Cédric Lépine
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Le monde de la BD

Suivi par 110 abonnés

Billet de blog 8 juin 2021

"Les Saveurs du béton" un roman graphique de Kei Lam

Kei a quitté Hong Kong pour arriver avec ses parents à Paris à l’âge de 6 ans. Après de multiples habitations précaires, la famille peut enfin s’installer dans un appartement qui leur appartiendra dans une grande tour d’immeuble dans le quartier La Noue à Bagnolet.

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Parution du roman graphique Les Saveurs du béton de Kei Lam

Après Banana Girl sorti en 2017 également aux éditions Steinkis, la dessinatrice et scénariste Kei Lam poursuit avec Les Saveurs du béton son introspection autobiographique, de son arrivée en France à 6 ans aux débuts de son adolescence avec son entrée au collège. Assumant ce dialogue rétrospectif, dans ce récit résolument chronologique, Kei Lam n’hésite pas à faire intervenir dans des séquences semi oniriques la personne qu’elle sera plus tard, notamment à l’âge où elle conçoit ce roman biographique. Pour décrire les difficultés auxquelles sa famille et elle-même sont confrontées, Kei Lam use de son humour sous la forme de l’ironie. Elle tourne ainsi en dérision des situations éprouvantes comme le mépris condescendant de l’administration préfectorale pour délivrer un droit de séjour dans cette fameuse France terre d’accueil rêvée comme la patrie des artistes pour le père de l’héroïne.

En Noir & Blanc avec des traits simples avec la plupart du temps sans profondeur de champ sauf quand il s’agit de mettre en scène l’architecture des lieux d’habitation, Les Saveurs du béton est une profonde et touchante plongée dans une enfance singulière où une personnalité se dessine peu à peu avec force et conviction. Kei Lam pointe du doigt les problématiques des habitants étouffés par des conditions d’endettement sournoisement orchestrées par les promoteurs immobiliers et les banquiers. Et pendant ce temps, les plus pauvres volent aux plus pauvres et chaque enfant trouve son propre cheminement dans une résilience de chaque instant mais avec des solidarités de proximité d’une réelle efficience.

Un magnifique récit autobiographique avec le sens florissant du trait d’humour de la conteuse Kei Lam.

Les Saveurs du béton
de Kei Lam

Nombre de pages : 202
Date de sortie (France) : 29 avril 2021
Éditeur : Steinkis

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
En Pologne, le calvaire des exilés
Dans notre émission ce soir, reportage aux portes de l'Union européenne, où des migrants et des migrantes sont toujours retenus dans des conditions inhumaines. En plateau : Anaïs Vogel, qui a fait cinq semaines de grève de la faim pour dénoncer le traitement des exilés à Calais, et Catherine Wihtol de Wenden, directrice de recherche émérite au CNRS. 
par à l’air libre
Journal — France
La candidature de Zemmour prend une mauvaise tournure
L’ancien éditorialiste de CNews et du Figaro a officialisé, mardi, sa candidature à l’élection présidentielle dans un clip reprenant toutes ses obsessions identitaires. Sur le terrain, sa campagne est devenue particulièrement compliquée.
par Lucie Delaporte
Journal — France
Pour Pécresse et Bertrand, une campagne aux airs de pénitence
Après avoir claqué la porte du parti Les Républicains, ils ont repris leur carte pour obtenir l’investiture présidentielle. Pendant des mois, Valérie Pécresse et Xavier Bertrand ont remis les mains dans le cambouis partisan et arpenté les routes de France pour convaincre.
par Ilyes Ramdani
Journal — France
Les macronistes s’offrent un rassemblement de façade
Divisée avant d’être officiellement unie, la majorité présidentielle s’est retrouvée, lundi soir, pour tresser des louanges à Emmanuel Macron et taper sur ses adversaires. Un exercice poussif qui ne risque pas de « marquer l’histoire ».
par Ellen Salvi

La sélection du Club

Billet de blog
La nullité pollue
Il y a peu, vautré devant un énième naufrage filmique d’une plateforme de streaming, j'ai réalisé que ces plateformes avaient entrainé une multiplication délirante des navets qui tachent à gros budget. Fort bien. Mais quand va-t-on enfin parler de l’empreinte écologique démente de ce cinéma, cet impensé dont on ne parle jamais ? Ne peut-on imaginer des films plus sobres -tels ceux de Carpenter ?
par Mačko Dràgàn
Billet de blog
Get Back !!!
Huit heures de documentaire sur les Beatles enregistrant « Let it Be », leur douzième et dernier album avant séparation, peuvent sembler excessives, même montées par Peter Jackson, mais il est absolument passionnant de voir le travail à l'œuvre, un « work in progress » exceptionnel où la personnalité de chacun des quatre musiciens apparaît au fil des jours...
par Jean-Jacques Birgé
Billet de blog
« Ailleurs, partout » : d’autres images des migrations
« Ailleurs, partout », d’Isabelle Ingold & Vivianne Perelmuter, sort le 1er décembre. Le documentaire offre une passionnante réflexion sur les paradoxes de la géographie contemporaine, entre fausse ubiquité du cyberespace et vrais obstacles aux migrations. Rencontre avec les deux réalisatrices. (Entretien avec Nashidil Rouiaï & Manouk Borzakian)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
La beauté fragile d'un combat
« Nous ne combattons pas le réchauffement climatique, nous nous battons pour que le scénario ne soit pas mortel. » Parfois, par la grâce du documentaire, un film trouve le chemin de l’unisson entre éthique et esthétique. C’est ainsi qu’il faut saluer « L’hypothèse de Zimov  », western climatique, du cinéaste Denis Sneguirev, à voir absolument sur Arte.
par Hugues Le Paige