Charles Conte
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Laïcité

Suivi par 262 abonnés

Billet de blog 8 févr. 2010

Caractères propres

Charles Conte
Chargé de mission à la Ligue de l'enseignement
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La référence religieuse est officiellement celle de l’enseignement privé, confessionnel à 95 %.

 Ce « caractère propre » s’efface dans la majorité des établissements catholiques. Cet effacement suscite une réaffirmation identitaire, également caractéristique des établissements juifs et musulmans.

 « Au moins 60 % des établissements ont perdu comme fondement la référence explicite au Christ… Nous avons perdu notre âme… ». L’intervention, en 2006, de Jean-Pierre Cattenoz, évêque d’Avignon, a secoué le monde de l’enseignement privé. Alors que les prêtres, les religieux et religieuses constituaient la moitié des enseignants du privé en 1960, ils ont quasiment disparu aujourd’hui. Les motivations des parents – c’est bien connu – ne sont religieuses que pour environ 10 % d’entre eux. La sécularisation interne est une réalité massive. Depuis quinze ans l’épiscopat tente d’y pallier, pris entre une logique libérale généralement sans pour autant adopter les solutions de l’évêque d’Avignon. Plutôt que de recourir à l’obligation à tous les niveaux, c’est une « Annonce explicite de l'Évangile dans les établissements catholiques d'enseignement » qui est prônée, selon le titre d’un document publié en septembre 2009 par le Comité national de l’enseignement catholique (CNEC). L’enseignement catholique se taille la part du lion avec près de 10.000 établissements et deux millions d’élèves.


Mais il ne faut pas négliger l’enseignement privé juif. Plus de 30.000 élèves sont inscrits dans 250 établissements, soit 30 % des enfants de famille juive. Peu inspectés, comme le fait apparaître un colloque sur la loi Debré analysé par Claude Lelièvre, ces établissements exigent la plupart du temps la « ketouba », document attestant le mariage religieux des parents. Tout aussi engagé dans l’affirmation de son identité, et beaucoup plus visible médiatiquement, un enseignement privé musulman émerge. Il compte huit établissements et un millier d’élèves, en incluant l'école élementaire de l'Olivier à Marseille. Une dizaine de projets sont à l’étude. Le collège « Ibn Khaldoun», installé dans le quartier populaire du Mirail à Marseille, et le collège « Alif », à Toulouse, ont ouvert leurs portes à la rentrée 2009. Le collège-lycée « Al-Kindy », à Décines (Rhône), qui avait démarré en 2006 avec vingt élèves est aujourd’hui le plus important, avec 350 élèves, devançant le collège-lycée Réussite, créé à Aubervilliers en 2001, et le lycée Averroès, fondé à Lille en 2003. Une Fondation Al-Kindy, récemment créée, se propose de soutenir d’autres projets.

On voit mal comment ce qui est largement accordé aux catholiques pourrait être refusé aux juifs (dont les contrats d’association ont été facilités) et aux musulmans (qui connaissent de nombreux déboires administratifs). Le panorama ne serait pas complet sans mentionner les établissements hors contrat : environ 70 pour les catholiques traditionalistes, dont celles de la Fraternité sacerdotale Saint Pie X, selon le site « La Porte latine »; une vingtaine pour les protestants évangéliques selon le site de l’Association des établissements scolaires protestants évangéliques en francophonie, quelques uns se réclamant de l’anthroposophie de Rudolf Steiner et, à la rentrée 2010, le lycée des cinq étoiles, établissement construit sur une initiative sikh, ouvrira ses portes à Bobigny...

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Élisabeth Borne à Matignon : Macron choisit la facilité
Trois semaines après sa réélection, Emmanuel Macron a décidé de nommer Élisabeth Borne comme première ministre. À défaut d’élan ou de signal politique, le chef de l’État a opté pour un profil loyal, technique et discret, dans la veine de son premier quinquennat.
par Dan Israel et Ilyes Ramdani
Journal — Terrorisme
Le manifeste du tueur de Buffalo précise la menace terroriste d’extrême droite
Payton Gendron, le terroriste d’extrême droite qui a tué dix personnes à Buffalo (États-Unis) le 14 mai, a publié un manifeste qui mérite d’être comparé avec celui de Brenton Tarrant, auteur néo-zélandais de l’attentat de Christchurch. En s’inscrivant dans une continuité historique du suprémacisme blanc meurtrier, il appelle aussi à le prolonger.
par Nicolas Lebourg
Journal
Ultradroite : nos enquêtes
En France, six projets d’attentats attribués à l’ultradroite ont été déjoués depuis 2017.  La professionnalisation de ces groupes, leur facilité à s’armer et les profils hétéroclites des activistes inquiètent les services de renseignements.
par La rédaction de Mediapart
Journal
Le « grand remplacement », idéologie meurtrière
Attribué au principal suspect de l’attentat de Christchurch (Nouvelle-Zélande), un manifeste intitulé « Le grand remplacement », en référence au fantasme d’extrême droite du même nom, dénonce les « invasions étrangères » en Europe, et cite tout particulièrement le cas de la France.
par La rédaction de Mediapart

La sélection du Club

Billet de blog
Le radeau de la Méduse ou le naufrage du vieux monde
[Rediffusion] Les connivences du pouvoir politique et financier aux affaires du vieux monde témoignent chaque jour de leur mépris pour les populations et la démocratie. Partout la nostalgie impérialiste de la domination s'impose comme sauvetage de la mondialisation sauvage. Ne laissons pas le saccage et la peur nous plonger en eaux troubles et relisons plutôt Le radeau de la Méduse du génial Géricault.
par jean noviel
Billet de blog
La Méditerranée pour tombeau, pièce journalistique n°1
Changer la compréhension du monde par le partage d’enquêtes sur le terrain. À La Commune CDN d'Aubervilliers, la pièce d'actualité n°17 est aussi la pièce journalistique n°1. Etienne Huver et Jean-Baptiste Renaud ont enquêté sur la route migratoire la plus dangereuse du monde. À l’heure de la solidarité ukrainienne, la Méditerranée n’en finit pas de tuer et nous regardons ailleurs.
par guillaume lasserre
Billet de blog
« Grand remplacement » : un fantasme raciste qui vient de loin
La peur d’un « grand remplacement » des « Blancs chrétiens » est très ancienne en France. Elle a connu une véritable explosion à l’ère coloniale, face à la présence, pourtant quantitavement faible, des travailleurs africains en métropole. Alain Ruscio montre ici que ce fantasme raciste fut un filon politique et un calcul abondamment exploités du XIXe siècle à nos jours.
par Histoire coloniale et postcoloniale
Billet de blog
Migrations environnementales #1 : la sécheresse dans la Corne de l’Afrique
Le manque d’eau pourrait, selon l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), concerner 40 % de la population mondiale avant 2050 et pousser à la migration jusqu’à 700 millions de personnes. Dans la Corne de l'Afrique, le réchauffement climatique entraîne déjà des déplacements de population.
par BPI - Migrants, réfugiés, exilés