Billet de blog 1 mars 2010

Camille Caldini
Abonné·e de Mediapart

Un deuxième sondage donne la gauche gagnante en Alsace

Camille Caldini
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Une liste d'union PS-Europe écologie pourrait remporter l'élection régionale alsacienne, en duel avec l'UMP comme dans le cas d'une triangulaire avec le FN.
Une enquête du CSA, publiée lundi par le Parisien-Aujourd'hui en France, place Philippe Richert (UMP) largement en tête au premier tour, avec 33% d'intentions de vote, devant Jacques Bigot (PS) avec 19%, Europe écologie avec 15 % et le FN avec 12%.
Mais les réserves de la liste UMP seraient faibles. La liste Centre droit de Patrick Striby ne recueillerait que 1% des voix et le Modem Yann Wehrling, crédité de 5%, pencherait plutôt à gauche, afin de provoquer l'alternance.
Par conséquent, face à la liste de Philippe Richert, la liste d'union de la gauche, conduite par Jacques Bigot (PS), récolterait 55% des voix. Menée par l'écologiste Jacques Fernique, elle obtiendrait encore 53%. Dans l'hypothèse d'une triangulaire, le sondage accorde 46% des intentions de vote à la liste de gauche, contre 41 ou 42% pour la liste UMP et 12 ou 13% pour le FN de Patrick Binder (selon la tête de liste de gauche).
Selon le précédent sondage (Ifop), c'est Jacques Fernique qui remportait la primaire à gauche. Cette fois, le CSA annonce gagnant le PS de Jacques Bigot, président de la communauté urbaine de Strasbourg, qui obtiendrait 19 %, contre 15 % à Europe Ecologie.


A l'inverse du CSA, une étude socio-économique menée par Electionscope et publiée par l'Expansion donne la liste UMP vainqueur avec 50,4% des suffrages.
*enquête réalisée les 23 et 24 février auprès de 801 personnes inscrites sur les listes électorales.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte