"Rouges estampes. Une enquête pendant la commune de Paris" de Robert, Trébor et Gobbi

Alors qu’il s’apprête à embarquer à Brest pour la Nouvelle-Calédonie en mars 1872 contraint et forcé de quitter la France, un homme raconte à sa mère la formidable aventure de sa participation à la Commune à Paris un an plus tôt, la première expérience de République sociale.

Parution du roman graphique Rouges estampes de Jean-Louis Robert, Carole Trébor et Nicola Gobbi

Pour rappeler à la mémoire l’expérience unique d’une participation réelle de toutes les classes sociales à l’invention démocratique suite à la chute du Second Empire mais réprimée dans le sang par les monarchistes versaillais, Rouges estampes se fait le récit de ces quelques mois historiques. Du sang des fusillés a été étouffé le dernier sursaut des cycles révolutionnaires du XIXe siècle dont naît la IIIe République laissant un traumatisme profond dans les consciences éprises de liberté et de participation citoyenne directe. Les ouvriers qui ont ainsi pour la première fois été élus et ont pris part aux décisions politiques ont violemment été exclus de cet espace de vie publique au sein des différentes Républiques à venir.

Pour traduire en images et en récit cet assassinat de la république sociale, Jean-Louis Robert, Carole Trébor et Nicola Gobbi qui ont signé ensemble ce roman graphique, ont fait le choix de suivre en filigrane l’enquête sur un tueur en série mettant en scène ses cadavres selon le mode macabre d’estampes japonaises. Cette histoire est mise au service de la retranscription d’un contexte historique où derrière la figure du tueur en série pourrait aisément se dessiner celle d’Adolphe Thiers qui a pris la décision des assassinats en masse des citoyens de la Commune en raison de leurs prétentions démocratiques.

Cette histoire rappelle aussi au cœur de l’intrigue la participation importante du milieu artistique à cette aventure politique parmi lesquels on trouve Gustave Courbet ou encore Jules Vallès.

 

arton1329
Rouges estampes. Une enquête pendant la commune de Paris
de Jean-Louis Robert, Carole Trébor et Nicola Gobbi

Nombre de pages : 128
Date de sortie (France) : 4 mars 2021
Éditeur : Steinkis

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.