Université catholique de l'Ouest Protestation du CNAL

Les projets d’extension de l’Université Catholique de l’Ouest préoccupent particulièrement les organisations laïques des Deux-Sèvres, de Sarthe et de Mayenne. Cette université pontificale, placée sous l’autorité du Vatican, demande en outre des subventions publiques pour s’installer, notamment à Laval.

cnal-logo
Pour le CNAL, plusieurs obstacles juridiques font obstacle. En effet, le code de l’Education précise qu’aucun établissement d’enseignement supérieur privé ne peut utiliser le titre d’université, et ces derniers n’ont pas le droit de décerner des certifications portant le titre de baccalauréat, de licence ou de doctorat. Or, une simple visite sur le site de l’UCO révèle des irrégularités.

Ainsi, le CNAL a écrit à Frédérique Vidal, ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, pour lui demander de faire respecter le droit.

Dans le cas contraire, il s’agirait d’un passe-droit accordé à une organisation catholique. Si on n’agit pas aujourd’hui, acceptera-t-on demain que des « universités » sous l’autorité d’autres théocraties viennent s’implanter en France, en bénéficiant de subventions publiques pour cela ?

Pour toutes ces raisons, le CNAL demande que le droit et la laïcité soient respectés, particulièrement dans un moment politique où il est nécessaire de réaffirmer et conforter les principes de la République.

cnal-courrier-frederique-vidal-12-fev-2021-pages-to-jpg-0001-700x989

cnal-courrier-frederique-vidal-12-fev-2021-pages-to-jpg-0002-700x989

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.