Tango !

Voila le film que j'ai vu ce soir.... c'est la nuit, j'en profite donc pour vous dire combien j'ai apprécié ce moment, j'aurais pu mettre cet article dans les petits plaisirs du jour, si ce n'est que ce fut un grand plaisir de voir quelques uns de ces "maestros" que je n'avais qu'entendu, pour certains.

Café de los Maestros © marcaargentina

Voila le film que j'ai vu ce soir.... c'est la nuit, j'en profite donc pour vous dire combien j'ai apprécié ce moment, j'aurais pu mettre cet article dans les petits plaisirs du jour, si ce n'est que ce fut un grand plaisir de voir quelques uns de ces "maestros" que je n'avais qu'entendu, pour certains.

 

Des mauvaises langues ont dit que ce film est une pale copie de Buena Vista social club, et bien, moi j'affirme que non. Les ressorts en sont les mêmes, certes, et je regrette que le réalisateur n'ait pas su donner plus de place encore aux paroles de ces maestros. Car les quelques scènes où ils se racontent, en particulier celle de Juan Carlos Godoy sont époustouflantes. L'entendre parler de ses courses, de ses chevaux, de ses passions est une bouffée d'amour qui fait mieux comprendre la passion du tango ! A-je une tendance particulière pour lui justement parce que moi aussi, j'aime les courses de chevaux? Ca se pourrait bien !

 

93738_4f9c03c9ac35683e52feed14f68c22eb.jpg

Juan Carlos Godoy

 

93738_c1a8c43e0f906ae384e301a9f8b34cf2.jpg

Virginia Luque

 

93738_cae8329ce8f25834e3c6b5858b7e2245.jpg

Mariano Mores, horacio Salgan, Gustavo Santaolalla & Fernando Suárez Paz

 

cafe1.jpg

Lágrima Ríos & Alberto Podesta

 

Photos extraites de Commeaucinema.com

 

Gustavo Santaolalla est musicien mais c'est aussi un producteur et compositeur reconnu. Il a donc organisé les retrouvailles ou les rencontres de ces maestros qui ont entre 72 et 85 ans.

 

Voila donc Leopoldo Federico, Lágrima Ríos, Jose Libertella et Luis Stazo. Vient aussi Virginia Luque, Alberto Podestá, Gabriel Clausi, Ernesto Baffa, Fernando Suárez Paz, Oscar Ferrari, Carlos Lazzari, Juan Carlos Godoy et Emilio de la Peña.


Au cœur du projet on trouve les idées de quatre grands "maîtres" du tango : Carlos Di Sarli, Juan D’Arienzo, Osvaldo Pugliese et Aníbal Troilo. Certains des artistes du film ont continué à développer ces styles en y ajoutant leur touche personnelle; mais tous, dans leurs styles sont d'une présence fabuleuse dans ce film. Pour compléter ces interviews, un album a été enregistré dans les plus vieux studios de Buenos Aires, ION. Je l'avais dans ma discographie, mais mettre des visages sur de la musique, surtout quand c'est du tango, c'est mieux !


Avec les contributions de Virginia Luque, Alberto Podestá, Oscar Ferrari, Juan Carlos Godoy, Fernando Suárez Paz et d'Osvaldo Requena à la direction d'orchestre, l'apogée du projet fut la formation de la Orquestra de los Maestros (l'orchestre des maîtres) et une unique représentation au Théâtre Colón de Buenos Aires durant l'été 2007.

 

 

Ne le ratez au cinéma sous aucun pretexte !

 

560_93738.jpg

 

 

Une autre vidéo de répetitions de ce concert trouvée sur you tube: http://fr.youtube.com/watch?v=WsCU7OiJmdI&feature=related

 

 

Les paroles d'un tango chanté par Juan Carlos Godoy

He recibido una cartita tuya
donde me dices adiós, sin alma,
Yo me pregunto: Como puedo ahora
seguir viviendo si tu no me amas?
Quien tiene tu amor
ahora que yo no lo tengo?
dime de quien es
y quien se ha llevado tus besos
Donde reinara el dulce mirar que no siento ya.
Yo no se porque te perdi sin quererlo...
Hoy tengo ante mis ojos una foto donde estas
sonriendome, ultima limosna que me das.
Quien tiene tu amor
ahora que yo no lo tengo?
Dime de quien es tu vida que ayer mía fue.
Entre las cosas del ayer insistes
en recordarme tu amor lejano.
Yo me pregunto como puedo ahora
seguir viviendo si tu no me amas.
Quien tiene tu amor...

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.