La fulgurante poésie pirate de Hakim Bey

arton10.jpg?1386843673Sans doute davantage connu en France pour son inlassable activité d'enquêteur contre-culturel, de créateur de l’anarchisme ontologique, du terrorisme poétique, des utopies pirates, des zones d’autonomie temporaire, du post-soufisme de terrain, et comme inspirateur depuis trente ans d’une part importante du techno-anarchisme et des communautés de hackers, Peter Lamborn Wilson (aka Hakim Bey) est aussi - et peut-être surtout - un formidable poète contemporain.

Publié en 2008 chez Autonomedia à New York, traduit en français en janvier 2014 par Émilie Notéris aux éditions ère, Black Fez Manifesto rassemble l’essentiel de la poésie concoctée par l’inclassable gourou.

Comprenant une cinquantaine de textes poétiques courts (allant d’un paragraphe à quelques pages) et quelques magnifiques communiqués du Front de Libération de Cro-Magnon, le recueil propose un voyage touffu et même ardu par moments, tant le corpus dans lequel Hakim Bey puise son inspiration et ses références est foisonnant et varié, associant sans hésiter les thèmes issus des nombreux essais écrits depuis les années 80, mêlant littérature anarchiste, exploration technologique, faits bruts issus d’une actualité sociale et politique, mysticisme oriental, ésotérisme universel, reportage industriel, bribes de science-fiction, ou encore méditation échappant au désenchantement.

Dans ce dense réseau d’images et de résonances qui ne se dévoilent pas toujours immédiatement, des fulgurances surgissent très régulièrement, parvenant alors à ce miracle d’équilibre, fatalement instable mais incroyablement juste, entre émotion irrépressible et intelligence aiguë, entre introspection solitaire du lecteur et encouragement à l’action collective. Comme l’écrivait fort joliment Louise Landes Levi lors de la sortie américaine, « Hakim Bey est un chaman, il joue son tambour et son rôle partout et chaque fois qu’il le peut ».

Sous une forme quelque peu déroutante, indéniablement l’un de ces livres vers lesquels on sait, dès la première lecture, que l’on reviendra souvent, en de nombreux temps et de nombreux lieux.

« BIBLIOMANCIE
"Contre le culte des livres" - Mao Tsé-Toung

Ce livre a changé ma vie, mais
malheureusement, personne d'autre ne l'a jamais
lu peut-être quelques solitaires
cow-boys avec leurs guitares emersoniennes
une fois annoté écorné souligné
marges éclaboussées par des exclamations & des étoiles
dans une sorte d'omniomancie ou
de sortilège sur absolument tout ou
les deux à la fois, autoportrait
social-réaliste avec pipe chien & coudières
pour colportage dans les régions
au-delà du pôle en espérant toujours
atteindre le
lecteur parfait. »

Black Fez Manifesto, de Hakim Bey, éditions ère - janvier 2014 - 9791090983014 - 121 pages - 14 €

La soirée de lancement (entrée libre et gratuite) aura lieu le jeudi 23 janvier à partir de 19 h 30 à la librairie Charybde (129 rue de Charenton 75012 Paris) en présence des éditeur et écrivains Eric Arlix, Charles Robinson et Guy Tournaye.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.