Noël avant l'heure pour les établissements privés ?

Un communiqué du Comité National d'Action Laïque.

Par un décret du 7 décembre, le gouvernement aurait-il gratifié l’enseignement privé d’un cadeau de Noël avant l’heure ?

En effet, sur les 20 millions d’euros prélevés par décret sur le budget de l’enseignement secondaire public, 4,5 millions seront orientés vers l’enseignement scolaire public du 1er degré, 5,5 millions seront affectés à l’enseignement supérieur et à la recherche, mais le CNAL observe avec stupéfaction que 10 millions sont attribués à l’enseignement privé.

Pour le CNAL, cette réaffectation soulève des questions budgétaires et éthiques : comment justifier que dans notre pays où le système éducatif est inégalitaire , le gouvernement puisse prélever l’argent destiné à l’enseignement public en direction des établissements privés, qui accueillent des élèves issus très majoritairement de catégories sociales favorisées ?

Quelle urgence a présidé à cette dotation de 10 millions d’euros distribuée en cours d’année scolaire ? Et quels programmes de l’enseignement secondaire public seront réduits d’autant ?

Le CNAL demande instamment une réponse à ces questions. 

cnal-2018

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.