"Mémoires effondrées" un roman graphique de Baya

En 2044, un célèbre comédien vient de mourir et laisse derrière lui un recueil de souvenirs de ses expériences passées face à un monde en crise.

Parution du roman graphique Mémoires effondrées de Baya

Assurément la conséquence de la pandémie mondiale de la COVID 19, Mémoires effondrées de Baya est une audacieuse introspection sur le thème de la crainte de voir s’effondrer la civilisation humaine. Autour d’une communication épistolaire d’un comédien décédé en 2044, c’est tout un voyage proposant une large réflexion sur ces dernières décennies autour de l’irresponsabilité écologique au niveau international. Sous des couleurs sombres et ternes, peu à peu l’espoir d’un monde meilleur se fait jour au fil des pages, après un long cheminement où les cauchemars reviennent avec une récurrence significative où la silhouette d’un pion devient dent d’une mâchoire inquiétante avant de devenir serrure ouvrant sur un monde encore incertain.

Le plus frappant dans ce roman graphique est l’invention formelle pour porter ce long flashback qui passe par différentes années selon un enchaînement non chronologique. Les choix graphiques sont d’une richesse infinie, allant du collage au dessin classique, aux photographies et à l’utilisation de la gouache. C’est bien un faux journal intime qui permet ainsi d’illustrer différentes étapes graphiques et psychologiques d’un individu dans tout son processus d’ancrage au monde.

 

 

memoires-effondrees
Mémoires effondrées
de Baya

Nombre de pages : 192
Format : 215 x 290 mm
Date de sortie (France) : 2 septembre 2021
Éditeur : Rue de l’échiquier

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.