est applicable à François Hollande ne serait pas applicable à Eva Joly?

Bien sur, les réactions de DCB ou de Mamère peuvent laisser penser à un désaveu d'Eva Joly, mais celles-ci sont largement compensées par de nombreux soutiens, qui comme par hasard, ne sont guère relayées par les médias. Il en est ainsi dans l'écologie politique: figures médiatiques comme militants ne sont pas le doigt sur la couture du pantalon et réagissent comme ils l'entendent. Est-ce si critiquable?

Reste le cas Jadot. Au-delà d'une maladresse incroyable de lui-même faire fuiter sa démission, il explique sur Facebook aujourd'hui qu'il ne souhaite pas quitter l'équipe de campagne mais simplement quitter le poste de porte-parole. Nous sommes quand même loin du désaveu d'Eva Joly.

Alors franchement, dans le fond, une petite journée d'agitation médiatique comme il y en aura d'autres. Comme l'a dit une commentatrice sur un autre fil, les décrypteurs tentent vainement de décrytper les propos d'Eva tant ceux-ci sont clairs.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Husain, Shahwali, Maryam... : ces vies englouties au large de Calais
Qui sont les vingt-sept hommes, femmes et enfants qui ont péri dans la Manche en tentant de rallier la Grande-Bretagne ? Il faudra des semaines, voire des mois pour les identifier formellement. Pour l’heure, Mediapart a réuni les visages de dix de ces exilés, afghans et kurdes irakiens, portés disparus depuis le naufrage du 24 novembre.
par Sarah Brethes (avec Sheerazad Chekaik-Chaila)
Journal — Genre
À l’École polytechnique de Montréal, un « attentat antiféministe »
Le 6 décembre 1989, un homme armé d’une carabine semi-automatique entre dans les locaux de l’École polytechnique de Montréal et tue 14 étudiantes. Considéré comme le premier meurtre antiféministe de masse, « Poly » a bouleversé les Québécois et les Québécoises, et marqué un tournant dans l’histoire du pays.
par Aurélie Lanctôt (La Déferlante)
Journal — Éducation
Suicide de Dinah, 14 ans : « On veut comprendre pourquoi le collège n’a rien fait »
Près d’un mois après le suicide de Dinah, 14 ans, ses parents ont déposé plainte pour « harcèlement » et accusent le collège de non-assistance à personne en danger. Plusieurs témoins dénoncent la passivité de l’établissement. La direction dément tout dysfonctionnement.
par David Perrotin
Journal
Étudiants précaires : une petite prime et des bugs
Plutôt que de réformer le système des bourses, le gouvernement a décidé d’accorder une prime inflation de 100 euros aux étudiants boursiers. Les serveurs du Crous n’ont pas tenu le choc, les bugs se sont multipliés et nombre d’étudiants n’ont pas pu faire leur demande dans les délais.
par Khedidja Zerouali

La sélection du Club

Billet de blog
Ne vous en déplaise, Madame Blanc
Plusieurs médias se sont fait l’écho des propos validistes tenus par Françoise Blanc, conseillère du 6ème arrondissement de Lyon du groupe « Droite, Centre et Indépendants » lors du Conseil municipal du 18 novembre dernier. Au-delà des positions individuelles, cet épisode lamentable permet de cliver deux approches.
par Elena Chamorro
Billet de blog
SOS des élus en situation de handicap
Voilà maintenant 4 ans que le défenseur des droits a reconnu que le handicap était le 1er motif de discrimination en France, pourtant les situations de handicap reconnues représentent 12% de la population. Un texte cosigné par l’APHPP et l’association des élus sourds de France.
par Matthieu Annereau
Billet de blog
Exaspération
Rien n’est simple dans la vie. Ce serait trop facile. À commencer par la dépendance physique à perpétuité à des tiers, professionnels ou non. Peut-être la situation évoluera-t-elle un tant soit peu lorsque les écoles de formation aux métiers du médico-social et du médical introduiront la Communication NonViolente (CNV) et le travail en pleine conscience dans leurs modules ?
par Marcel Nuss
Billet de blog
Précarité = Adelphité
Nous exclure, nous isoler, nous trier a toujours été admis; nous sacrifier n’a jamais été que le pas suivant déjà franchi par l’histoire, l’actualité nous a prouvé que le franchir à nouveau n’était pas une difficulté.
par Lili K.