Charles Conte
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Laïcité

Suivi par 263 abonnés

Billet de blog 22 déc. 2017

Charles Conte
Chargé de mission à la Ligue de l'enseignement
Abonné·e de Mediapart

Débat Ligue de l'enseignement / UFAL Pour solde tout compte

Nous ne nous sommes certes pas tout dit, des désaccords persistent, mais la Ligue veut aller au-delà, convaincue de l’indispensable union des laïques qui se retrouvent dans la volonté libérale de la loi de 1905.

Charles Conte
Chargé de mission à la Ligue de l'enseignement
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L’appel de Jean-Paul Delahaye, vice-président de la Ligue de l’Enseignement, à « s’unir pour défendre et promouvoir la laïcité » publié sur le site de Solidarité Laïque a été suivi d’un échange vigoureux et respectueux entre la Ligue de l’enseignement et l’UFAL.

Comment faire pour aller plus loin ? Que nous faut-il éviter ? Que nous faut-il rechercher ? La Ligue suggère un cadre commun de référence pour faire de la laïcité un principe actif et non un refuge défensif. Il s’agit déjà pour nous de se défier de trois travers :

Un travers vintage. C’est humain, nous avons toutes et tous une certaine nostalgie du passé, de ce qui a été comme de ce qui aurait pu être. Trente ans, c’est une génération. Tous, nous avons agi. Et nous sommes devant les résultats de nos actes et leurs effets éventuels sur l’état de la société et du mouvement laïque. Les remords comme les regrets sont inutiles. L’oubli serait une erreur. Le livre de Jean-Paul Martin « La Ligue de l’enseignement. Une histoire politique 1866-2016 » est une ressource rigoureuse si nous souhaitons y revenir. Ce qu’il faut, c’est « se souvenir de l’avenir » pour reprendre le mot d’ordre de nos 150 ans lors du congrès de Strasbourg. 

Un travers borgne. La Ligue l’a reconnu: l’UFAL ne s’est pas laissée entraîner lorsque des militants égarés ont versé dans un nationalisme fermé. Mais l’instrumentalisation peut être plus subtile. Elle peut résulter de manœuvres comme de l’air du temps. Et celui-ci n’est pas favorable à la démocratie et aux libertés. Lorsque le monde politico-médiatique ne considère que le monde musulman, massivement paisible, en focalisant sur les -très réels- mouvements criminels qui le parcourent, ne faut-il pas s’interroger sur les autres conflits existants, nombreux (politiques, culturels, économiques…) et considérer aussi les autres intégrismes et  toutes les menaces contemporaines sur la liberté de conscience ?

Un travers épiscopal. Personne n’est à l’abri de l’erreur. A un ami qui se trompe, il faut savoir le dire. L’UFAL nous le dit. Et nous le disons à l’UFAL: attention à ne pas tomber dans un mode d’intervention qui consisterait à donner, tel un évêque, ex cathedra,  les clés du bien et du mal, de l’erreur et de la vérité. Et à ne pas s’interroger sur ses propres positions, ses alliances, ses stratégies qui seraient toujours incontestables… En ce sens notre débat va  dans le bon sens.

Alors pour la laïcité, avançons hardiment, et concrètement. Assurons la promotion de la laïcité.  Certes, défendons-la lorsqu’elle est menacée, mais surtout rendons-la désirable notamment auprès des plus jeunes. La Ligue continuera à faire vivre la laïcité à travers ses actions et ses choix éducatifs,  seule, au sein du Cnal, au sein des collectifs départementaux qu’elle initie souvent avec les autres mouvements qui le souhaitent.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Annie Ernaux, une œuvre intime et percutante
Annie Ernaux vient de se voir décerner le prix Nobel de littérature, et il y a de quoi se réjouir. Mais que vient dire cette récompense d’une écrivaine qui déclare : « Ce que je veux détruire, c’est aussi la littérature » ?
par Lise Wajeman
Journal — International
Lev Ponomarev : « La folie de Poutine progresse à mesure qu’il perd, puisqu’il ne sait pas perdre »
Lev Ponomarev, opposant à Vladimir Poutine, est un défenseur des droits, en exil pour avoir protesté contre l’invasion de l’Ukraine. Il dresse le tableau d’une Russie aussi accablée qu’accablante. Et raconte son expérience de demandeur d’asile en France.
par Antoine Perraud
Journal — Migrations
En France, « rien n’a été prévu » pour accueillir les exilés russes
Depuis le début de la guerre d’invasion russe en Ukraine, des centaines de Russes sont venus chercher refuge en France. Confrontés à un manque criant de politique d’accueil et à des obstacles en tout genre, ils ont surtout trouvé de l’aide auprès de réseaux d’entraide.
par Nejma Brahim
Journal
Pétrole : le cartel des pays producteurs ajoute sa pierre à la récession mondiale
En décidant de réduire massivement sa production pétrolière, l’Opep+e cartel des pays producteurs prend le risque de précipiter une crise mondiale. Maître du jeu dans l’organisation, l’Arabie saoudite est désormais totalement ralliée à la Russie. L’Occident n’a jamais été aussi isolé.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
Quand les riches se mettent à partager
Quand Christophe Galtier et Kylian Mbappé ont osé faire leur sortie médiatique sur les jets privés et les chars à voile, un torrent de réactions outragées s'est abattu sur eux. Si les deux sportifs clament l'erreur communicationnelle, il se pourrait en fait que cette polémique cache en elle la volonté des dominants de partager des dettes qu'ils ont eux-mêmes contractées.
par massimo del potro
Billet de blog
Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique
Attac publie ce jour une note intitulée « Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique ». Avec pour objectif principal de mettre en débat des pistes de réflexion et des propositions pour assurer, d’une part, une véritable justice fiscale, sociale et écologique et, d’autre part, une réorientation du système financier.
par Attac
Billet de blog
Leur sobriété et la nôtre
[Rediffusion] Catherine MacGregor, Jean-Bernard Lévy, et Patrick Pouyanné, directrice et directeurs de Engie, EDF et TotalEnergies, ont appelé dans le JDD à la sobriété. En réponse, des professionnel·les et ingénieur·es travaillant dans l'énergie dénoncent l'hypocrisie d'un appel à l'effort par des groupes qui portent une responsabilité historique dans le réchauffement climatique. Un mea culpa eût été bienvenu, mais « difficile de demander pardon pour des erreurs dans lesquelles on continue de foncer tête baissée. »
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Doudoune, col roulé et sèche-linge : la sobriété pour les Nuls
Quand les leaders de Macronie expliquent aux Français comment ils s'appliquent à eux-mêmes les injonctions de sobriété énergétique, on se prend à hésiter entre rire et saine colère.
par ugictcgt