Charybde 2
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

La Voie des Indés

Suivi par 15 abonnés

Billet de blog 12 déc. 2013

Le bois flotté sur la rivière, la sauvagerie, la tendresse et l’obstination tout autour

Le lecteur français aura dû attendre 49 ans pour pouvoir lire, grâce à l’inspiré éditeur toulousain Monsieur Toussaint Louverture, la traduction du deuxième roman de Ken Kesey, mythique auteur de « Vol au-dessus d’un nid de coucou ».

Charybde 2
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

© 

Le lecteur français aura dû attendre 49 ans pour pouvoir lire, grâce à l’inspiré éditeur toulousain Monsieur Toussaint Louverture, la traduction du deuxième roman de Ken Kesey, mythique auteur de « Vol au-dessus d’un nid de coucou ».

Le long de la Wakonda, aux confins d’un Oregon du début des années 1960 que commencent à peine à agiter les soubresauts du rêve américain, la famille Stamper, avec sa devise « Ne cède jamais d’un pouce », incarne le rude idéal du bûcheron en lutte quotidienne et effroyable avec la puissance d’une nature à peine apprivoisée, encore apte à se défendre avec vigueur face aux assauts humains. Lorsque les forestiers du district, pour protester contre les baisses de prix imposées par les grandes compagnies, entament une grève que les Stamper refusent de suivre, et que le fils cadet, étudiant dans l’Est, revient au bercail avec de secrètes intentions vengeresses, les ingrédients d’une tragédie, construite avec le soin retors et l’habileté langagière du meilleur Faulkner, sont rassemblés, prêts à donner tout son sens à ce « Et quelquefois j’ai comme une grande idée », phrase-titre extraite de « Goodnight Irene », sombre ballade de Leadbelly, qui se poursuit ainsi : « De sauter dans la rivière et de m’y noyer ».

Une narration forte et subtile à la fois, qui dégage, au fil des pages, de la confusion apparente et d’abord déroutante d’une communauté villageoise au bord du gouffre, les voix singulières et les monologues hantés d’une foisonnante galerie de personnages, déterminés et entiers, rageurs et obsessionnels, gouailleurs et pensifs, secrets et faussement bavards, politiques et rêveurs, au service d’une construction dramatique d’une intensité exceptionnelle, et d’un inattendu charme poétique.

Un très grand roman américain, méritant de figurer parmi les quelques chefs d’œuvre qui résonnent en chacune et chacun longtemps après leur lecture.

Et quelquefois j’ai comme une grande idée, de Ken Kesey, éditions Monsieur Toussaint Louverture – octobre 2013 – 9791090724068 – 800 pages – 24,50 euros.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Les oppositions s’indignent, le pouvoir fait profil bas
Les appels à la démission du ministre de l’éducation nationale se sont multipliés depuis les révélations de Mediapart. Interrogé mardi à l’Assemblée nationale, Jean-Michel Blanquer a reconnu qu’il aurait « dû choisir un autre lieu » de villégiature au regard de sa « symbolique ». L’Élysée se mure dans le silence.
par Lucie Delaporte, Mathilde Goanec et Ellen Salvi
Journal
La Serbie fait front derrière son héros Novak Djoković
Les aventures australiennes de l’actuel numéro un du tennis mondial, et son expulsion, ont mobilisé la Serbie, qui a défendu bec et ongles son champion. Sûrement parce qu’il incarne depuis plus d’une décennie les espoirs de tout le pays, mais aussi ses profondes contradictions. 
par Jean-Arnault Dérens, Laurent Geslin et Simon Rico
Journal
Avec Roberta Metsola à la tête du Parlement, la droite se rapproche du « Grand Chelem » à Bruxelles
Malgré ses positions anti-IVG, la conservatrice maltaise a été élue mardi avec une large majorité – et les voix des eurodéputés LREM - à la présidence du Parlement européen. La droite dirige désormais presque toutes les institutions de premier plan au sein de l’UE.
par Ludovic Lamant
Journal
Après un mois de débats, l’Autriche se dirige vers l’obligation vaccinale
Le Parlement, qui a reçu 110 000 contributions citoyennes, a commencé lundi l’examen du projet de loi introduisant la vaccination obligatoire générale. Le texte devrait être voté dans la semaine et entrer en vigueur en février, malgré les nombreuses réserves qu’il suscite. 
par Vianey Lorin

La sélection du Club

Billet de blog
La gauche et l’éducation : l’impensé des savoirs scolaires
D’un débat entre représentants des candidats de gauche et de l’écologie sur l’éducation ressort l’impensé partagé des savoirs scolaires.
par Jean-Pierre Veran
Billet de blog
La farandole ultra-droitière d'un ministère de « l'Instruction publique »
Eric Zemmour vient de présenter comme un point important de son programme éducatif la « création d'un grand ministère de l'Instruction publique ». Cela avait déjà été préconisé dès 2013 dans le projet d'« une droite forte » rédigé par deux secrétaires nationaux de l'UMP : Guillaume Peltier et Didier Geoffroy. Et Jean-Michel Blanquer l'aurait aussi suggéré à Emmanuel Macron lors de sa nomination.
par claude lelièvre
Billet de blog
Lettre ouverte à Jean-Michel Blanquer en 31 points
Le vendredi 14 janvier 2022, vous avez déclaré « je ne suis pas parfait, je fais des erreurs… ». La liste des erreurs est longue. Une lettre d'une professeur de Lycée Pro, qui décline la longue liste des excuses qui serait nécessaire à Blanquer, bien plus que ce que le mouvement des derniers jours lui a arraché du bout des lèvres.
par Samy Johsua
Billet de blog
Université et Recherche, fondements d'une VIème République, démocratique et sociale
Emmanuel Macron a prononcé un discours au congrès de la conférence des présidences d’Universités ce jeudi 13 janvier, dans lequel il propose une réforme systémique de l’université. Des chercheurs et enseignants-chercheurs membres du parlement de l’Union Populaire, des députés, ainsi que des membres de la communauté universitaire lui répondent.
par Membres du parlement de l’Union Populaire