Billet de blog 10 févr. 2010

José Bové à Strasbourg: la tentation Europe Ecologie

Charline Blanchard
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Avec José Bové en invité de marque, Europe Ecologie a fait salle comble mardi soir, pour sa table ronde sur l'agriculture, à Strasbourg. La liste a affiché son unité et appelé les agriculteurs à la rejoindre.

José Bové et jcques Fernique, mardi 9 à Strasbourg © Charline Blanchard


A peine le temps de terminer le point presse qu'il faut faire entrer la foule, massée aux portes de la maison des syndicats à Strasbourg, venue participer à la table ronde organisée par Europe Ecologie. L’engouement du public, visible mardi soir, donnerait presque raison au sondage Paris Match-L’Alsace-Public Sénat-Ifop, dévoilé la semaine dernière, qui donne Europe Ecologie vainqueur au second tour des régionales alsaciennes, doublant l'UMP avec 44% des voix.
«Il se passe quelque chose», a souligné à plusieurs reprises Jacques Fernique, tête de liste et conseiller régional Europe Ecologie. «Une dynamique inhabituelle. On n'a jamais vu une telle écoute, un tel accueil ». Il en est convaincu, « l'Alsace prend rendez-vous avec l'écologie.»
Avec l’écologie, Jacques Fernique, ou bien avec la moustache de José Bové? Le député européen, invité de cette table ronde, a largement contribué à son succès. Après avoir suivi plus de deux heures de conférence, parfois debout, adossés au mur, nombreux sont restés dans les parages une fois la conférence terminée. Certains cherchant à approcher le porte-parole de l’alter-mondialisme, en quête d’échange, ou d’autographes.
Rallier les agriculteurs
Les candidats de la liste écolo alsacienne ont en tout cas tenu à afficher leur unité, promesse de succès aux élections. «Les écologistes se sont rassemblés», s’exclame Jacques Fernique.
Mardi soir, ils tentaient de rallier les agriculteurs peu convaincus à la cause. «L’agriculture bio est encore vue comme un extrémisme. Il faut réconcilier le syndicalisme agricole et les écolos, et encourager les nouvelles pratiques», admet Raymond Durr, agriculteur bio et candidat sur la liste Europe Ecologie. Un homme témoigne au micro: «J'ai un ami qui n'a pas voulu venir. Il ne faut pas négliger les agriculteurs, changer les mentalités ça prend du temps.»
Le parti semble enclin au «dialogue», affiche son souci d’améliorer la «proximité» avec les agriculteurs, envisage des aides publiques et des formations pour venir en aide au monde agricole et le «transformer». Et met l’accent sur les jeunes agriculteurs. «La formation reste peu accessible aux jeunes, d'autant plus quand ils ne sont pas issus de familles de paysans», regrette Christophe Hartmann, représentant de la Confédération paysanne au Conseil économique et social d’Alsace. Philippe Girardin, ancien directeur de recherche de l’INRA et invité de la table ronde, propose «un contrat avec les agriculteurs qui ne participent pas à l’écologie. Ce serait bien de soutenir ceux qui utilisent moins de 30% d’intrants, et emmener tout doucement les autres vers ces objectifs». Aux petits soins, Jacques Fernique a appuyé la demande d’Etats généraux de l’agriculture.

Charline Blanchard (CUEJ)

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Élisabeth Borne à Matignon : Macron choisit la facilité
Trois semaines après sa réélection, Emmanuel Macron a décidé de nommer Élisabeth Borne comme première ministre. À défaut d’élan ou de signal politique, le chef de l’État a opté pour un profil loyal, technique et discret, dans la veine de son premier quinquennat.
par Dan Israel et Ilyes Ramdani
Journal — Terrorisme
Le manifeste du tueur de Buffalo précise la menace terroriste d’extrême droite
Payton Gendron, le terroriste d’extrême droite qui a tué dix personnes à Buffalo (États-Unis) le 14 mai, a publié un manifeste qui mérite d’être comparé avec celui de Brenton Tarrant, auteur néo-zélandais de l’attentat de Christchurch. En s’inscrivant dans une continuité historique du suprémacisme blanc meurtrier, il appelle aussi à le prolonger.
par Nicolas Lebourg
Journal
Ultradroite : nos enquêtes
En France, six projets d’attentats attribués à l’ultradroite ont été déjoués depuis 2017.  La professionnalisation de ces groupes, leur facilité à s’armer et les profils hétéroclites des activistes inquiètent les services de renseignements.
par La rédaction de Mediapart
Journal
Le « grand remplacement », idéologie meurtrière
Attribué au principal suspect de l’attentat de Christchurch (Nouvelle-Zélande), un manifeste intitulé « Le grand remplacement », en référence au fantasme d’extrême droite du même nom, dénonce les « invasions étrangères » en Europe, et cite tout particulièrement le cas de la France.
par La rédaction de Mediapart

La sélection du Club

Billet de blog
Picasso et la sorcière
[Rediffusion] Picasso, Dora Maar et la culture du viol
par Nina Innana
Billet de blog
Pour Emily et toutes les femmes, mettre fin à la culture du viol qui entrave la justice
Dans l'affaire dite du « viol du 36 », les officiers de police accusés du viol d'Emily Spanton, alors en état d'ébriété, ont été innocentés. « Immense gifle » aux victimes de violences masculines sexistes et sexuelles, cette sentence « viciée par la culture du viol » déshumanise les femmes, pour un ensemble de collectifs et de personnalités féministes. Celles-ci demandent un pourvoi en cassation, « au nom de l’égalité entre les hommes et les femmes, au nom de la protection des femmes et de leur dignité ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
La condescendance
Je vais vous parler de la condescendance. De celle qui vous fait penser que vous ne savez pas ce que vous voulez. De celle qui vous fait penser que vous savez moins que les autres ce que vous ressentez. De celle qui veut nier votre volonté et qui vous dit de vous calmer et que « ça va bien s'passer » (comme le disait M. Darmanin à la journaliste Apolline de Malherbe le 8 février 2022).
par La Plume de Simone
Billet de blog
Présenter le monde tel qu'il devrait être : contre la culture du viol
[Rediffusion] Dans les médias, au cinéma, sur les réseaux sociaux, dans les séries, de trop nombreuses voix continuent de romantiser et d'idéaliser les violences sexuelles. L'influence de ces contenus auprès des jeunes générations inquiète sur la meilleure
par daphne_rfd