Charles Conte
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Laïcité

Suivi par 263 abonnés

Billet de blog 7 mars 2014

Charles Conte
Chargé de mission à la Ligue de l'enseignement
Abonné·e de Mediapart

La Ligue de l'enseignement et l'égalité femmes hommes

Si la Ligue de l’enseignement reste à l’image de la société à laquelle elle appartient, elle s’est pourtant toujours engagée dans des actions de transformation sociale, notamment sur l’éducation filles-garçons et sur l’engagement associatif des femmes.

Charles Conte
Chargé de mission à la Ligue de l'enseignement
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Si la Ligue de l’enseignement reste à l’image de la société à laquelle elle appartient, elle s’est pourtant toujours engagée dans des actions de transformation sociale, notamment sur l’éducation filles-garçons et sur l’engagement associatif des femmes.

La Ligue de l’enseignement a été fondée il y a plus de 140 ans par des républicains arborant moustaches, favoris et barbes. Certains, comme Jean Macé et Ferdinand Buisson, furent des militants féministes engagés. D’autres furent réticents, même à l’égard du droit de vote des femmes, susceptibles selon eux d’être influencées par le clergé. Indiscutablement et durablement masculine, la Ligue a toutefois été à l’avant-garde de l’éducation des filles et a promu efficacement l’engagement associatif des femmes. Contrairement à d’autres organisations, la Ligue est ouverte aux femmes dès l’origine. Un « Comité des dames » est créé, traversé de contradictions entre philanthropie et féminisme (Jean-Paul Martin, in « Le pouvoir du genre. Laïcités et religions 1905-2005 », sous la direction de Florence Rochefort Presses universitaires du Mirail). Dès 1866, année de fondation, des centres d’enseignement pour les filles sont ouverts. L’éducation des filles et des femmes restera un engagement concret et constant, traité sous diverses formes par plusieurs congrès. La Ligue jouera un rôle décisif pour l’acceptation des filles dans l’enseignement technique. A quelques exceptions individuelles prés, la Ligue sera absente de la réflexion sur la mixité scolaire. En revanche, elle appuiera le vote des lois émancipatrices en matière de mœurs (droit à la contraception, à l’IVG, à l’éducation à la sexualité…) et reste mobilisée sur ce sujet.

En 2000 la Ligue a remis en chantier la question de l’engagement associatif des femmes. Une enquête interne a mis en évidence leur sous représentation dans ses instances dirigeantes. L’année suivante, une étude fondée sur le travail militant de 240 femmes élues au sein du réseau a été confiée au Centre d’études des solidarités sociales (CESOL) (Pratiques de l’engagement au féminin. CESOL Mars 2003). Un colloque organisé en 2003 a mis en valeur cette étude et proposé des perspectives, dont une action spécifique mise en œuvre dans nos secteurs sportifs, Ufolep et Usep. La question des rapports de genre, dans et hors de la Ligue, est aujourd’hui une des dimensions de la mission qu’elle se donne. La participation de la Ligue, de ses fédérations départementales de la région Ile de France, en particulier de l’Essonne, aux éditions successives des Rencontres féministes à Evry, puis à Nanterre, en est une des manifestations. De nombreuses intiatives se développent dans les fédérations départementales, grâce à de nombreux outils, par exemple: Filles-Garçons: cassons les clichés. Un groupe de travail dédié développe un plan d'action national. 

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Accès à l’IVG : des progrès dans la loi, des galères sur le terrain
Alors que le droit à l’avortement est menacé dans le monde, des avancées ont été obtenues en France, dont l’allongement du délai légal. À la veille de la journée mondiale du droit à l’IVG, Mediapart a enquêté sur les freins persistants.
par Alexandre Léchenet et Rozenn Le Saint
Journal — France
À Saint-Étienne, le maire se barricade dans son conseil municipal
Pour le premier conseil municipal depuis le début de l’affaire du chantage à la sextape, le maire Gaël Perdriau a éludé les questions de l’opposition. Pendant que, devant l’hôtel de ville, des centaines de manifestants réclamaient sa démission.
par Antton Rouget
Journal — Budget
Le gouvernement veut trop vite tourner la page du « quoi qu’il en coûte »
Le prochain budget marquera la fin des mesures d’urgence pour l’économie et le système de santé qui dataient de la crise du Covid-19. Le clap de fin du « quoi qu’il en coûte » en somme, dont le gouvernement ne veut plus entendre parler pour résoudre la crise énergétique actuelle. Il pense qu’il pourra maîtriser les dépenses publiques sans pour autant risquer une récession. À tort. 
par Mathias Thépot
Journal — Europe
En Italie, l’abstention a fait le match
La victoire de la droite et de l’extrême droite en sièges cache une stabilité de son électorat. Le pays n’a pas tant viré à droite sur le plan électoral que dans une apathie et une dépolitisation dont le post-fascisme a su tirer profit.
par Romaric Godin et Donatien Huet

La sélection du Club

Billet de blog
Trop c’est trop
À tous ceux qui s’étonnent de la montée de l’extrême droite en Europe, il faudrait peut-être rappeler qu’elle ne descend pas du ciel.
par Michel Koutouzis
Billet de blog
Italie, les résultats des élections : triomphe de la droite néofasciste
Une élection marquée par une forte abstention : Le néofasciste FDI-Meloni rafle le gros de l’électorat de Salvini et de Berlusconi pour une large majorité parlementaire des droites. Il est Probable que les droites auront du mal à gouverner, nous pourrions alors avoir une coalition droites et ex-gauche. Analyse des résultats.
par salvatore palidda
Billet de blog
Giorgia Meloni et ses post-fascistes Italiens au pouvoir !
À l’opposé de ce qui est arrivé aux autres « messies » (Salvini, Grillo…), Giorgia Meloni et ses Fratelli d’Italia semblent - malheureusement - bien armés pour durer. La situation est donc grave et la menace terrible.
par yorgos mitralias
Billet de blog
Italie : il était une fois l’antifascisme
On peut tergiverser sur le sens de la victoire des Fratelli d'Italia. Entre la revendication d'un héritage fasciste et les propos qui se veulent rassurants sur l'avenir de la démocratie, une page se tourne. La constitution italienne basée sur l'antifascisme est de fait remise en cause.
par Hugues Le Paige