Charles Conte
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Laïcité

Suivi par 263 abonnés

Billet de blog 9 févr. 2015

Charles Conte
Chargé de mission à la Ligue de l'enseignement
Abonné·e de Mediapart

Campagne pour l'abolition du délit de blasphème

La Fédération Humaniste Européenne (FHE), l’International Humanist and Ethical Union (IHEU) et leurs partenaires appellent à abolir les lois relatives au blasphème en Europe et dans le monde.

Charles Conte
Chargé de mission à la Ligue de l'enseignement
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La Fédération Humaniste Européenne (FHE), l’International Humanist and Ethical Union (IHEU) et leurs partenaires appellent à abolir les lois relatives au blasphème en Europe et dans le monde.

Dans l’Union Européenne, plusieurs Etats Membres ont encore des lois relatives au blasphème ou au délit similaire d’ « injure religieuse », dont Chypre, la République tchèque, le Danemark, l’Espagne, la France (en Alsace-Moselle), la Finlande, l’Allemagne, la Grèce, l’Italie, la Lituanie, la Pologne, le Portugal et la Slovaquie.

Loin d’être seulement un héritage inusité du passé, ces lois portent véritablement atteinte à la liberté d’expression, comme l’ont montré de nombreux cas rapportés sur le site de la campagne : http://end-blasphemy-laws.org

Ailleurs dans le monde, des lois de ce type peuvent mener à l’emprisonnement, à la torture et à la mort, comme l’ont encore montré les cas récents du Saoudien Raif Badawi et du Mauritanien Cheikh Ould M’Kheitir.

Abolir le délit de blasphème dans le monde
La campagne pour l’abolition du délit de blasphème vise non seulement les lois relatives au blasphème mais également celles qui interdisent d’insulter ou de ridiculiser une religion, ou de « blesser les sentiments religieux ».
Cette campagne est portée par une coalition d’ONG menée par la Fédération Humaniste Européenne (FHE), l’International Humanist and Ethical Union (IHEU) et l’Atheist Alliance International (AAI) avec plusieurs partenaires nationaux. Dans le monde, près de 200 associations humanistes et laïques soutiennent la campagne.  

Pour la présidente de l’IHEU, Sonja Eggerickx, « A la suite des attaques de Charlie Hebdo, des appels ont été lancés pour abolir les lois relatives au blasphème dans tous les pays où elles existent. Nos organisations travaillent depuis de nombreuses années pour la protection du droit essentiel de questionner, critiquer et même tourner en dérision la religion. Au vu du nouvel élan contre ces lois anachroniques, nous croyons qu’il est nécessaire de travailler ensemble au-delà des barrières étatiques pour soutenir les voix locales qui appellent à abroger ces lois. L’idée qu’ ‘insulter’ une religion est un crime est la raison pour laquelle des humanistes comme Asif Mohiuddin sont emprisonnés au Bangladesh, des laïques comme Raif Badawi sont fouettés en Arabie Saoudite et des athéistes et des minorités religieuses sont persécutés dans toute une série de pays dont l’Afghanistan, l’Egypte, le Pakistan, l’Iran ou le Soudan. »

Le président de la FHE, Pierre Galand, a expliqué que « Notre campagne ne vise pas les lois contre l’incitation à la haine, qui sont légitimes. Ce qui nous inquiète, ce sont les lois qui restreignent la liberté d’expression sur la religion. La première étape de notre campagne est de demander l’abolition des lois contre le blasphème et l’insulte religieuse en Europe. Il y a un double standard évident alors que l’Union Européenne s’est clairement prononcée contre ces lois dans le monde. Nous devons encourager les Etats membres à suivre les recommandations du Conseil de l’Europe et à abolir les lois relatives au blasphème. »
La campagne appelle les instances internationales et les dirigeants du monde à reconsidérer les lois relatives au blasphème pour défendre la liberté d’expression sans laquelle il n’y a pas de pluralisme ni de débat d’idées, éléments essentiels pour la démocratie.

Contacts :
FHE (Fédération Humaniste Européenne)
Pierre-Arnaud Perrouty (directeur exécutif): T +32 4 84 18 35 35, p-a.perrouty@laicite.net 
IHEU (International Humanist and Ethical Union)
Bob Churchill (Director of Communications): T +44 7743971937, bob.churchill@iheu.org

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Accès à l’IVG : des progrès dans la loi, des galères sur le terrain
Alors que le droit à l’avortement est menacé dans le monde, des avancées ont été obtenues en France, dont l’allongement du délai légal. À la veille de la journée mondiale du droit à l’IVG, Mediapart a enquêté sur les freins persistants.
par Alexandre Léchenet et Rozenn Le Saint
Journal — France
À Saint-Étienne, le maire se barricade dans son conseil municipal
Pour le premier conseil municipal depuis le début de l’affaire du chantage à la sextape, le maire Gaël Perdriau a éludé les questions de l’opposition. Pendant que, devant l’hôtel de ville, des centaines de manifestants réclamaient sa démission.
par Antton Rouget
Journal — Budget
Le gouvernement veut trop vite tourner la page du « quoi qu’il en coûte »
Le prochain budget marquera la fin des mesures d’urgence pour l’économie et le système de santé qui dataient de la crise du Covid-19. Le clap de fin du « quoi qu’il en coûte » en somme, dont le gouvernement ne veut plus entendre parler pour résoudre la crise énergétique actuelle. Il pense qu’il pourra maîtriser les dépenses publiques sans pour autant risquer une récession. À tort. 
par Mathias Thépot
Journal — Europe
En Italie, l’abstention a fait le match
La victoire de la droite et de l’extrême droite en sièges cache une stabilité de son électorat. Le pays n’a pas tant viré à droite sur le plan électoral que dans une apathie et une dépolitisation dont le post-fascisme a su tirer profit.
par Romaric Godin et Donatien Huet

La sélection du Club

Billet de blog
Italie : il était une fois l’antifascisme
On peut tergiverser sur le sens de la victoire des Fratelli d'Italia. Entre la revendication d'un héritage fasciste et les propos qui se veulent rassurants sur l'avenir de la démocratie, une page se tourne. La constitution italienne basée sur l'antifascisme est de fait remise en cause.
par Hugues Le Paige
Billet de blog
Interroger le résultat des législatives italiennes à travers le regard d'auteur·rices
À quelques jours du centenaire de l'arrivée au pouvoir de Mussolini, Giorgia Meloni arrive aux portes de la présidence du Conseil italien. Parfois l'Histoire à de drôles de manières de se rappeler à nous... Nous vous proposons une plongée dans la société italienne et son rapport conflictuel au fascisme en trois films, dont Grano Amaro, un film soutenu par Tënk et Médiapart.
par Tënk
Billet de blog
Trop c’est trop
À tous ceux qui s’étonnent de la montée de l’extrême droite en Europe, il faudrait peut-être rappeler qu’elle ne descend pas du ciel.
par Michel Koutouzis
Billet de blog
Giorgia Meloni et ses post-fascistes Italiens au pouvoir !
À l’opposé de ce qui est arrivé aux autres « messies » (Salvini, Grillo…), Giorgia Meloni et ses Fratelli d’Italia semblent - malheureusement - bien armés pour durer. La situation est donc grave et la menace terrible.
par yorgos mitralias