L'appel des bibliothèques en lutte

Texte de l'appel des bibliothèques en lutte pour la défense du service public

Texte de l'appel des bibliothèques en lutte pour la défense du service public

"Appel des bibliothèques en lutte
A la Culture, à l'Education Nationale, à la Ville de Paris, nous, personnels des bibliothèques
luttons contre la destruction du service public.
Il n’y a rien à attendre de nos tutelles qui, entre impuissance avouée et soumission assumée au
gouvernement, n’entendent remettre en cause ni les arbitrages budgétaires rendus, ni la
politique de contre$réformes mise en oeuvre. Le choix de réduire l’Etat à ses seules fonctions
régaliennes (police et armée principalement) conduit à l’abandon lent mais sûr de toutes les
missions de service public que sont l’éducation, la culture et la santé.
Nous rappelons nos revendications :
1. Arrêt de la Révision Générale des Politiques Publiques et des suppressions de postes (non
remplacement d’un départ sur deux à la retraite)
2. Mise en oeuvre d’un plan de résorption de l’emploi précaire.
3. Arrêt des coupes budgétaires et du désengagement de l’Etat
4. Arrêt des externalisations
5. Maintien du caractère interministériel de la filière bibliothèque dans la fonction publique
Nous, personnels réunis ce 18 janvier 2010, appelons à renforcer et élargir la mobilisation dans
les bibliothèques ainsi que dans l’ensemble de la fonction publique pour faire enfin reculer le
gouvernement. En tant qu’agents du service public, nous nous adressons à nos usagers qui sont
des citoyens et non des clients.
Vous le savez comme nous : faire fonctionner des services publics avec moins de moyens et de
personnel a des conséquences en termes de services rendus mais se traduit aussi par un surcoût
économique et une dégradation sociale par l’utilisation de la sous$traitance, l’externalisation des
tâches et la précarisation des personnels.
Il n’y a pas d’autre condition à la démocratie que le maintien de ce bien commun que constitue le
service public. Aussi nous constituons$nous dès aujourd'hui en coordination régionale des
bibliothèques, prenons la décision de nous réunir régulièrement, d'unir nos revendications,
d'agir ensemble dans le cadre démocratique le plus large et appelons l’ensemble des personnels
des bibliothèques de Paris et de la région parisienne à nous rejoindre !
Premiers signataires :
Bibliothèque nationale de France (BnF), Bibliothèque publique d'information (Bpi),
Bibliothèque Sainte$Barbe, Bibliothèque Sainte$Geneviève (BSG), Bibliothèque
universitaire des langues et civilisations (BULAC), Bibliothèques de la Ville de Paris…"

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.