Yves Jégo n'obtient pas le quorum à son propre conseil municipal !

Le Conseil municipal subitement programmé la semaine passée n’a pas pu se tenir hier soir, le quorum n’étant pas atteint !

Aussitôt, notre Député-Maire-ex-ARES-PR-plus-UMP-UDI-Avocat-346-544 a donné une raison que l’on connaît bien : ce n’est pas ma faute, c’est la faute aux vilains élus d’opposition qui n’étaient pas là. (Sur les quatre, deux étaient absents.)

Seulement voilà : faut-il rappeler que le Maire de Montereau dispose de la plus large des majorités, puisque sont acquis à sa cause 9 adjoints et 19 conseillers municipaux !

Léo Aiello, Conseiller municipal d’opposition et Conseiller général de notre Canton, m’a fait parvenir ces remarques :

Léo AIELLO

 » – C’est la première fois depuis 2001 qu’un conseil municipal est convoqué immédiatement après la réunion des commissions, habituellement un délai de huit jours permet d’étudier les dossiers.

.

 - l’ordre du jour et la convocation me sont parvenus jeudi ou vendredi dernier : un peu court !!!

.

 - Laisser croire que c’est à cause de deux élus d’opposition que le conseil n’a pu se tenir est pure démagogie.

.

Le maire dispose d’une écrasante majorité et n’a jamais eu besoin des élus d’opposition pour assurer le moindre quorum ! »

———–

On l’aura compris, un profond malaise règne au sein de la majorité municipale.

.

Un conseil municipal est convoqué en toute hâte et les élus de la majorité ne sont pas là….

.

http://nsm05.casimages.com/img/2012/10/22/1210220911473901110466464.jpg

Image d’archives flambergiennes – (c) Yves Poey

—————

Discrimination négative 

.

Je vous ai alerté hier sur le classement de la ZUS de Surville dans le groupe des ZUS les plus en difficulté d’Ile-de-France.

LOGO

http://yvespoey.unblog.fr/2012/10/22/nom-de-zus/

http://nsm05.casimages.com/img/2012/10/19/1210191025333901110451358.jpg

Surville est, je vous le rappelle, dans la même catégorie que les Tarterêts, le Val fourré, la Dame blanche, Grand Ensemble, Montreuil, Stains, Villetaneuse…

Je vous ai également montré que la municipalité recevait pratiquement le double de subventions en matière de Dotation générale de Fonctionnement, notamment par le biais de la Dotation de Solidarité Urbaine, la DSU.

En 2011, la municipalité a reçu presque 10 millions d’euros (9,993 millions d’euros) en matière de Dotation Générale de Fonctionnement, soit 605 euros par habitant.

La moyenne de la strate des villes de 10.000 à 20.000 habitants est de… 323 euros, soit pratiquement la moitié.

Alors avec ce constat, comment accepter l’exemple que je vais vous donner aujourd’hui, en matière de discrimination ?

Les vacances d’automne approchent, et je suis tombé sur le petit livret municipal dont la première et la dernière de couverture sont reproduits ci-dessous.

Discrimination négative dans En vrac... 1210210924213901110459646

—–

Ah ! Voilà une bonne idée, que de proposer des vacances intelligentes pour des loisirs futés , et surtout à prix malins !

Ce sont des stages organisés autour de thèmes bien précis : judo, tennis, golf, cuisine, photographie…

Avec notre classement dans les ZUS en extrême difficulté, on se dit que les subventions reçues vont permettre d’avoir un coût très bas, accessible à toutes les familles, notamment celle de la ZUS.

Voici le coût de ces stages.

1210210924213901110459645 dans Vie locale

—-

Combien de familles survilloises peuvent se permettre d’offrir à leurs enfants des stages entre 20 et 50 Euros ?

Combien de familles monterelaises de deux ou trois enfants peuvent seulement l’envisager ?

Comment en vivant sous le seuil de pauvreté, peut-on avoir les moyens ?

Croyez-vous qu’aux Tarterêts, à Stains, à Villetanneuse, on propose des stages de vacances à un prix pareil ?

(J’ai vérifié : bien évidemment non ! Exemple :  Un stage de danse « Bollywood » à Montreuil est proposé à 8 euros…)

Alors évidemment, vous me direz qu’en ce bas monde, on n’a rien sans rien.

Certes.

Mais à quoi sert la Dotation de Solidarité Urbaine, si ce n’est pour financer ce genre d’activités ?

Il n’est pas question de gratuité, mais de par mon métier sur le plateau, je peux vous assurer que la précarité ambiante (mise en évidence par l’INSEE, comme je vous l’ai souvent montré) ne permet pas à tous les ménages de telles dépenses.

Bien entendu, d’autres activités sont proposées en ville haute.

Oui, mais, tout ceci revient à dire qu’il y a deux sortes d’activités municipales de vacances.

Des activités pour les monterelais qui ont les moyens, et d’autres pour ceux qui ne les ont pas.

Ceci porte un nom : c’est une forme de discrimination par l’argent.

A Montereau, la Dotation de Solidarité Urbaine ne sert apparemment pas à financer les stages à 50 Euros.

Elle va servir à financer le village de l’horreur dans la cour de la mairie.

Ca, c’est très éducatif, non !

Ca c’est du trompe-l’oeil, un semblant d’animation, de la communication…

Pour maintenir une illusion d’activité, de mouvement, d’effervescence…

Encore et toujours ! Le système est désormais bien rôdé…

——————

Dernière minute :

Une maman de la ville basse m’a raconté ceci hier en fin de journée : elle est allée faire inscrire ses deux enfants pour des stages proposés par la brochure.

Etant arrivée deuxième le premier jour d’inscription, (le lundi 15 octobre) elle a eu la surprise de s’entendre dire qu’il n’y avait déjà plus de places.

A votre avis, quels enfants peuvent déjà être inscrits avant les jours officiels d’inscription ?

Quelles familles peuvent avoir les infos avant les autres?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.