Charles Conte
Abonné·e de Mediapart

Lien publié dans

Édition

Laïcité

Suivi par 250 abonnés

Lien 22 juin 2011

La Ligue de l'enseignement aux Rencontres féministes des 2 et 3 juillet

Charles Conte
Chargé de mission à la Ligue de l'enseignement
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Les Rencontres féministes se dérouleront à Evry les samedi 2 et dimanche 3 juillet.

Les Rencontres Féministes en mouvement sont nées à l'initiative de l'association "Osez le féminisme", soutenue par une trentaine d'associations dont la Ligue de l'enseignement. Toutes les informations pratiques sont en ligne sur le site dédié.

Cet événement est ouvert à toutes et tous : militantes et militants féministes ou simplement curieuses et curieux intéressés par la bataille pour l'égalité femmes - hommes. Au programme : débats, projections, rencontres, échanges, village associatif, librairie féministe, expositions, soirée festive.

Cet%20%C3%A9v%C3%A9nement%20aura%20lieu%20les%202%20et%203%20juillet%202011%20%C3%A0%20Evry%20et%20sera%20ouvert%20%C3%A0%20toutes%20et%20tous%20:%20militantes%20et%20militants%20f%C3%A9ministes%20ou%20simplement%20curieuses%20et%20curieux%20int%C3%A9ress%C3%A9s%20par%20la%20bataille%20pour%20l'%C3%A9galit%C3%A9%20femmes%20-%20hommes.%20Au%20programme%20:%20d%C3%A9bats,%20projections,%20rencontres,%20%C3%A9changes,%20village%20associatif,%20librairie%20f%C3%A9ministe,%20expositions,%20soir%C3%A9e%20festive.
arton430.jpg

Si la Ligue de l’enseignement reste à l’image de la société à laquelle elle appartient, elle s’est pourtant toujours engagée dans des actions de transformation sociale. La Ligue de l’enseignement a été fondée il y a plus de 140 ans par des républicains arborant moustaches, favoris et barbes. Certains, comme Jean Macé et Ferdinand Buisson, furent des militants féministes. D’autres furent réticents, même à l’égard du droit de vote des femmes, susceptibles d’être influencées par le clergé. Indiscutablement et durablement masculine, la Ligue a toutefois été à l’avant-garde de l’éducation des filles et a promu efficacement l’engagement associatif des femmes.

Contrairement à d’autres organisations, la Ligue est ouverte aux femmes dès l’origine. Un « Comité des dames » est créé, traversé de contradictions entre philanthropie et féminisme (1). Dès 1866, année de fondation, des centres d’enseignement pour les filles sont ouverts. L’éducation des filles et des femmes restera un engagement concret et constant, traité sous diverses formes par plusieurs congrès. La Ligue jouera un rôle décisif pour l’acceptation des filles dans l’enseignement technique. A quelques exceptions individuelles prés, la Ligue sera absente de la réflexion sur la mixité scolaire. En revanche, elle appuiera le vote des lois émancipatrices en matière de mœurs (droit à la contraception, à l’IVG, à l’éducation à la sexualité…) et reste mobilisée sur ce sujet.

En 2000 la Ligue a remis en chantier la question de l’engagement associatif des femmes. Une enquête interne a mis en évidence leur sous représentation dans ses instances dirigeantes. L’année suivante, une étude fondée sur le travail militant de 240 femmes élues au sein du réseau a été confiée au Centre d’études des solidarités sociales (CESOL) (2). Un colloque organisé en 2003 a mis en valeur cette étude et proposé des perspectives, dont une action spécifique mise en œuvre dans nos secteurs sportifs, Ufolep et Usep. La question des rapports de genre, dans et hors de la Ligue, est aujourd’hui une des dimensions de la mission « Laïcité-Egalité-Diversité ».

(1) Jean-Paul Martin, in « Le pouvoir du genre. Laïcités et religions 1905-2005 », sous la direction de Florence Rochefort Presses universitaires du Mirail.

(2) Pratiques de l’engagement au féminin. CESOL Mars 2003

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
Corruption en Afrique : le protocole Bolloré
Mediapart révèle de nouveaux éléments qui pointent l’implication personnelle de Vincent Bolloré dans l’affaire de corruption présumée de deux chefs d’État pour obtenir la gestion de ports africains. Après l’échec de son plaider-coupable, le milliardaire est présumé innocent en attendant son futur procès.
par Yann Philippin
Journal — Politique économique
Taxation de l’héritage : une lignée de fractures entre candidats à la présidentielle
La rationalité économique plaide pour un durcissement de l’impôt sur les successions, mais la droite se laisse aller à la démagogie en plaidant contre une hausse forcément impopulaire, dénonçant parfois un « impôt sur la mort ». La gauche cherche un équilibre entre justice et acceptabilité.
par Romaric Godin
Journal — Libertés publiques
Covid-19 : « Le gouvernement réglemente par protocoles et foires aux questions, une menace pour l’État de droit »
Stéphanie Renard, maîtresse de conférences en droit public, fait le bilan de deux années de crise. Cette spécialiste de l’ordre public sanitaire s’inquiète de la diffusion d’un « droit souple » qui « menace l’avenir de l’État de droit et le principe de légalité », et dénonce un « retour en arrière, vers une vision hygiéniste de la société ».
par Jérôme Hourdeaux
Journal
La journaliste Aude Lancelin perd en justice face au Média
La journaliste Aude Lancelin, qui poursuivait son ancien employeur Le Média, a été déboutée de l’ensemble de ses demandes. Pour le conseil des prud’hommes, son licenciement était bel et bien justifié par une faute lourde. Son avocate va faire appel. 
par Cécile Hautefeuille

La sélection du Club

Billet de blog
Quand l’archaïsme du système des parrainages s’ajoute à celui du présidentialisme
La question de la pertinence du système des 500 parrainages revient régulièrement au moment de l’élection présidentielle. Plutôt que de revenir au système de l’anonymat des signatures, il serait préférable d’élargir le champ de la responsabilité de la sélection aux citoyens.
par Martine Chantecaille
Billet de blog
Primaire et sixième République : supprimons l'élection présidentielle
La dissolution de l'Assemblée afin que les législatives précèdent la présidentielle devrait être le principal mot d'ordre actuel des partisans d'une sixième République.
par Jean-Pierre Roche
Billet de blog
Lettre aux candidats : vous êtes la honte de la France
Course à la punchline, postillonnage de slogans... vous n'avez plus grand chose de politiques. Vous êtes les enfants de bonne famille de la communication. Vous postulez à un rôle de gestionnaire dans l’habit de Grand Sauveur. Mais je suis désolée de vous apprendre que nous ne voulons plus d’homme providentiel. Vous avez trois trains et quelques générations de retard.
par sarah roubato
Billet de blog
Présidentielles: penser législatives
La ficelle est grosse et d'autant plus visible qu'elle est utilisée à chaque élection. Mais rien n'y fait, presque tout-le-monde tombe dans le panneau : les médias aux ordres, bien sûr, mais aussi parfois ceux qui ne le sont pas, ainsi que les citoyens, de tous bords. Jusqu'aux dirigeants politiques qui présidentialisent les élections, y compris ceux qui auraient intérêt à ne pas le faire.
par Liliane Baie