Cédric Lépine
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Le monde de la BD

Suivi par 111 abonnés

Billet de blog 5 oct. 2021

"Georgia O’Keeffe. Amazone de l’art moderne" de Luca de Santis et Sara Colaone

Une biographie de l’artiste nord-américaine Georgia O’Keeffe autour de quelques séquences déterminantes et/ou caractéristiques de son histoire.

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Parution du roman graphique Georgia O’Keeffe de Luca de Santis et Sara Colaone

Luca de Santis et Sara Colaone s’étaient auparavant illustré.es aux éditions Steinkis avec déjà un ouvrage biographique intitulé Leda Rafanelli, la gitane anarchiste (2018). Fort de cette expérience, les voilà de nouveau réunis pour retracer en moins de 200 pages l’histoire de vie de l’artiste Georgia O’Keeffe dont l’œuvre fait pour la première fois en France l’objet d’une rétrospective au Centre Pompidou à Paris.

La narration débute ici par la retraite de l’artiste au Nouveau-Mexique dans une maison entourée de grandes étendues désertiques au moment de la gestion de l’héritage de son défunt mari, le photographe Alfred Stieglitz. Ce roman graphique plonge ensuite sous forme de flash-back dans les différentes étapes qui allait construire la figure artistique incontournable. Le choix graphique et narratif consiste à privilégier une approche des fantômes et des obsessions d’O’Keeffe en embrassant le fantastique quand cela est nécessaire, notamment durant sa retraite. Plus que les œuvres, ce sont les traits de caractère de l’artiste qui sont mis en scène avec cet espoir que sa psychologie ainsi présentée offrira au lecteur quelques clés d’entrée dans son œuvre.

Une belle opportunité de (re)découvrir une artiste qui a contribué à ouvrir de nouvelles portes, sans avoir de programme féministe explicite, aux femmes artistes dès la première moitié du XXe siècle.

Georgia O’Keeffe. Amazone de l’art moderne
de Luca de Santis et Sara Colaone

Nombre de pages : 189
Format : 22cm x 30cm
Date de sortie (France) : 2 septembre 2021
Éditeur : Steinkis
Collection : Roman graphique

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
Quand le candidat parle, ses militants frappent
À Villepinte comme à Paris, des antifascistes se sont mobilisés pour ne pas laisser le premier meeting d’Éric Zemmour se tenir dans l’indifférence. Dans la salle, plus de 10 000 personnes s’étaient réunies pour l’entendre dérouler ses antiennes haineuses, dans une ambiance violente.
par Mathieu Dejean, Mathilde Goanec et Ellen Salvi
Journal — Politique
En marge du meeting de Zemmour, des habitants de Seine-Saint-Denis fustigent « sa politique remplie de haine »
Éric Zemmour a tenu le premier meeting de sa campagne présidentielle dans un département qui représente tout ce qu’il déteste. Cibles quotidiennes des injures du candidat d’extrême droite, des citoyens de Villepinte et des alentours témoignent.
par Hannah Saab (Bondy Blog)
Journal — Gauche(s)
À La Défense, Jean-Luc Mélenchon veut montrer qu’il est le mieux armé à gauche
Lors de son premier meeting parisien, le candidat insoumis à la présidentielle s’est posé comme le pôle de résistance à la droite et à l’extrême droite. Il a aussi montré sa capacité de rassemblement en s’affichant aux côtés de nombreuses personnalités de gauche.
par Pauline Graulle
Journal — Europe
En Andalousie, la colère intacte des « travailleurs du métal »
Après neuf jours d’une grève générale qui a embrasé la baie de Cadix, le retour au calme semble fragile. Nombre d’ouvriers des chantiers navals ou de l’automobile n’en peuvent plus de la flambée des prix comme de la précarité du secteur. Ils se sentent abandonnés par le gouvernement – de gauche – à Madrid.
par Ludovic Lamant

La sélection du Club

Billet de blog
Sénèque juste avant la fin du monde (ou presque)
Vincent Menjou-Cortès et la compagnie Salut Martine s'emparent des tragédies de Sénèque qu'ils propulsent dans le futur, à la veille de la fin du monde pour conter par bribes un huis clos dans lequel quatre personnages reclus n’en finissent pas d’attendre la mort. « L'injustice des rêves », farce d'anticipation à l’issue inévitablement tragique, observe le monde s'entretuer.
par guillaume lasserre
Billet de blog
« Une autre vie est possible », d’Olga Duhamel-Noyer. Poings levés & idéaux perdus
« La grandeur des idées versus les démons du quotidien, la panique, l'impuissance d’une femme devant un bras masculin, ivre de lui-même, qui prend son élan »
par Frederic L'Helgoualch
Billet de blog
J'aurais dû m'appeler Aïcha VS Corinne, chronique de l'assimilation en milieu hostile
« J’aurai dû m’appeler Aïcha » est le titre de la conférence gesticulée de Nadège De Vaulx. Elle y porte un regard sur les questions d’identité, de racisme à travers son expérience de vie ! Je propose d'en présenter les grands traits, et à l’appui d’éléments de contexte de pointer les réalités et les travers du fameux « modèle républicain d’intégration ».
par mustapha boudjemai
Billet de blog
Get Back !!!
Huit heures de documentaire sur les Beatles enregistrant « Let it Be », leur douzième et dernier album avant séparation, peuvent sembler excessives, même montées par Peter Jackson, mais il est absolument passionnant de voir le travail à l'œuvre, un « work in progress » exceptionnel où la personnalité de chacun des quatre musiciens apparaît au fil des jours...
par Jean-Jacques Birgé