L'alcool tue lentement.... et les taxes affectées ne profitent pas à la Sécu

Les boissons alcooliques sont soumises à un droit indirect, encadré par le droit communautaire, qui diffère selon la catégorie de boisson. Une taxe additionnelle, la cotisation sur les boissons alcooliques, s’applique en outre aux boissons dont la teneur en alcool est supérieure à 25 degrés.

En 2005, ces droits étaient intégralement affectés au budget de l’Etat. Depuis 2006, les droits indirects sur les boissons alcooliques financent les allègements généraux de charges patronales à hauteur d'environ 2,6 Mds € et la CMU complémentaire pour environ 400 millions €. Les lois de finances depuis 2006 ont reconduit ces modalités d'affectation.(source Comission des Comptes de la Sécurité Sociale)


Dans un précédent article, http://www.mediapart.frhttp://blogs.mediapart.fr/edition/le-comite-de-savoir-public/article/221009/mais-ou-sont-donc-passees-les-taxes-annuelles la même source a permis de constater que les taxes affectées sur la consommation de tabac sont reditribuées en quasi totalité à des organismes de protection sociale.

 

Pour les recettes de la Sécu , il vaut donc mieux des assurés qui fument que des assurés qui boivent .
Pour les dépenses correspondantes, interrogez la faculté!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.